PERIGNON F. P.

 

M. Pérignon n'avait pas été oublié bien qu'il eût, depuis quelques mois, abandonné tout sacerdoce: on lui faisait surtout grief de n'avoir abjuré sa prêtrise qu'en termes vagues. Il a été retrouvé chez son frère, un homme de loi qui avait son bureau rue du Bouloy, près du Palais-Egalité; l'ancien prêtre y recevait les clients qui se présentaient.

 

© La vie religieuse sous la Terreur pages 260