THEOT Catherine

Visionnaire française née à Barenton, manche en 1725?, décédée à Paris en 1794. Attente dès son adolescence d'hallucinations, se croyant choisie par Dieu pour être la mère d'un nouveau messie, elle fut placée au couvent jusqu'en 1782, puis internée ou emprisonnée. Lorsque Robespierre eut institué le culte de l'Etre suprême en mai 1794. Elle déclara qu'il était le précurseur du verbe divin. L'affaire Catherine Théot fut dénoncée devant l'Assemblée par Vadier le 14 juin 1794. Malgré la protection de l'Incorruptible, C. Théot fut enfermée à la Conciergerie où elle mourut peu après.