TURREAU DE LINIERES Louis

 

Né à Orbec (Calvados) le 18 septembre 1761, décédé à Coni (Italie) le 7 avril 1797. Fils d'un magistrat d'Evreux, administrateur de l'Yonne, il fut élu député de ce département à la Convention, après avoir été député suppléant à l'Assemblée législative. Dans le procès de Louis XVI, il vota la mort du roi. Il fut chargé de diveses mission, notamment dans l'Aube, dans l'Yonne, sur les côtes de La Rechelle et celle de Brest, et il fit preuve d'une grande cruauté à l'égard des Vendéens. Outre le massacre des habitants de Noirmoutier le 3 janvier 1794, on lui attribue l'incendie d'un des faubourgs de Saumur. Il n'en fut pas moins thermidorien zélé, traitant l'Incorruptible (Robespierre) de Capet-Robespierre, faisant adopter une motion tendant à l'arrestation du sanglant Fouquier-Tinville  et engageant les émigrés non nobles à rentrer en France le 21 août 1794. Sous le Directoire, il occupa diverses fonctions, dont celles qui concernaient l'exécution des lois relatives au service militaire. Son attitude provoqua des réactions nombreuses et violentes: des menaces de mort furent proférés à son endroit. Il mourut à l'âge de trente-six ans dans des circonstances mal définies.

© Les convotionels régicides

Son Cousin le général Louis Marie Tureau