D

Vignette des affiche de l'an II

LES NOMS SUIVIS D'UN * DISPOSE D'UNE FICHE NOMINATIVE CONSULTABLE DANS LA RUBRIQUE "SOURCES DOCUMENTAIRES"

DABADIE D'ESPAUNIC Bernard*, Hagetmau (40) 1736 , St Sever (40) 1794

DABARQUE Jacques, domicilié à Boussière, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DABILLY Jean Joseph, avoué, domicilié à Chinon, département de l’Indre et Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 3 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Tour.

DABOUIN Jean Thomas, ci-devant, capitaine dans le 11ème régiment d’infanterie, domicilié à Frimini, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 29 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

D'ABOVILLE Bernard Alexandre, âgé de 25 ans, né à Commelin (Meuse), capitaine au 24° régiment, guillotiné à Arras le 18 germinal an II

DABSAC Bernard Augustin, ancien capitaine de la marine, domicilié à Bague, département de la Dordogne, condamné à mort comme conspirateur, le 24 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DABONVILLE Auguste, âgé de 35 ans, né à Roinvillers, département de la Seine et Oise, ex noble chanoine de ville, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 7 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DAFFEAU Antoine Gabriel, âgé de 17 ans, ex noble, rentier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 11 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon

DAGGIZY Jean Angélique (dit Mainbresson), chevau-léger de la garde du tyran roi, domicilié à Rosoy-sur-Serre, département des Ardennes, condamné à mort comme émigré, le 26 septembre 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DAGIEUX J., âgé de 45 ans, ex officier de la garde du tyran roi, né à St Pé, département de la Haute-Garonne, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme, le 6 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration dans la maison d’arrêt de St Lazare, où il était détenu.

DAGNIN Jean, domicilié à Labourrière, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAGUESSEAU H. A. L., âgée de 57 ans, née à Paris, femme du duc d’Ayen, émigré, domiciliée à Paris, département de la Seine, condamnée à mort comme brigand de la Vendée, le 4 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration de la maison d’arrêt du Luxembourg, où elle était détenue.

DAGUILLON François, âgé de 57 ans, natif de Mazingue, département du Puy-de-Dôme, commis au bureau des diligences de Paris, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 3 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon

DAGUIN Jean Joseph, ex conseiller au parlement de Toulouse, domicilié à Seisses, département de Haute Garonne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 26 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DAGUSAN Barthélémy, âgé de 29 ans, né et domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort 10 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme convaincu d’être un des principaux partisans de la force départementale, d’avoir calomnié la convention et ses courageux délégués dans le département.

DAIGNEY Claude François, officier municipal de Longevelle, domicilié à Longuevelle, département du Doubs, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 octobre 1793, par le tribunal criminel du département.

D'AIX Lomoral Eugène François Marie, âgé de 61 ans, époux de Quarre Marie Angélique Eulalie, né le 31.01.1736, député des Etat d'Artois en 1781-1782, condamné à mort à Arras le 16 germinal an II

DALLY Claude Alexandre, domicilié à Bressuir, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme chef des brigands de la Vendée, le 13 ventôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAINVAL Joseph, âgé de 20 ans, commis marchand né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 18 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DALBAREDE Marguerite, ex noble, domiciliée à Bollene, département du Vaucluse, condamnée à mort, le 23 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme contre-révolutionnaire

DALBAU Jacques, âgé de 38 ans, imprimeur en indiennes, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 26 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DALBON Sébastien, officier de santé, âgé de 53 ans, natif de Césac, domicilié à Bordeaux, département de le Girond, condamné à mort comme, le 13 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme calomniateur, fanatic, et aristocrate.

DALBERT Jean, domicilié à Prunière, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 20 frimaire an 2, par la commission militaire de Doué.

DALBY Pierre, âgé de 19 ans, natif de Paris, commis fabricant, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DABLY Jean, domicilié à Chatillon, département des Deux-sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 19 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DALCHE Pierre, père, âgé de 63 ans, orfèvre, notable, né et domicilié à Sédan, département des Ardennes, condamné à mort comme conspirateur, le 15 prairial an 2, par la commission révolutionnaire de Paris.

