SAVORNIN Marc Antoine Jean Louis

 

Né à Seyne (Basses-Alpes) le 24 mars 1753, décédé à Bruxelles le 4 juillet 1825. Avoué à Seyne, où son père était notaire, il fut élu député des Basses-Alpes à la Convention. Dans le procès du roi, il vota la mort du roi. Il siégea au Conseil des Cinq-Cents, toujours pour les Basses-Alpes, et fut inspecteur des contributions indirectes. Frappé de bannissement en 1816, il s'exila à Bruxelles, où Barras, qui tenait table ouverte, "se garda bien de le secourir". Sans doute n'était-il pas maçon

© Les convotionels régicides