Hébertiste

Nom donné aux ultra-révolutionnaires partisans de Jacques René Hébert (Chaumette, Réal, Bouchotte, Ronsin, Rossignol, Hanriot, Momoro, Cloots, Proli, Collot-d'Herbois et Billaud-Varenne). Maître de la Commune insurrectionnelle de Paris après le 10 aoüt 1792 et du Club des cordeliers ils prirent la direction du mouvement révolutionnaire populaire des sans-culottes, après l'élimination des enragés (J. Roux), et réussirent à faire adopter à la Convention montagnarde des mesures politiques contre les suspects , et un programme économique et social. Ils dirigèrent le mouvement de déchristianisation qui aboutit à l'institution du culte de la Raison fin 1793. Critiqués par les indulgents (Camille Desmoulins, Danton) et par le Comité de Salut public, dominé par Robespierre, Saint-Just et Couthon, ils furent arrêtés et condamnés à mort par le tribunal révolutionnaire en mars 1794.

accueil