Quatremer Etienne

 

M. Etienne Quatremer, qui sera guillotiné le 2 pluviôse an II (21 janvier 1794), était un honnête marchans de draps, profondément pieux. Dans les papiers saisis chez lui, il est parlé d'une "petite chapelle" qu'a chez lui un certin M. Saillant; on peut penser seulement qu'il restait attaché au Jansénisme, car un de ses correspondants lui écrit : "Imitions, au moins de loin, les solitaires de Port-Royal; menons une vie réglée le plus que nous pourrons; ce sera une pénitence bien agréable à Dieu... Vole, ora, ama..

© La vie religieuse sous la Terreur 1792-1794