LAMARQUE François

 

Né au Ménestérol (Dordogne) le 2 novembre 1753, décédé à Montpont (Dordigne) le 13 mai 1839. Avocat député de la Dordogne à la Convention, il vota la mort de Louis XVI. En revanche, il prit la défense de Philippe Egalité, que les Girondins voulaient faire axpulser, en faisant état de tous les services que le cousin de Louis XVI avait rendus à la Révolution. Livré par le général Dumouriez aux Autrichiens et emprisonné à Spielberg, en Moravie, il fut échangé avec quelques autres, contre Madame Royale détenue par les Révolutionnaires. A son retour de captivité, il siégea au Conseil des Cinq-Cents et soutint la loi qui excluait les nobles et les parents d'émigrés de toute fonction publique. Hostile à la liberté des cultes, il demanda que les prêtres fussent soumis à un nouveau serment: "Nous ne voulons pas, disait-il, de ce Dieu de leurs pères", car leurs pères étaient des Barbares. Après le 18 brumaire il occupa des fonctions préfectoales et judiciaires. Pendant les Cent-Jours, il présida le collège électorales de la Dordogne. Banni de France de 1816 à 1819, il vécut en exil, d'abord en Suisse, puis en Autriche.

© Les convotionels régicides