HÈBERT Pierre

 

On peu penser qu'on ne se réunissait pas chez la bonne dame Le Canut, uniquement pour entendre M. Hébert réciter ses poèmes, mais bien plutôt pour prier. Ces " conciliabule" d'aristocrates, de prêtre, de femme dénigrés, sont découverts le 27 vendémiaire (18 octobre) à la suite de l'arrestation d'un des assistants, l'ancien "portemanteau" du roi Louis XV, Binet; M. Hébert sera appréhendé, le 29 brumaire (19 novembre), à 1h du matin à son domicile, 5 rue de la Fraternité - ci-devant rue Saint-Louis-en-l'Ile; incarcéré à la Force, il sera transféré à Saint-Lazare et Guillotiné.

 

© La vie religieuse sous la Terreur 1792-1794

 

 

 

accueil