OUDOT Charles François

 

Né à Nuits (Côte-d'Or) le 24 avril 1755, décédé à Paris le 12 avril 1841. Elevé par son oncle, l'abbé Oudot, il eut pour camarades d'enfance Carnot et Berlier. Avocat à Dijon, puis commissaire du roi près du tribunal de Beaune en 1791, il fut élu député de la Côte-d'Or à l'Assemblée législative, puis à la Convention, où il vota la mort du roi, sans sursis, après avoir refusé l'appel au peuple. Il se prononça, quelques mois plus tard, pour l'ajournement de la mise en accusation de Marat. Après le 18 fructidor An V, il donna asile, dans sa maison de campagne située à Saint-Cloud, à son ami Carnot jusqu'au départ de ce dernier pour la Suisse. Il siégea au Conseil des Cinq-Cents, puis au Conseil des Anciens, et, ensuite, pendant seize années au tribunal de cassation de 1799 à 1815. Il fut créé chevalier de l'Empire en mai 1808. Banni en 1816, il s'exila à Bruxelles, et fut le trésorier de la caisse de secours des réfugiés pauvres. La Monarchie de Juillet lui permit de se fixer à Paris et il obtint une pension du gouvernement. Son fils fut professeur à la faculté de droit sous le second Empire.

© Les convotionels régicides