LIDON Bernard François

 

Né à Brive le 23 mars 1752, décédé à Cublac (Corrèze) le 3 novembre 1793. Fils d'un riche marchand, il fit son droit et devint un homme d'affaires important; il était associé dans une fabrique d'armes de Saint-Etienne et il eut ses propres mines à Brive. Entiché de Voltaire, il embrassa avec fougue les "idées nouvelles", fut commandant de la Garde nationale de Brive en 1789 et président du Club des Amis de la Constitution en 1790, député de la Corrèze à la Convention, il vota la mort de Louis XVI. Il affronta souvent Robespierre et Marat, les traitant de factieux et de scélérats. Décrété d'arrestation le 2 juin 1793, il tenta de se soustraire aux jugement révolutionnaire, mais fut cerné, une nuit, par les gendarmes, dans la maison du notaire Sénéral à Cublac. Il tira sur eux, puis jugeant toute résistance inutile, il se donna la mort

© Les convotionels régicides

 

accueil