MALESHERBES Chrétien Guillaume

 

 

Malesherbes Chrétien Guillaume de Lamoingnon de ( Paris le 15 décembre 1721 - Paris le 22 avril 1794), Président de la Cour des aides, secrétaire de la maison du roi (1775), il publia un Mémoire sur le pariage des protestants (1785) qui contribua à leur faire restituer un état civil (1787). Ancien ministre à deux reprises de Louis XVI, il défendit celui-ci devant la Convention (décembre 1792), publiant ensuite son Mémoire pour Louis XVI. Arrêté à son tour comme suspect. Il fut guillotiné.

© L'histoire de la France édition Larousse

 

Homme politique français, fils de Guillaume de Lamoignon, né à Paris en 1721, décédé à Paris en 1794. Substitut du procureur général en 1741, conseiller d’état au parlement de Paris en 1744, il fut nommé premier président de la cour des aides et directeur de la librairie en 1750 et contribua à assurer la liberté de la presse, protégeant les philosophes et la publication de l’Encyclopédie. Hostile à Maupeou, il fut contraint de se retirer quelque temps à Pithiviers en 1771. Rappelé en 1775 comme secrétaire de la maison du roi et des provinces, il tenta quelques réformes, mais dut donner sa démission dès 1776. Membre du Conseil du roi de 1787 à 1788, il contribua à faire accorder l’état civil aux protestants en 1787. Émigré au début de la Révolution, il revint peu après pour apporter son appui au roi dont il prit la défense devant la convention. Il fut exécuté sous la Terreur.

photo de la recopie de l'évéché © D.Lemoine

accueil