E


Vignette des affiche de l'an II

LES NOMS SUIVIS D'UN * DISPOSE D'UNE FICHE NOMINATIVE CONSULTABLE DANS LA RUBRIQUE "SOURCES DOCUMENTAIRES"

EBEAU Louis, domicilier à Bournezeau condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

EBISAY benoît, prêtre, domicilié à Vauchelt, département de la Loire, condamné à mort le 27 Pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

EBRARD Claude, commis quincaillier, âgé de 33 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 12 nivôse ab 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon, comme contre-révolutionnaire.

ECHASSERIAU Jean, menuisier, domicilié aux Herbiers, département de la Vendée, condamné à mort le 9 brumaire an 2, par le tribunal criminel dudit département comme chef des brigands de la Vendée.

ECHELARD Jules, domicilié à Gevezé, département d’Ille-et-Vilaine, condamné à mort le 25 Mars 1793, par le tribunal criminel dudit département comme séditieux.

ECKERT Catherine, domiciliée à Orschoirs, département du Haut-Rhin, condamnée à la déportation, le 9 brumaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

EDELMANN F., âgé de 45 ans, musicien, né à Strasbourg, département du Bas-Rhin, condamnée à mort le 29 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur

EDELMANN L., âgé de 30 ans, né et domicilié à Strasbourg, département du Bas-Rhin, fabricant d’instruments condamnée à mort le 29 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur

EDET Louis, menuisier notable, âgé de 66 ans, né et domicilié à Sedan, département des Ardennes, condamné à mort le 15 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

EGALITE Louis Philippe Joseph*, ci-devant duc d’Orléans, premier prince du sang, ci-devant royal, âgé de 46 ans, département de Seine et Oise, né à St Cloud, domicilié à Paris, département de la Seine, lieutenant général des armées navales, colonel général des hussards, ex député à l’assemblée constituante, député à la convention nationale, condamné à mort le 16 brumaire an 2, per le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration contre l’unité et l’indivisibilité de la République, contre la liberté et la sûreté du Peuple français.

EGLANTINE, voyer Frabre

EGRETEAU Louis, domicilié à Vezins, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay, comme brigand de la Vendée.

EGRON Thomas, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort le 17 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée

EGRONE Jean, domicilié à Bouguenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort le 14 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée.

EHRMAN Louis, receveur du ci-devant prince de Hess-d’Arldtat, domicilié à Bourwillier, département du Bas-Rhin, condamné à mort le 26 brumaire an 2, par la commission militaire séante à Haguenau, comme conspirateur.

ELBÉE Maurice* Dresde 1752 Noirmoutier 1794

ELBERT Louis, domicilié à Doué, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 22 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué, comme conspirateur.

ELEBAT Pierre, laboureur, domicilié à Martigné, département de Deux-Sèvres, condamné à Mort le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur, comme conspirateur.

ELINE ou PLINE Louis, domicilié à Bouguenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort le 18 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée.

ELIOT Charles, domicilié à Rennes, département d’Ille-et-Vilaine, condamné à mort le 28 octobre 1793, par le tribunal criminel dudit département comme contre-révolutionnaire.

ÉLISABETH DE France Philippine Marie Héléne Madame Versaille 1764 - Paris 1794

ELLENBERGER En. Christ., ci-devant receveur du prince d’Armstat, et depuis 18 mois de la République, domicilié à Verosten, département du Bas-Rhin, condamné à mort le 1er ventôse an 2, par la commission militaire près armée du Rhin et Moselle, comme contre-révolutionnaire.

EMART Charles, ex noble domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay, comme brigand de la Vendée.

EMERIE Etienne, cordonnier, domicilié à Istres, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 7 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département

EMERY Joseph Marie, ex curé, domicilié à Goven, département d’Ille-et-Vilaine, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal dudit département, comme réfractaire à la loi.

EMET (d’) Philippe, jardinier, domicilié à Tucoing, département du Nord, condamné à mort le 25 vendémiaire, an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

EMMANUEL Esprit Elzeard, commis d’avoué, domicilié à Marseille, département des bouches du Rhône, condamné à mort le 6 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme contre-révolutionnaire.

EMICOT Michel, domicilié à Nuez, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 9 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée.

ENARD Pierre, domicilié à Beaupréau, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 15 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée.

