SCHNEIDER Jean-Georges, dit Euloge

(1756-1794). Prêtre allemand, prédicateur à la cour du duc de Wurtemberg, professeur à l'université de Bonn, il s'enthousiasma pour la Révolution et abandonna enseignement et situation pour gagner la France. Il fut nommé accusateur public près le tribunal criminel du Haut-Rhin. Charles Nodier a laissé de lui une saisissante peinture dans ses Mémoires sur la Révolution et l'Empire. Il établit en effet un régime de Terreur fondé sur la cruauté et l'arbitraire. Envoyé en mission en Alsace, Saint-Just mit fin à ses excès. Schneider fut traduit devant le Tribunal révolutionnaire et guillotiné.

® Histoire et dictionnaire de la Révolution française 1789-1799 édition Bouquins

22/04/2002