LAURENT Claude Hilaire

 

Né à Mailleroncourt-Charette (Haute-Saône) le 13 janvier 1741, décédé à Strasbourg le 10 avril 1801. Médecin à Starbourg, il entra à la Convention en 1792, et vota la mort du roi. En mission près de l'armée du Nord, il se fit remarquer des Flamands et de Wallons "occupés", par la rudesse du traitement qu'il leur imposait : il leva des impositions sur Louvain, Malines, Anvers, Bruges et Gand, qui atteignirent des sommes considérables; ces razzias étaient aussitôt expédiées à la Convention. Au Conseil des Cinq-Cents en 1798, il préconisa la vente accélérée des biens du culte luthérien et combattit l'impôt sur le tabac. Hostile à Bonaparte, il fut exclu du Conseil après le 18 brumaire, et rentra à Strasbourg où il fut médecin en chef de l'hôpital militaire. Franc-maçon, il était affilié à la Loge les Beaux Arts de Strasbourg.

© Les convotionels régicides