Une vie d'errance
 
Né en 1712 dans une famille protestante, orphelin de mère et abandonné à 10 ans par son père, Rousseau connaît des débuts difficiles : changements de situation, fugues, conversion au catholicisme, errances à pied. Revenu, après un séjour à Paris (1731), auprès de Mme de Warens qui l'avait déjà accueilli, il passe aux Charmettes les cinq années les plus agréables et les plus calmes de sa vie. Tombé en disgrâce en 1738, précepteur un temps à Lyon, chez M. de Mably, il se rend à Paris (1741) après avoir élaboré un système de notation musicale que l'Académie refuse, part pour Venise (1743), mais revient à Paris (1744), où il commence une longue liaison avec une servante, Thérèse Levasseur, qui lui donnera cinq enfants, tous déposés aux Enfants-Trouvés. Remarqué grâce à son opéra les Muses galantes (1745), il écrit, à la demande de son ami Diderot, des articles sur la musique pour l' Encyclopédie.  


© Larousse-Bordas 1998