MONESTIER Jean Baptiste Benoit

 

Né à Clermont-Ferrand le 31 octobre 1745, décédé à Authezat-le-Sauvetat (Puy-de-Dôme) le 29 novembre 1820. Fils d'un médecin, curé de Saint-Pierre de Clermont (1786-1791), chanoine de la collégiale, il prêta serment à la Constitution civile du clergé, devint premier vicaire épiscopal et fut député du Puy-de-Dôme à la Convention. Dans le procès de Louis XVI, il vota la mort. Monestier présida les Jacobins en bonnet phrygien le 2 janvier au 2 février 1793 et il resta fidèle à la Montagne après Thermidor. Enfermé quelque temps à la prison des Quatre-Nations, il fut amnistié et termina sa carrière politique comme commissaire du Directoire. Il fut ensuite receveur des contributions à Plauzat, puis juge du tribunal de Rion et président du tribunal civil d'Issoire. Devenu aveugle en 1812, il se retira à la campagne, et ne fut pas inquiété à la Restauration.

© Les convotionels régicides