MAURE Nicolas Sylvestre

 

Né à Auxerre le 31 décembre 1743, décédé à Paris le 3 juin 1795. Epicier à Auxerre, il se fit remarquer dès le début de la Révolution par son enthousiasme pour les idées nouvelles. Elu député à la Convention grâce à Le Peletier de Saint-Fargeau, il vota la mort de Louis XVI. Membre du Club des Jacobins et du Comité de sûreté générale, ayant refusé de voter pour la mise en accusation de Marat, qui considérait comme son père, il réclama l'arrestation de son collègue De Perret comme complice de Charlotte Corday et le fit guillotiner. Resté fidèle à la Montagne après Thermidor, il fut accusé d'avoir été l'ami de Robespierre. Arrêté, il se suicida. Son fils, fabricant de bas rue des Seux-Portes, était considéré, sous le Consulat comme un opposant.

© Les convotionels régicides