MONNOT Jacques François Charles

 

Né à Quingey (Doubs) le 21 juillet 1743, décédé à Chenecey-Buillon (Doubs) le 21 mai 1825. Fils de Simon Monnot, maire de Quingey, homme de loi à Besançon, et non chanoine comme certains auteurs l'ont écrit. Au moment de son élection à l'Assemblée légitive, il était vice-président du Directoire du Doubs en 1791; suppléant à la Convention, il vota la mort de Louis XVI. Chargé de rétablir l'ordre dans la principauté de Porentry, il la transforma en département du Mont-Terrible. Il siégea au Conseil des Cinq-Cents, puis devint trésorier-receveur général du Doubs, sinécure qu'il céda à son fils en 1812. Pendant les Cents-jours il était maire de Besançon et dut s'exiler, à la Restauration en 1816, mais il obtint la permission de rentrer en France deux ans plus tard en 1818.

© Les convotionels régicides