ENARD Pierre, domicilié à Lagrabetière, département de la Vendée, condamné à mort le 13 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée.

ENFRAN Pierre, laboureur, domicilié à St Fulgent, département de la Vendée, condamné à mort le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département comme séditieux.

ENGLERT Michel, âgé de 24 ans, natif de Berlingec, tailleur pour homme et Gendarme, condamné à mort le 11 8bre 1792, par le tribunal du 1à août séant à Paris, comme convaincu d’assassinat.

ENJUBAUT René Pierre, homme de loi procureur général syndic du département de Mayenne, dragon au 2ème régiment, âgé de 30 ans, né et domicilié à Laval, même département, condamné à mort le 13 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme conspirateur et fédéraliste.

ENNOUF Félicité Mélanie, âgée de 21 ans, fille, marchande de modes, née et domiciliée à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 16 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, pour avoir composé des écrits et tenu des propos contre-révolutionnaires.

EPHIN Joseph, hussard de Chamboran et déserteur, domicilié à Pertau, département du Bas-Rhin, condamné à mort le 26 germinal an 2, par la commission militaire de l’armée du Nord, comme contre-révolutionnaire.

ÉPRÉMESNIL Jean Jacques, voir DUVAL-EPREMESNIL

EPRON, tisserand, domicilié à Dampierre, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 26 ventôse an 2, par la commission militaire séante à Angers, comme conspirateur.

ERARD Claude, âgé de 42 ans, natif de Combeau-Fontaine, domicilié à Lyon, département du Rhône, ci-devant gendarme à pied, condamné à mort le 12 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme conspirateur.

ERAUX Louis, domicilié à la Verrerie, département de la Vendée, condamné à mort le 17 Nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée.

ERBETAU Pierre, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort le 5 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay, comme brigand de la Vendée.

EREZET François, domicilié à Moutier, département des Deux-Sèvres, condamné à mort le 5 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay, comme brigand de la Vendée.

ERLOT Frédéric Erigeat., domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 28 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée.

ERRARD Laurent, maçon, domicilié à Carpentras, département du Vaucluse, condamné à mort le 27 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme contre-révolutionnaire.

ERRAU Louis, domicilié à Bournezeau, département de la Vienne, condamné à mort le 28 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes, comme brigand de la Vendée.

ESBRUYAT (dit Lablache), âgé de 42 ans, né à Monteil, ex maire de St Front, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

ESCALAPONGUAI 4ème cadet, laboureur, domicilié aux Aldules, département des Basse-Pyrénées, condamné à mort le 10 floréal an 2, par la commission extraordinaire établie à Bayonne, comme émigré.

ESCALETTE François, maire, domicilié à Savagnac, département du Tarn, condamné à mort le 5 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département comme instigateur et chef d’émeute contre-révolutionnaire.

ESCHLANER Jacques, procureur de la commune, domicilié à Littenheim, département du Bas-Rhin, condamné à mort le 9 8bre 1793, par le tribunal criminel dudit département comme chef d’attroupement.

ESCOT Jean, prêtre, domicilié à Laprade, département du Puy-de-Dôme, condamné à mort le 28 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département comme réfractaire.

ESCOURE L. Marg. Bernard, capitaine de cavalerie, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur, le 21 Frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

ESFIAU Nicolas, domicilié à Latour-Lamdry, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

ESMOING Paul, ex curé, d’Eymoutier, domicilié à Eymoutier, département de la Haute Vienne, condamné à mort le 22 brumaire an 2, par le tribunal criminel dudit département comme émigré.

ESNAULT Mathurin, tisserand, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur, comme conspirateur.

ESNAULT Julien, fermier, domicilié à St Laurent-de-la-Plaine, département de Mayenne et Loire, condamné à mort, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe, comme brigand de la Vendée.

ESPARET Claude, architecte, âgé de 40 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 18 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon, comme contre-révolutionnaire.

ESPIARD-DALLERAI Auguste Louis Joachim, ex conseiller au parlement de Dijon, âgé de 63 ans, né et domicilié à Dijon, département de la Côte d-Or, condamné à mort le 1er floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration dans la maison d’arrêt de Dijon, où étaient les détenus comme suspects.

ESPIER André, cultivateur, âgé de 31 ans, né et domicilié à Gap, département des Hautes-Alpes, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 2 germinal an 2, par la convention révolutionnaire de Lyon.

