I


Vignette des affiche de l'an II

LES NOMS SUIVIS D'UN * DISPOSE D'UNE FICHE NOMINATIVE CONSULTABLE DANS LA RUBRIQUE "SOURCES DOCUMENTAIRES"

ICARD Jean François, ancien marchand, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à mort, le 22 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département comme contre-révolutionnaire.

ICARD Jérôme, homme de loi, domicilié à Velleron, département du Vaucluse, condamné à mort, le 7 messidor an 2, par la commission populaire d'Orange, comme contre-révolutionnaire.

IDALOT Joseph, agriculteur, domicilié à Nismes, département du Gard, condamné à mort, le 15 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme conspirateur.

IGNARD Jacques, grenadier au bataillon de la Côte-d'Or, âgé de 38 ans, né à Pierrefitte, domicilié à Langres, département de la haute Marne, condamné à mort, le 24 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire, séant à Paris, comme conspirateur.

IGONNET Charles Jean Louis, fripier, âgé de 40 ans, domicilié à Coulommiers, département de la Seine et Marne, condamné à mort, le 12 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

IMBERT Antoine, maçon, domicilié à Chiché, département des Deux-Sèvres, condamné à mort, le 3 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme brigand de la Vendée.

IMBERT François, ex officier de maréchaussée, âgé de 33 ans, né et domicilié à Montpellier, département de l'Hérault, condamné à mort, le 24 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme convaincu d'avoir été fédéraliser le département de la Lozère et autres environnants.

IMBERT Jean Baptiste, garçon laboureur, soldat au 15ème bataillon des chasseurs de la République, domicilié à Lunéville, département de la Meurthe, condamné à mort, le 24 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe, comme brigand de la Vendée.

IMBERT Joseph, cultivateur, administrateur provisoire, domicilié à Cabrières, département du Vaucluse, condamné à mort, le 17 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme fédéraliste.

IMBERT Joseph, fils, cultivateur, domicilié à Cabrières, département du Vaucluse, condamné à mort, le 17 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme fédéraliste.

IMBERT Claude Augustin, âgé de 30 ans, né au Puy, département de la Haute Loire, étudiant en droit, administrateur du département, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort, le 20 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

IMBERT Nicolas, capitaine en second, domicilié à Marseille département des Bouches du Rhône, condamné à mort, le 15 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme contre-révolutionnaire.

IMBERT Pierre, cultivateur à la journée, domicilié à Cabrières, département du Vaucluse, condamné à mort, le 17 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme fédéraliste.

IMBERTY Joseph, procureur syndic du département des Basses-Alpes, domicilié à Barcelonnette, condamné à mort, le 1er brumaire an 2, par le tribunal criminel révolutionnaire de Marseille.

INGRAND Simon, domicilié à Bouguenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort, le 13 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée.

INGRES Jean Bernard, officier de santé, âgé de 23 ans, natif de St Martin-Gimos, département du Gers, domicilié à Lacanau, département de la Gironde, condamné à mort, le 24 germinal an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire, et fanatique.

INVERGAI Marie Françoise, femme Dailly, domiciliée à Lunéville, département de la Meurthe, condamnée à mort, le 18 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme complice des brigands de la Vendée.

INVILLE (d') Pierre Bertrand, soldat au 3ème régiment de la marine, infanterie, domicilié à Port-la-Montagne, département du Var, condamné à mort, le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, comme conspirateur.

ISABEAU Etienne Timoléon (dit Montval), greffier au ci-devant parlement de Paris, y demeurant, département de la Seine, condamné à mort, le 19 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

ISAMBERT Auguste Joseph, général de brigade de l'armée du Rhin, domicilié à Tours, département de l'Indre et Loire, condamné à mort, le 18 brumaire an 2, par la commission révolutionnaire séante à Strasbourg, comme traître a la patrie.

ISNARD Jacques François Sixte, ex noble, âgé de 29 ans, né et domicilié à Eygulière, département des Bouches du Rhône, condamné à mort, le 28 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme l'un des plus féroce contre-révolutionnaire, de la faction du fédéralisme.

ISNARD Laurent, propriétaire, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à mort, le 7 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme contre-révolutionnaire.

ISNARD François, charcutier, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à mort, le 15 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme émigré.

ISNARD Maximin, député à la convention nationale du département du Var, mis hors la loi par décret de la convention nationale le 8 juillet 1793, par suite des malheureuses journées des 31 mai, 1 et 2 juin, il s'est soustrait au jugement; le décret à été rapporté le 18 ventôse an 3, et il est rentré dans le sein de la convention nationale.

ISSAUREL Joseph, âgé de 62 ans, né et domicilié à St Marcel, département des Bouches du Rhône, chef de bataillon, n° 1, condamné à mort, le 7 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Marseille, comme ayant fait le service, et ayant obéi aux ordres des chefs des rebelles et des fédéralistes.

ITE Jean Baptiste, aide de l'exécuteur des jugements criminels à Lyon, y demeurant, condamné à mort, le .. pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon, comme conspirateur, et pour avoir aidé à Guillotiner Chalier.

accueil