MARRAGON Jean Baptiste

 

Né à Luc-sur-Aude (Aude) le 10 juillet 1741, décédé à Bruxelles le 30 mars 1829. Conseiller des finances et travaux du canal du Midi, il épousa la fille du directeur-ingénieur du canal qui lui apporta une très grosse fortune. Commandant de la Garde nationale de Carcassonne, il fut maire de la ville et député de l'Aude à la Convention. Dans le procès de Louis XVI, il vota la mort. Il était le beau-frère du corrompu Ramel* et on l'a soupçonne d'être parmi les profiteurs de la Révolution. Il siégea au Conseil des Anciens et fut nommé ministre plénipotentiaire à Hambourg pour y surveiller les émigré. Puis il fut receveur des imposition dans la Haute-Marne. Banni au retour des Bourbons, il vécut exilé à Bruxelles avec l'ex-conventionnel Ramel.

© Les convotionels régicides