PÉLERIN-GUY JOIRE

 


 PÉLERIN-GUY JOIRE  de la ville d'Armentières dans le  Nord ,victime d'un complot condamné à la peine de mort par le tribunal révolutionnaire de Paris 
le 18 octobre 1793 éxécuté le lendemain sur la place de la révolution (2 jours après la  reine Marie-Antoinette).
Coupable de fanatisme et d'aristocratie." Sur l'échafaud il appela un des spectateurs qu'il avait reconnu dans  la foule, lui fit remettre par un aide un objet précieux qu'il  portait, en lui adressant quelques paroles de recommandation ..." "l'objet en question était une montre en or qu'il n'avait jamais cessé 
de porter. Cette montre était destinée au plus jeune de ses fils et  ainsi de suite

 

 " extrait du livre écrit par Abel Joire en 1876 édité  par L. Quarré, libraire  Lille sous le titre  Histoire de la  ville d'Armentières

 

(c) h. Joire

mise a jour le 16/03/2008 accueil