ESPINARDY Joachim François André, assesseur du juge de paix, domicilié à courtezon, département de Vaucluse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 22messidor an 2, par la commission populaire d’Orange.

ESQUERE Michel, valet de Chambre de Dillon, domicilié à haute-Fontaire, département de la Loire, condamné à mort comme émigré, le 26 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

ESSEUR Joseph, domicilié à Andrezé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 10 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

ESTAING (d’) Charles Henri*, ex comte, ancien amiral et lieutenant général des armées navales, âgé de 65 ans, natif de Ravel, département du Puy-de-Dôme, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

ESTAING (d’) Jean Baptiste*, ex comte, ancien amiral, natif de Ravel, département du Puy-de-Dôme, condamné à mort comme contre-révolutionnaire.

ESTAURAN (d’) Jean François, rentier et ci-devant prêtre, âgé de 41 ans, natif de Paris, département de la Seine, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 27 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

ESTAVARE Joseph, métayer, domicilié à Moncoutaut, département des Côtes du Nord, condamné à mort comme conspirateur, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

ESTOR Joseph Louis, (dit Figuerolles), ex garde du dernier tyran roi, ex constituant, âgé de 33 ans, né à Montpellier, département de l’Hérault, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 5 messidor an 2, par le tribunal révolu

ESTOURNEL François Nicolas, marchand de fils, âgé de 24 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre révolutionnaire, le 9 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

ESTRALAT Gaspard, prêtre, domicilié à Caumont, département de Vaucluse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 1er nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

ESTUBI Bonaventure, avoué, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme calomniateur des autorités légitimes, le 8 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

ETAILLOT Pierre, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

ETEVE Jacques, domicilié à St Pierre-de-Chemillé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 15 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

ETIENNE, taille de pierre, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 17 mai 1793, par le tribunal criminel dudit département.

ETIENNE Antoine, (dit Blegier), maître de langues, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme fédéraliste, le 26 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

ETIENNE Dominique, courtier, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme fédéraliste, le 26 pluviôse an 2, par la commission militaire de Marseille.

ETIENNE jean Edme, fondeur, âgé de 26 Ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 3 vendémiaire an 3, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir prêté serment de fidélité à Louis XVII, lorsqu’il fut pris par les brigands de la Vendée, et d’avoir, à son retour, tenu des propos contre-révolutionnaires.

ETOURNEAU Charles Alexis, ex noble, précepteur, âgé de 25 ans, natif de Larioche en Saintonge, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 17 pluviôse an 2, par la commission militaire de Bordeaux, comme contre-révolutionnaire, pour avoir accepté avec empressement la place de précepteur des enfants de Lebrun, afin de les fortifier dans les sentiments de leur père, et pour n’avoir pas accepté la constitution républicaine de 1793,

ETOURNOT Jean, à la Chapelle-sur-Ordres, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 5 nivôse an 2, par la commission militaire du Mans.

EUCEL Gabriel, vigneron, domicilié à scherveiler, département du Bas-Rhin, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Schelestat.

EUDE Jean Pierre, tailleur de pierre, et membre de la commune, domicilié à Pris, département de la Seine, mis hors la loi par décret de la convention nationale du 9 thermidor an 2, comme traître à la patrie, et pour avoir pris part à la révolte de la commune.

EUDELINE Jacques, domestique, âgé de 32 ans, domicilié à Rouen, département de la Seine Inférieure, condamné à mort le 5 septembre 1793, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir arboré la cocarde blanche.

EUFAIN Pierre, laboureur, domicilié à St Fulgent, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 8frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

EUGENE Pierre, gendarme, âgé de 45 ans, natif de Jon, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 21 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

EUGENIN Jean, domicilié à Beaupréau, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 9 frimaire an 2, par la commission militaire de Nantes.

EVEILLARD Mathurin, tonnelier, domicilié à Breteuil, département d’Ille-et-Vilaine, condamné à mort comme séditieux, le 7 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

EVRA J. B. F., ex gendarme âgé de 40 ans, né à la Charité-sur-Loire, département de la Nièvre, domicilié au Gravier, département du Cher, condamné à mort comme conspirateur, le 4 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

EVRARD Jean Népomucène, chef du premier bataillon de l'Oise, condamné à mort le 21 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Cambray, département du Nord, comme traître à la patrie.

EXPILLY Louis* Brest 1742-1794

accueil