DALENCON Charles Mathias, âgé de 67 ans, natif de Bar-sur-Ornain, département de la Meuse, ex seigneur de Neuville-sur-Ornain, ex comte, domicilié à Neuville, département de la Meuse, condamné à mort comme conspirateur, le 26 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

D'ALHUIN ou DUPONT Charles Joseph, âgé de 78 ans, né et semeurant à Aire, guillotiné à Arras le 24 prairial an II

DALLAINS Claude, âgé de 59 ans, natif de Touillaud, arpenteur, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DALLEMAND Henry, propriétaire, domicilié à Tonzac, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DALLOT ou DOLLE Béatrice Joseph, âgée de 42 ans, née à Carlincourt les Pas, célibataire, commissonnaire, guillotinée à Arras le 17 floréal an II

DALLY L. J., âgé de 58 ans, né à Paris, ex noble, maréchal de camp, condamné à mort le 21 messidoran 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration dans la prison du Luxembourg où il était détenu.

DALMAUD Jean François, ex curé à Vocauzel, département de l’Ardèche, condamné à mort le 22 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département , comme réfractaire à la loi.

DALMES Joseph, âgé de 48 ans, marchand de bas, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DAMAS Joseph Antoine Auguste, âgé de 20 ans, ex noble, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme, le 19 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séante à Paris, comme complice de la conspiration de la maison d'arrêt du Luxembourg où il était détenu.

DAMBRINE Adrien Philippe Augustin, âgé de 73 ans, né à Arras, célibataire, rentier, ex noble, guillotiné à Arras le 17 floréal an II

DAMBRINES Marie Joseph Désirée, âgé de 31 ans, née à Arras, veuve de Bataille N. guillotinée à Arras le 25 germinal an II

DAMBOURGES Jacques, ex vicaire, domicilié à Labatut, canton de Dax, département des Landes, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 15 Ventôse an 2, par le tribunal criminel du dit département.

DAMBRUN voyer Huet

DAMERINES Marie Joseph Désiré, veuve Bataille, sans profession, âgée de 31 ans, née et domiciliée à Arras, département du Pas-de-Calais, condamnée à mort le 25 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Arras, comme complice d'une conspiration ourdie contre le peuple français et sa liberté.

DAMFERNET Michel George François*, (dit Deburel),ex noble prêtre, domicilié à Roumare, département de la Seine Inférieure, condamné à mort le 21 fructidor an 2, par le tribubal criminel dudit département comme réfractaire à la loi.

DAMIEN F. M., âgé de 49 ans, huissier, né et domicilié à Paris, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la Prison du Luxembourg où il était détenu.

DAMMARTIN Michel Ignace (dit Fontenoy), officier d'infanterie, domicilié à Paris, condamné à mort comme émigré, le 22 octobre 1792, par la commission militaire établie à Paris.

DAMOIZEAU, femme de Charles Aimée, âgée de 67 ans, native de Bizeray, département de la Côte-d'Or, ex noble, domicilié à Dijon, même département condamné à mort le 17 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot dans la maison d'arrêt de Dijon, où elle était détenue.

DAMOUR, domicilié à Paris, président de la section de Bondy, condamné à 12 années de fers, par contumace, le 4 brumaire an 4, par le conseil militaire à Paris, au Théâtre français, comme convaincu d'avoir mis aux voix de battre la générale, et de s'emparer du télégraphe dans la révolte qui a éclaté les 12, 13, 14 vendémiaire an 4, contre la convention nationale; il s'est soustrait au jugement.

DAMOUR Louis Joseph, âgé de 20 ans, aubergiste, ex capitaine des transports, né et domicilié à Pont-Ste-Maxence, département de l'Oise, condamné à mort le 14 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire, en trahissant la République dans le service des armées.

DAMPONT Charles Jean Baptiste Robert, ex marquis, officier des Mousquetaires, domicilié à Schwerdoff, département de la Moselle, condamné à mort, le 5 thermidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme émigré.

DANCEL François Amable (dit Bruneval), promoteur, domicilié à Poitiers, département de la Vienne, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département.

DANCOURT-DESMARETS L., âgé de 50 ans, né à Paris, directeur d'équipage de charrois, domicilié à Senlis, condamné à mort comme prévaricateur, le 7 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DANDOSSON Pierre, domicilié à Chanzeau, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 15 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DANGE DE BAGNEUX L. B., âgé de 55 ans, natif de Paris, secrétaire de Capet, au-devant conseil supérieur de Colmar, fermier général, condamné à mort le 19 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot contre le peuple, tendant à favoriser les ennemis de la France, et en mettant dans le tabac de l'eau et des ingrédients nuisibles à la santé des citoyens qui en faisaient usage.

