LEDOYEN Perrine


Le 26 janvier 1794, la municipalité de Saint-Aubinde-Luigné fit arrêter, sur ordre du citoyen Moulin, général de l'armée de l'Ouest, 53 femmes et enfants suspects d'avoir prêté secours aux brigands. Tous ces pauvres gens furent emprisonnés au Calvaire d'Angers. Trois femmes qui furent fusillées le 1er février dont :
Perrine Ledoyen âgée de 29 ans, exploitant un " petit bien " à la Haye-Longue. L'interrogatoire conduit par Vacheron note que c'est une fanatique et qu'elle n'a rien voulu répondre.

le 03/12/2003

 

© Les Martyrs d’Angers : 1793-1794, d’André MERLAUD

accueil