O


Vignette des affiche de l'an II

LES NOMS SUIVIS D'UN * DISPOSE D'UNE FICHE NOMINATIVE CONSULTABLE DANS LA RUBRIQUE "SOURCES DOCUMENTAIRES"

OBRENANT P., âgé de 55 ans, né à Compiégne, département de l’Oise, ex curé de Magniguerville, condamné à mort le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Pris, comme conspirateur ayant tenu des propos tendants à la dissolution de la représentation nationale et au rétablissement de la Royauté.

OBRY Claude Etienne affaneur, âgé de 32 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 13 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

OCHU François, âgé de 55 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, marchand chapelier, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 16 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

OCOPA Fatté, cordonnier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire a, 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

ODE Etienne (dit la Marmotte), maçon, domicilié à Bagnols, département du Gard, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département.

ODIAUX Jean, domicilié à St Lambert-de-Latez, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Rennes.

ODIAUX Michel, laboureur, domicilié à St Lambert-de-Latez, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Rennes.

OFFROY G. âgé de 29 ans, né à Aurillac, département du Cantal, ci-devant secrétaire aux Invalides, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 28 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’un complot dans la maison d’arrêt de Bicêtre, pour poignarder les membres des comités de salut public et de sûreté générale de la convention nationale, leur arracher le cœur, le griller et le manger, et faire mettre les plus patriote dans un tonneau garni de pointe.

OFFROY Martin, fendeur d’ardoises, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 brumaire an 2, par la commission militaire de Grandville, département de la Manche.

OGEBEAU René, domestique, domicilié à Champtocé, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 23 nivôse an 2, par la commission militaire d’Angers, même département.

OGER Barthelemy, ex récillet, domicilié à la Chapelle-Herblée, département d’Ille-et-Vilaine, condamné à mort comme réfractaire le 17 thermidor an 2, par le tribunal criminel dudit département.

OGER Pierre, laboureur, domicilié à St Memin, département de la Vendée, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur, département de Mayenne et Loire.

OGER Pierre, menuisier, domicilié à Mesnil-sur-Loire, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse n 2, par la commission militaire de Saumur, même département.

OGENEAU Jean, domicilié à Lasalle-de-Vihiers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 20 frimaire an 2, par la commission militaire de Doué.

OGEREAU Mathurin, journalier, domicilié à Sousoire, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 3 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

OGEREAU Pierre, Domicilié aux Sables-de-Viez, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

OGERON Henri, (dit Ligron), domicilié à Thouars, département des Deux-Sèvres, condamné à mort, comme brigand de la Vendée, le 26 frimaire an 2, par la commission militaire de Saumur, département de Mayenne et Loire.

OGERON René, domicilié à la Plaine, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, département de la Loire Inférieure.

OGIER Claude Jacques, ex noble, conseiller du tyran roi, auditeur de la chambre des comptes de Paris, âgé de 73 ans né à Paris, domicilié à Sens, département de l’Yonne, condamné à mort le 15 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration qui a éclaté à Troyes.

OGIER Etienne Thomas, (dit Baulny), ex noble, âgé de 46 ans, né et domicilié à Coulommiers, département de la Seine et Marne, condamné à mort le 12 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir confié son fils à un garde du roi, pour le faire émigrer.

OLAIT Pierre, laboureur, domicilié à Saousaine, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumure.

OLERY Mathurin, domicilié à Schelestat, département du Bas-Rhin, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, département de la Loire Inférieure.

OLIVE Michel, domicilié à Resé, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 18 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

OLIVE François, domicilié à Bouguenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 germinal an 2, par la commission militaire de Nantes.

OLIVEAU Pierre, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

OLIVEAU Louis, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

OLIVEAU Charles, serrurier, âgé de 36 ans, né et domicilié à Challans, département de la Vendée, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 7 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

OLIVIER Florent, huissier, âgé de 38 ans, domicilié à St Maurille-des-Pont-de-Cé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 17 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir favorisé les projets des rebelles.

