NELSON Horatio vicomte

 

Amiral anglais né à Burnham Thorpe, Norfolk le 29 septembre 1758, décédé au large de Trafalgar le 21 octobre 1805, entré dans la marine à douze ans, il était lieutenant en 1777 et capitaine de vaisseau en 1779. Sous les ordres de l'amiral Hood, il participa aux sièges de Toulons en juin 1793, de Bastia et de Calvi en 1794. Il fut blessé lors de ce dernier combat, pendant lequel il perdit l'usage de l'æil droit. La victoire remportée au cap Saint-Vincent, au Portugal en février 1797, confirma ses grandes qualités d'homme de guerre. Il fut nommé contre-amiral et chevalier de l'ordre du Bain. En juillet 1797, étant à la tête d'une expédition contre Santa Cruz de Tenerife, il fut blessé et on dut l'amputer du bras droit.Après sa convalescence, il reçut le commandement d'une escadre chargée de surveiller la flotte française de Toulon, qui se préparait secrétement à l'expédition d'Egypte; elle échappa à la surveillance de Nelson qui la rechercha dans toute la Méditéranée, la trouva finalement en rade d'Aboukir et l'anéantit le 1er août 1798. Après cette victoire, il fut fait baron. Il se dirigea ensuite vers Naples afin de défendre le royaume envahi par les français qu'il haïssait; sans doute influencé par sa maitresse lady Hamilton, il incita les souverains à refuser la capitulation que le cardinal Ruffo avait signée avec les révolutionnaires napolitains et fit pendre l'amiral Caracciolo qui avait pris parti pour eux en 1799. Le retour de Nelson à Londre fut triomphal et il fut fait duc de Bronte en 1800. En 1801, sous le commandement de sir Hyde Parker, Nelson fut envoyé en mer baltique afin de briser la " ligue de la neutralité armée " qui était en train de se former entre la Russie et le Danemark, la Suède et la France. Il détruisit la flotte danoise et l'escalre russe devant Copenhague, mettant fin ainsi au projet de coalition. Après la rupture de la paix d'Amiens en 1803, Nelson reçut le commandement de la flotte anglaise en Méditéranée. En 1805, la flotte française aux ordres de Villeneuve quittait Toulon afin d'attirer les anglais vers les Antilles et permettre ainsi un débarquement français en Angleterre, Nelson suivit Villeneuve jusqu'aux Antilles. Mais la flotte française revint en Europe, suivit par les navire de Nelson. Elle fut bloquée à Cadix par Collingwood. Nelson put alors l'attaquer, ainsi que la flotte espagnole, à Trafalgar le 21 octobre 1805. Ce fut une grande victoire navale, assurant la maitise des mers à l'Angleterre, mais Nelson y fut tué au combat. Ses dernières paroles ( "grâce à Dieu, j'ai fait nom devoir" )

 

© LE ROBERT des noms propres.