DANGERS Claude François, âgé de 47 ans, né à Chasey, ex administrateur de police, domicilié à Paris, condamné à mort le 8 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire, séante à Paris, comme complice d'un complot dans la maison d'arrêt de Bicêtre, tendant à égorger la garde de cette maison, se porter aux comités de salut public et sûreté général, en égorger les membres, leur arracher le cœur, le rôtir et le manger.

DANGEST Louis Gabriel, âgé de 48 ans, natif de Rumigny département des Ardennes, Mousquetaire, chevalier du ci-devant ordre de St Louis, grenadier du bataillon des filles St Thomas à Paris, condamné à mort le 11 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot qui a existé entre Capet et sa femme.

DANGUIN Claude, âgé de 42 ans, natif de St Laurent d'Oigt, cabaretier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 23 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Lyon.

DANIAU André Salm, agriculteur, domicilié à Ecoigneux, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur, le 14 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DANICAN Auguste, domicilié à Paris, condamné à mort le 29 vendémiaire an 4, par contumace, par le conseil militaire séant au Théâtre français, comme convaincu de s'être déclaré général de Paris pour diriger la révolte armée qui a éclaté les 12, 13 et 14 dudit mois, contre la Convention nationale il s'est soustrait au jugement.

DANIEL Louis, domicilié à la Chapelle, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DANILLON Laurent, ancien aubergiste, domicilié à la Valette, département du Var, condamné à mort le 9 thermidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme émigré.

DANIOT Pierre, domicilié à St Jean-de-Mont, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 2 avril 1793, par la commission militaire séante aux Sables.

DANQUECHIN Louise Marie, femme Lardin, ex noble, âgée de 27 ans, née à Montreuil, département de la Seine, condamnée à mort le 19 germinale an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice.

DANQUECHIN Jean Pierre (dit Dorval), ex noble, officier municipal, âgé de 40 ans, domicilié à Montreuil, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 19 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire le 19 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DANTON Georges Jacques* âgé de 34 ans, natif d'Arcis-sur-Aube, département de l'Aube, ex homme de loi, ex avocat aux ci-devant conseils du roi, domicilié à Paris, député à la Convention national, du département de la Seine, condamné à mort le 16 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme complice d'une conspiration tendante à détruire la représentation nationale, le gouvernement républicain et rétablir la monarchie.

DANY Jacques, ménager, domicilié à Velleron, département de Vaucluse, condamné à mort le 7 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme contre-révolutionnaire.

DAOUST Eustache, général de division de l'armée des Pyrénées Orientales, âgé de 31 ans, né à Douai, département du Nord, domicilié à Perpignan, département des Pyrénées Orientales, condamné à mort le 14 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme traître à la patrie, en trahissant la République dans le commandement des armées.

DANVERSE René Jacques, domicilié à Mosé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 23 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DAPREMONTLINDEN J., âgé de 36 ans, né à Bruxelles, contrôleur à la Halleaux toiles, condamné à mort le 4 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice .

DARASSE Jean Saturnin, notaire domicilié à Pont-sur-Rhône, département du Gard condamné à mort le 15 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme contre-révolutionnaire.

DARAT Joseph, ex juge de paix, domicilié à Orgon, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme témoin calomniateur, le 23 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DARCHI Jean., âgé de 37 ans, né à St Denys-de-Jonche, département de l'Indre, ex chanoine, domicilié à Paris, condamné à mort le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt des Garmes où il était détenu.

DARCON Jean (dit Darcu), âgé de 35 ans, né à Drude, scieur de long, domicilié à Fontainebleau, département de Seine et Marne, condamné à mort le 8 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme complice d'un complot dans la maison d'arrêt de Bicêtre, tendant à égorger la garde de cette maison, se porter aux comités de salut public et de sûretés générale, en égorger les membres, leur arracher le cœur, le faire rôtir et le manger.