OLIVIER Martin, vigneron, et maire de sa commune, âgé de 58 ans, né et domicilié à St Martin-des-Champs, département de la Seine et Oise, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

OLIVIER M. P. A. J., femme Plaisant, âgé de 18 ans, couturière, née et domiciliée, à Douai, département du Nord, condamnée à mort, le 1 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme ennemie du peuple, en déclarant qu’elle était aristocrate.

OLIVIER Nicolas François, (dit Despalière), âgé de 61 ans, ex noble, chanoine, natif de Moulins, département de l’Allier, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à Mort, le 9 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme l’un des auteurs des troubles survenus dans la commune de Montpellier, au mois de novembre 1793.

OLIVIER Jean François, agriculteur, domicilié à Eguilles, département des Bouches du Rhône, condamné à mort le 11 novembre 1793, par le tribunal criminel dudit département, comme contre-révolutionnaire.

OLIVIER Jean, prêtre domicilié à Quintinie, département du Morbihan, condamné à mort le 24 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme réfractaire à la loi.

OLIVIER Anne, femme de Herné Mougisa, domiciliée à St James, département de la Manches, condamnée à mort le 19 germinal an 2, par la commission militaire de Grandville, même département, comme contre-révolutionnaire.

OLIVIER François Julien domestique d’émigré, domicilié à la Croisille, département de la Mayenne, condamné à mort le 11 ventôse an 2, par la commission militaire de Grandville, comme brigand de la Vendée.

OLIVIER Aubin, domicilié à Angers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort, le 22 frimaire an 2, par la commission militaire de Doué, comme conspirateur.

OLIVIER Antoine François, âgé de 30 ans, né à Fleury, demeurant à Duisans, condamné à mort à Arras le 13 floréal an II

OLIVIER François, domicilié à Cercueuils, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

OLIVIER Marguerite, domiciliée à Verton, département de la Loire Inférieure, condamnée à mort, le 18 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, comme complice des brigands de l Vendée.

OLIVIER Jean Baptiste, âgé de 58 ans, écrivain, natif de Mâcon, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 7 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

OLIVIER J. Ennemond, âgé de 70 ans, ex chanoine, natif de Nancy, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 3 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

OLIVIER André Marie, âgé de 61 ans, ex noble, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 21 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

OLLERY Pierre, âgé de 57 ans, horloger, né et domicilié à Weissembourg, département du Bas-Rhin, condamné à mort le 14 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire, en servant la cause des rois coalisés contre la République, par l’acception de fonctions publiques auxquelles il avait été promu par leurs agents.

OLLIER V., âgé de 57 ans, né à Capronne, département de la Haute Loire, ex curé, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

OLLIER Gabriel, âgé de 56 ans, maître d’armes natif d’Annonay, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 9 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

OLLIVIER Gabriel, domicilié à Uzès-la-Montagne, département du Gard, condamné à mort le 11 thermidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme conspirateur.

OLOMBEL Jean Etienne Maurice, ci-devant administrateur du district de Castres domicilié à mazamet, département du Tarn, condamné à mort le 9 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Haute Garonne, comme conspirateur.

OMORAN Jacques, âgé de 56 ans, général de division dans l’armée du Nord, natif de Delphin, en Irlande, domicilié à Morin-la-Montagne, département du Pas-de-Calais, condamné à mort le 16 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme traître à la patrie en contrariant les plans lors de leur exécution.

ONILLEAU Pierre, laboureur, domicilié à la Pommeraye département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe, comme brigand de la Vendée.

ONILLEAU René, maçon, domicilié à Thierry, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 19 nivôse an 2, par la commission militaire d’Angers, comme brigand de la Vendée.

ONILLON Jeanne*, fusillée le 16 avril 1794

ONSERAY François, domicilié à Chanseau, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 16 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

OPIAY Jean, laboureur, domicilié à Argentré, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 12 frimaire an 2, par la commission militaire du Pont-de-Cé, comme brigand de la Vendée

ORCEL François, quincaillier, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à mort le 26 pluviôse an 2, par la commission militaire de Marseille, comme fédéraliste.

