PICHERY Marie & Monique

 

Après la défaite vendéenne, les patriotes de Chalonnes firent de véritables rafles parmi les chrétiens de leur ville. Marie Pichery, veuve de Bertrand Lahaye, tonnelier, quoique mère de trois enfants en bas âge, ne put leur échapper. Enfermée à la prison du Calvaire avec ses trois enfants, elle fut fusillée comme " très fanatique ", le 1er février 1794 (septième fusillade). On ne sait ce que devinrent ses enfants. Certains auteurs s'interrogent sur l'exécution possible d'enfants au Champ-des-Martyrs. De sa jeune soeur, Monique Pichery, 30 ans, on sait qu'elle fut enfermée à la prison nationale et accusée d'avoir accompagné les " brigands ". Condamnée le 17janvier, elle fut fusillée le 18 janvier 1794 (troisième fusillade) avec 250 personnes.

 

le 30/10/2003

 

© Les Martyrs d’Angers : 1793-1794, d’André MERLAUD