DARDIGNA B., âgé de 63 ans, né à Montant, exnotaire et maire audit lieu, demeurant depuis peu à Paris, condamné à mort le 2 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DARGIER Valery (dit St Vaulry), ex noble, domicilié à St Vaulry, département de la Creuse condamné à mort comme émigré, le 5 brumaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DARIGAUT Bernard, domicilié à Chauvin Dragon, département des Basses Pyrénées, condamné à mort comme émigré le 27 octobre 1793, par le tribunal militaire du 1er arrondissement de l'armée des Pyrénées Occidentales.

DARIO Blaise, médecin né à Toulouse, département de la Haute-Garonne, domicilié à Mont Unité, même département, condamné à mort le 11 messidor an 2, pat le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DARLEAU E. C., âgé de 58 ans, né à Paris, département de la Seine, ex concierge du marquis Maubourg, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme ayant pris part à la révolte connue sous le nom du camp de Jalés, dont Dusaïllant était le chef.

DARLHAC Pierre, ex abbé, domicilié à Beaucaire, département du Gard, condamné à mort le 29 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme fédéraliste.

DARLHAC Baptiste, coloriste, domicilié à Beaucaire, département du Gard, condamné à mort le 29 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme fédéraliste.

DARMAING François, (dit Dangery), âgé de 61 ans, né à Pamiers, avocat du ci-devant roi, en ladite Sénéchaussée, administrateur du département de l'Ariége, domicilié à Pamiers, même département condamné à mort comme conspirateur, le 23 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DARMAING J. P. Jérôme, âgé de 48 ans, né à Pamiers, département de l'Ariège, domicilié à Foix même département, condamné à mort le 23 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DARMURE François, propriétaire, domicilié à Mouriez-les-Baux, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 7 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DARTENSIE François, ex noble, curé de St Severin-Détissac, domicilié à Périgueux, département de la Dordogne, condamné à mort le 7 thermidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme réfractaire à la loi.

DARTHÉ* Augustin Alexandre Saint-Pol 1769 Vendôme le 27 mai 1797

DARTHE (dit Ambroise), cadet, ex chanoine, domicilié à Mauléon, département des Basses-Pyrénées, condamné à mort comme réfractaire, le 10 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DARTHUIS Louis, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme fabricateur de faux assignats, le 16 mai 1792, par le tribunal criminel de Paris.

DARTHUN, domicilié à Montbrisé, département de la Loire, condamné à mort le 9 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Feurs, an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Feurs, même département comme contre-révolutionnaire.

DARTHUS Adrien, tailleur, âgé de 25 ans, né et domicilié à Rouen, département de la Seine Inférieure, condamné à mort le 8 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme complice d'un complot dans la maison d'arrêt de Bicêtre, tendant à égorger la garde de cette maison, se porter aux comités de salut public et de sûretés générale, en égorger les membres, leur arracher le cœur, le faire rôtir et le manger.

DARTIGNE M. M. F., veuve Maron, ex noble âgée de 46 ans, née à Coulommiers, département de la Seine et Marne, y demeurant, condamné à mort le 7 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration, dans la maison de St Lazare où elle était détenue.

DASNIERES Jacques, ex noble, capitaine au 110ème régiment domicilié à Bienac, département de la Haute-Vienne, condamné à mort comme faux témoin, du département de la Charente Inférieure.

DASPE Augustin Jean Louis*, âgé de 42 ans, né à Hoche, département du Gers, ex conseiller au parlement de Toulouse, condamné à mort le 18 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme ennemi du Peuple, en prenant part à la coalition des parlements, notamment aux arrêtés et délibérations pris par le parlement de Toulouse, le 25 et 27 septembre 1790.

DASSAC Claude, aîné, tanneur, domicilié à Beaucaire, département du Gard, condamné à mort le 29 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme fédéraliste.

DASSAC Claude, cadet, marchand, domicilié à Beaucaire, département du Gard, condamné à mort le 29 messidor an 2, par le tribunal dudit département, comme fédéraliste.

DASSAS Simon, ex avoué, domicilié à Nismes, département du Gard, condamné à mort le 18 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme fédéraliste.

DASSIN Jean Marie, âgé de 44 ans, natif d'Autan, département de la Saône et Loire, fourbisseur, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire séante à Lyon.

DATI Jacques, âgé de 28 ans, natif d'Arles, département des Bouches du Rhône, maçon, domicilié à Lyon, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon.