ORDASSIER Jacques, âgé de 44 ans, marchand de toiles, natif de Voiron, département de l’Isère, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 28 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

ORDELACEE Nicolas, cavalier au 2ème régiment, domicilié à Vissau, département du Loir et Cher, condamné à mort le 7 fructidor an 2, par la commission militaire de Bruxelles, comme émigré.

ORDENEAU Guillaume, domicilié à Bouguenais, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 14 Germinal an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée

ORDENEAU Joseph, domicilié à Bouguenais, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 14 Germinal an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

ORELER Pierre, chirurgien et officier municipal de St Chaumont, domicilié à St Chaumont, département de la Loire, condamné à mort le 29 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

ORET Jacques, journalier, domicilié à Doué, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 18 frimaire an 2, par la commission militaire de Doué, comme brigand de la Vendée.

OREVE Pierre Julien, prêtre, domicilié à Bedée, département d’Ille-et-Vilaine, condamné à mort le 30 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département comme réfractaire à la loi.

ORION François, laboureur, domicilié à St Sulpice, département de Mayenne et Loire, condamné à mort, le 23 nivôse an 2, par la commission militaire d’Angers, comme conspirateur.

ORIOT Antoine, brocanteur, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort, le 24 janvier 1793, par le tribunal criminel du département de la seine, comme fabricateur de faux assignats.

ORLEANS Louis Philippe, voyer Egalité louis philippe

ORNANO J. M., âgé de 68 ans, ex noble, né en Corse, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la prison du Luxembourg, où il était détenu.

ORRE André, domicilié à Thouars, département des Deux-Sèvres, condamné à mort le 30 frimaire an 2, par la commission militaire de Saumur, comme conspirateur.

ORRE Claude Nicolas Marie, âgé de 45 ans, défenseur officier, natif de Thouars, département des Deux-Sèvres, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 23 germinal an 2, par la commission militaire de Bordeaux, comme instigateur de faux témoins.

ORRIENT Pierre, domicilié à Bourguenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort le 13 Germinal an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

ORRIEUX Martin, laboureur, domicilié à Pont-St-Martin, département de la Loire Inférieure, condamné à mort le 17 floréal an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

ORIZET Jean Baptiste, fils cadet, âgé de 46 ans, marchand drapier, né et domicilié à Montbrison, département de la Loire, condamné à mort le 18 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

ORTEAU Jean, domicilié aux Herbiers, département de la Vendée, condamné à mort le 28 ventôse an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

ORTHOLAN Xavier, cultivateur, domicilié à Venasque, département du Vaucluse, condamné à mort le 15 messidor an 2, par la commission populaire d'Orange, comme fédéraliste.

ORTIAU Jean, domicilié à la Chapelle-St-Sauveur, département de la Loire Inférieure, condamné à mort le 30 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

ORYAN Jean Baptiste, ex curé, domicilié à Loix, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

OSAILLARD Jean, domicilié à Favraye, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 23 nivôse an 2, par la commission militaire d'Angers.

OSSELIN Charles Nicolas âgé de 40 ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine, homme de loi, ex président du tribunal du 17 août 1792, député de Paris à la convention nationale, condamné à la déportation, le 15 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir, en abusant de son caractère et de sa qualité de membre du comité de sûreté général de la convention, pour prêter secours à Charlotte Félicité Luppé, femme du ci-devant marquis de Charry, émigré, il a été déposé dans la maison de Bicêtre en attendant qu'il partit, et le 8 messidor an 2, il a été condamné à mort comme complice d'un complot dans ladite maison d'arrêt, tendant à forcer la garde de cette maison, et se porter à la convention singulièrement aux comités de salut public et de sûreté générale, en égorger les membres les plus marquants, leur arracher le cœur, le faire rôtir et le manger; lorsqu'il était apprit qu'il était compris dans cette conspiration, et qu'il devait paraître au tribunal, il arracha un clou de sa chambre qu'il s'enfonça dans le côté; il fut conduit à l'audience sur un brancard, et presque mourant; il ne fut pas possible alors d'entendre ses paroles tant sa voix était affaiblie, ce qui obligea le président à se transporter près de lui pour prendre ses réponses.

