Le journal de la Cour et de la ville

Feuille fondée, dirigée et imprimée à partir du 15 septembre 1789 par le futur maréchal brune et rédigée par Gauthier de Syonnet. Après la brouille des deux hommes, Gauthier dirigea seul le journal qui devin le porte-parole de la contre-révolution. D'abord doctrinal, soucieux d'exactitude et l'impartialité, le Petit Gauthier évolua vers l'invective et la calomnie, fustigeant surtout les jacobins (pour rétablire l'ordre et la paix… que de jacobins l'on pendra!) dépassant même, par ses médisances et ses allusions ordurières, les Actes des Apôtres. Plusieurs fois mis à sac par les révolutionnaires, il fut supprimé le 10 août 1792.