DOUBAMOUR René Toussin, coffretier, et membre de la commune de Paris, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la moi par décret de la Convention nationale, du 10 thermidor an 2, comme traître à la patrie.

DAUBAREDE J. A., âgé de 72 ans, né à Lyon, ex noble, domicilié à Paris, condamné à mort le 6 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme ennemi du peuple, en avilissant les assignats, et provoquant le rétablissement de la royauté.

DAUBERMESNIL Jacques Nic., âgé de 75 ans, natif d'Aubermesnil, près de Dieppe, département de la Seine Inférieure, ex major de la citadelle de Verdun, domicilié à Verdun condamné à mort le 5 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot tendant à livrer aux ennemis la place de Verdun.

DAUBERTE Pierre François, officier municipal, domicilié à Bédouin, département de Vaucluse, condamné à mort le 9 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département comme contre-révolutionnaire.

DAUBIGNY Jeanne Claire Scholastique, femme Divorcée de Pont, ex maître des eaux et forêts de la Lorraine, âgée de 30 ans, née à Metz, département de la Moselle, domiciliée à Paris, condamné à mort le 27 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme conspirateur.

DAUBIN Jean Antoine, âgé de 44 ans, né à Charité-sur-Loire, curé de Chaucourt, département de l'Yonne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 25 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DAUBRY, domicilié à Paris, secrétaire de la section des Amis de la Patrie, condamné à mort par contumace le 2 brumaire an 4, par le conseil militaire séant au Théâtre français, comme convaincu d'avoir donné et signé l'ordre de battre la générale, pour marcher contre la Convention nationnle dans la révolte qui à éclaté les 12 13 et 14 vendémiaire, il s'est soustrait au jugement.

DAUCHET Pierre Adrien, âgé de 55 ans, né à Wailly, maçon, époux de Patoul Marie Françoise, guillotiné à Arras le 30 prairial an II

DAUCHET Pierre Joseph, âgé de 22 ans, né à Wailly, fils de Pierre Adrien et de Patoul Marie Françoise, guillotiné à Arras le 30 prairial an II

DAUCHET Marie Augustine, âgée de 24 ans, née à Wailly, fille de Pierre Adrien et de Patoul Marie Françoise, guillotinée à Arras le 30 prairial an II

DAUCHET Marie Séraphine, âgée de 27 ans, née à Wailly, fille de Pierre Adrien et de Patoul Marie Françoise, guillotinée à Arras le 30 prairial an II

DAUCHET Louis Joseph, âgé de 40 ans, né et demeurant à Arras, époux de Clabaut Madeleine Guislaine, condamné à mort à Arras le 12 messidor an II

DAUDAY François, domestique, condamné à mort le 25 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DAUDE J.M, âgé de 27 ans, natif de Cheroy, garçon, charron, ensuite marchand, domicilié à Paris, condamné à six ans de fers, par le tribunal révolutionnaire de Paris, le 6 floréal an 2, pour avoir fait des ventes et achats de numéraire, tant en or qu'an argent, lesquels établissaient des différences très disproportionnées entre les assignats et le numéraire.

DAUDENARDE Jean Baptiste, fils de Louis, domicilié à Turecoing, département du Nord, condamné à mort le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-duc, comme émigré.

DAUDET Mathurin, domicilié à Latour-Landry, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DAUDIN Nicolas, prêtre, domicilié à Richelieu, département de l'Indre et Loire, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 29 germinal an 2, par le tribunal criminel du département de la Vienne.

DAUDRUIT Jean Jacques, guillotiné à Arras le 29 frimaire an II

DAUGE Jean Baptiste, domestique d'émigré, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DAUGIER Malach., ex noble, officier de marine, domicilié à Carpentras, département du Vaucluse, condamné à mort le 27 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme contre-révolutionnaire.

DAUGRE René, principal du collége d'Anvers-le-Homon, domicilié à Anvers-le-Hamon, département de la Mayenne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 22 septembre 1793, par le tribunal criminel du département de la Sarthe.

DAUNOU Pierre Claude François*, Boulogne-sur-Maer 1761, Paris 1840.