OSSON Jacques, domicilié à Montaigu département de la Vendée, condamné à mort le 15 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

OSTALIER Claude, ci-devant jardinier, âgé de 48 ans, né à Paris, résidant à Bicêtre comme bon pauvre, condamné à mort le 3 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir insulté les membres du comité révolutionnaire, de la section du Finistère et d'avoir crié " vive Louis XVII".

OTONEE Charles, domicilié à la Pommeraye, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 12 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

OUBARD Pierre, laboureur, domicilié à Angers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 9 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

OUDAILLE François Auguste, âgé de 34 ans, né à Villers-St-Barthélemy, département de la Seine et Oise, ex curé constitutionnel de Luzarche, y demeurant même département, condamné à la déportation le 29 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir tenu des propos tendants à l'avilissement de la représentation nationale.

OUDARD Jean, laboureur, domicilié à St Marceau, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

OUDET Anne, âgée de 33 ans, né à Rochefort, département du Jura, domestique chez la veuve Varin, condamnée à mort le 1 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire, ayant caché et recelé des effets appartenants à des émigrés et prêtres réfractaires.

OUDET André, garçon laboureur, domicilié à Mozé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 19 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe.

OUDIER Pierre, âgé de 56 ans, agent-de-change, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme accapareur de pain le 17 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

OUE Marie Jeanne, femme Vaudel, ex noble, domiciliée à Champigné, département de l'Indre et Loire, condamnée à mort comme conspiratrice, le 16 pluviôse an 2, par la commission militaire d'Angers.

OUEL Paul Ang. âgé de 27 ans, potier de terre, né et domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort le 18 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

OUILLON Jacques, domicilié à St Menel, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 11 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

OUILLON Joseph, domicilié à Gonard, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay, comme brigand de la Vendée.

OURS Jean André (dit Lamartinière), ex noble, domicilié à Bollène, département du Vaucluse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 27 messidor an 2, par la commission populaire d'Orange.

OURSIN Jean Baptiste Louis*, (dit Debure), âgé de 74 ans, ex conseiller au parlement de Paris, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 1 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire, ayant participé aux arrêtés, protestations, liberticides, pris par le parlement de Toulouse, les 25 et 27 septembre 1790.

OUSTAL Jean Baptiste, porteur d'eau, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 8 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

OUVRARD Charles, tailleur d'habits, domicilié à Chaudron département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 12 nivôse an 2, par la commission militaire de Sablé, comme brigand de la Vendée.

OUVRARD Adélaïde, fille, vivant de ses rentes, domiciliée à Saumur, département de Mayenne et Loire, condamnée à mort le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Rennes, comme brigand de la Vendée.

OUVRARD Marie Eléonore (dite Martigny de Nazel), ex noble, ex religieuse de Fontevrault, domiciliée à Fontevraul, département de Mayenne et Loire, condamnée à mort comme conspiratrice, le 2 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

OUVRAND Hugues, domicilié à Chanteloup, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 16 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes, comme brigand de la Vendée.

OUVRARD François, maçon, domicilié à St-Denis-de-la-Chevasse, département de la Vendée, condamné à mort comme conspirateur, le 23 nivôse an 2, par la commission militaire d'Angers.

OUVRARD André, tisserand, domicilié au May, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

OUVRARD Pierre, maçon, domicilié au May, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

OZANNE Augustin François, âgé de 40 ans, officier de paix né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la fraction de l'étranger et de l'assassinat du représentant du peuple, Collot-d'Herbois, il a été conduit à l'échafaud avec une chemise rouge.

OZANNE Charles Alexis, âgé de 34 ans, né à Château-Thierry, département de l'Aisne, négocient en soie, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme fabricateur de faux assignats, le 27 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département.

OZENNE Luc Gilles Joseph , âgé de 71 ans, né à Lillers, demeurant à Arras, époux de Goullard Marie Françoise, condamné à mort à Arras le 5 messidor an II

accueil