ROSSIGNOL Jean Antoine

Général français né à Paris en 1759 décédé à Ile d'Anjouan en 1802. Rallié à la Révolution dès 1789, nommé général en 1793, il participa à la lutte contre l'insurrection vendéenne sous les ordres de Biron, qu'il remplaça. Décrété d'accusation par la Convention thermidorienne et destitué en 1795. Il fut impliqué dans la conjuration des Egaux de Babeuf* en 1796, mais acquitté. Impliqué (à tort) dans l'attentat de la rue Saint-Nicaise, il fut déporté au Sechelles par Bonaparte en 1801.