DAUPHIN François, (dit Goursac), âgé de 61 ans, ex noble, chevalier de St Louis, et chevau-léger de la Garde du dernier tyran roi, domicilié à Chasseneuille, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DAUPHIN Jacques, (dit Lapayreà, ex noble âgé de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DAUPHIN Jacques, (dit Chadébaud), âgé de 43 ans, natif de Lapeyre, manœuvrier, domicilié à Chasseneuille, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 18 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DAUPHIN Jeanne, (dit Coursac), fille, âgée de 54 ans, née à Chasseneille, domiciliée à Goursac, département de la Charente, condamnée à mort comme conspirateur, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DAUPHIN Joseph Félix, cultivateur, domicilié à Cabrières, département de Vaucluse, condamné à mort le 17 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme témoin calomniateur.

DAUPHIN G. Elisabeth, veuve de Brigand, capitaine des grenadiers, âgée de 56 ans, née et domiciliée à Verdun, département de la Meuse, condamné à mort le 5 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot tendant à livrer à l'ennemis la place de Verdun.

DAUREVILLE, domicilié à Paris, condamné à mort par contumace, le 25 vendémiaire an 4, par le conseil militaire établi à Paris, section de Pelletier, comme convaincu d'être un des principaux instigateurs, de la rébellion qui à eu lieu les 12, 13 et 14 vendémiaire, contre la Convention nationale, il s'est soustrait au jugement.

DAURE Antoine, capitaine au 77er régiment, domicilié à Molsheim, département du Bas-Rhin, condamné à mort comme traître à la Patrie, le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure.

DAUSAGNET-LASBORRDES H. A. B. B., ex noble et ex conseiller au ci-devant parlement de Toulouse, âgé de 57 ans, né à Toulouse, condamné à mort le 18 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme ennemi du peuple, en prenant part à la coalition des parlements, notamment aux arrêtés et délibérations pris par le parlement de Toulouse, les 25 et 27 septembre 1790.

D'AUTREMONT J.H., âgé de 32 ans, né et domicilié à Paris, ex sous principal du collège de ****, ex secrétaire de l'abbé Vienney, condamné à mort le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice, d'une conspiration dans la maison d'arrêt des Carmes où il était détenu.

DAUTRIE Louis Augustin, aîné, ex noble, officier dans la garde français, domicilié à Mondragon, département de Vaucluse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 21 messidor an 2, par la commission populaire d'Orange.

DAUTRIE Joseph Juste, cadet, ex comte, et capitaine des dragons, domicilié à Mondragon, département de Vaucluse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 21 messidor an 2, par la commission populaire d'Orange

DAUVERGNE Laurent, orfèvre, domicilié à Avignon, département de Vaucluse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 6 messidor an 2, par la commission populaire d'Orange.

DAUVET Gabriel Nicolas, ex noble et major de cavalerie, domicilié au Havre, département de la Seine Inférieure, condamné à mort comme émigré, le 15 juillet 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DAUX J. François Jo., ex noble domicilié à Marsay, condamné à mort comme chef des brigands de la Vendée, le 1er septembre 1793, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure.

DAVAINE Jean Baptiste, âgé de 60 ans, natif de Roullens dans la Belgique, maréchal de division dans l'armée du Nord, domicilié à Melun, département de la Seine et Marne, condamné à mort comme traître à la patrie, le 16 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, pour avoir refusé de marcher sur Ostende avec 18000 hommes contre 12 à 1500.

DAVANNE Antoine, commis à la distribution des vivres, âgé de 31 ans, natif de Boulogne-sur-Mer, domicilié à Maubeuge, département du Nord, condamné à mort comme consirateur le 24 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DAVASSE Amélie Louise Charlotte* née à Paris paroisse St Eustache le 18 juillet 1773, guillotinés le 29 Prairial an II

DAVASSE Louis* né à Paris paroisse St Eustache le 26 juillet 1777. guillotinés le 29 Prairial an II

DAVAUGAYON Pierre, chef d'administration de la marine, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 2 brumaire an 2, par la commission militaire de Bordeaux.

DAVESNE Ponce, âgé de 37 ans, né à Signy Librecy, ex membre de la commune du 10 août à Paris, cait. Des travaux publics, ex commissaire du pouvoir exécutif nommé du pouvoir exécutif nommé par l'ex ministre Servan, condamné à mort le 13 vendémiaire an 3, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir fait une mauvaise fourniture pour le compte de la République.

