LARDEUX Marie



Marie Lardeux, âgée de 45 ans, exerçait la profession de chirurgienne à Freigné. Dite encore fille de charité, les gens du village l'avaient surnommée Soeur Saignette . On découvrit chez elle le curé réfractaire de Freigné, qu'elle cachait. Convaincue de fidélité aux prêtres non jureurs, " fanatique au superlatif , elle est condamnée à la fusillade le 1er avril 1794, dans la prison du Calvaire. Le curé Morin, qu'elle avait caché, avait été condamné à mort le 5 mars à Angers. Elle fit partie de la fusillade du 16 avril 1794.

 

le 03/12/2003

 

© Les Martyrs d’Angers : 1793-1794, d’André MERLAUD

accueil