MARAT Jean Paul

homme politique français (Boudry can. De Neuchâtel le 24 mai 1743 - Paris lz 13 juillet 1793)

Médecin aux gardes du corps du comte d'Artois (1777), rédacteur de l'ami du peuple, journal préféré des sans-culottes, membre actif du club des Cordeliers, il se fit l'avocat virulent des intérêts populaires. Deux fois exilé, son journal supprimé, il rentra en France en août 1792. Député de Paris à la Convention, il décida de la condamnation de Louis XVI. Puis il entra en conflit contre les Girondins, qu'il parvint à éliminer (2 juin 1793), mais quelques semaines plus tard, il fut assassiné dans sa baignoire par Charlotte Corday le 13 juillet 1793

accueil