RUELLE Albert

 

Né à La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire) le 25 juin 1754, décédé à Chinon, le 31 janvier 1805. Fils d'un notaire, il était magistrat lorsqu'il fut élu à la Convention, comme député de l'Indre-et-Loire, il vota la mort de Louis XVI. A son retour de mission en Indre-et-Loire, il dénonça avec fureur les fuyards et les déserteurs, fort nombreux, affirmait-il, en Touraine, et les municipalités tourangelles "infestées d'aristocrates". Il se montra plus humain à l'endroit des Vendéens, dont il fit remettre en liberté la famille de l'un des chefs (Charette) et qu'il autorisa à entrer à Nantes avec la cocarde blanche. Après avoir siégé au Conseil des Cinq-Cents, il devint sous-préfet de Chinon.

© Les convotionels régicides