PENIÈRES-DELZORS Jean Augustin

 

Né à Saint-Julien-aux-Bois (Corrèze) le 4 mai 1767, décédé à Saint-Augustin (Floride) le 21 août 1821. Issu d'une vieille famille des Baléares, il fut maire de son village natal et député de la Corrèze à la Convention. Il demanda la condamnation à mort de Louis XVI. Secrétaire de la Convention en 1793, il demanda l'année suivante l'épuration des autorité constituées et proposa encore des mesures arbitraires contre 56 de ses collègues en 1797. Lors de l'émeuthe royaliste du 13 vendéminaire en 1796, il appuya, comme adjoint, l'action répressive de Barras. Il siégea au Conseil des Cinq-Cents sous le Directoire, puis il fut envoyé à Perpignan pour expliquer les bienfaits du 18 brumaire aux populations. Il siégea ensuite au tribunat, puis au Corps législatif en 1807 et, pendant les Cent-Jours, à la Chambre, comme député de la Corrèze. Banni de France, il gagna, non sans peine, les Etat-Unis, sur la recollandation du F. La Fayette. Installé en Floride, il y mourut de la fièvre jaune. Il était l'un des acquéreurs de biens nationaux, don't il ne tira guère profit, dit-on.

© Les convotionels régicides