DAVESNES François, manœuvrier, domicilié à Mézières, département des Ardennes, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 6 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DAVI Jacques, ex curé domicilié à Forges, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire d'Angers.

DAVIAU François, métayer, domicilié à St Mesmin, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 27 frimaire an 2, par la commission militaire de Saumur.

DAVIAU Jean serrurier, domicilié à Chalonnes, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspiration le 3 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

DAVIAU Jean, domicilié à St Aubin-de-Luigné, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DAVIAUD René, maréchal domicilié à Neuvi, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DAVID André, laboureur, domicilié à Denée, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

DAVID Charles, domicilié à la Caillerie, département de Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire du Mans.

DAVID Claude, ouvrier en soie, âgé de 45 ans, né et domicilié à Lyon, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le Lyon.

DAVID François, lieutenant de la première compagnie du septième Bataillon du Jura à Nauseray, département du Jura, condamné à mort comme faux dénonciateur de patriotes, le 18 floréal an 2, par la commission militaire de Nantes.

DAVID François, domicilié à Brestières, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire du Mans.

DAVID François, lieutenant de la quatrième compagnie du septième bataillon du Jura, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme faux dénonciateur de patriotes, le 18 floréal an 2, par la commission militaire de Saumur.

DAVID François, laboureur domicilié à Denée, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

DAVID François Henri, marchand fabricant, âgé de 72 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 29 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DAVID François Marie, fils aîné, cordonnier, domicilié à Carpentras, département du Vaucluse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 27 messidor an 2, par la commission populaire d’Orange.

DAVID Jacques ,tisserand, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID Jean, domicilié à Buzange, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 10 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID Jean, domicilié à Bouquenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 germinal an 2, par la commission militaire de Nantes.

DAVID Jean, domicilié à Latour-Landry, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DAVID Jean Baptiste, faiseur de panaches, officier municipal provisoire, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort, le 29 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DAVID Jean Henri, âgé de 58 ans, natif de St Claude, département du Jura, com. à la monnoie, domicilié à Lyon, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DAVID Jean Marie, âgé de 37 ans, natif du Pont-Beauvoisin, département du Mont Blanc, marchand plumassier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 28 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DAVID Louis, domicilié à Vezins, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID Louis, domicilié à Latour-Landry, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID Louis, domicilié à St Pierre-de-Chemillé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID Louis, domicilié à Vezins, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID Mathurin, laboureur, domicilié à St Laurent-de-la-Plaine, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DAVID Mathurin, domicilié à Chauzear, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID Philibert Bernard, âgé de 27 ans, natif de Beaune, commis marchand, domicilié à Montagny, département de la Côte-d’Or, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DAVID Pierre, commissaire des guerres à l’armée de l’Ouest, domicilié à Angers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme Conspirateur, le 29 germinal an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DAVID Pierre, faiseur de reseaux, domicilié à St Pierre, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DAVID Pierre, tisserand, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DAVID Pierre, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID Pierre, laboureur, domicilié à St Laurent-de-la-Plaine, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DAVID René, domicilié à Trementine, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DAVID René, domicilié à Chaubronne, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID René, garçon laboureur, domicilié à Brassemer, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID René, domicilié à St Aubin-de-Luigné, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 23 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVID Moïse, négociant, domicilié à Vkauge, département de la Moselle, condamné à mort comme le 18 fructidor an 2, par la commission militaire du département comme distributeur de faux assignats.

DAVID Anne, femme Petremont, âgée de 43 ans, née à Beldy en Auvergne, domiciliée à Verneuil département de l’Eure, condamné à mort le 1er messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice.

DAVID Louise, femme Texier, marchande, domiciliée à St Pronant, département de la Vendée, condamné à mort, le 30 brumaire an 2, par le tribunal criminel dudit département comme complice les brigands de la Vendée.

DAVID Tropé, marin et constructeur, domicilié à Héraclée, département du Var, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 25 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DAVIN Thomas, âgé de 56 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 29 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DAVIOD Mathurin, domicilié à Rochefort, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVIOT, domicilié à Angers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Port-Malo.

DAVIOT François, domicilié à Bonquenais, département de la Loire Inférieure, le 13 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVIOT François, domicilié à Rochefort, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVIOT Jean, domicilié à Rochefort-sur-Loire, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVIOT Jean, domicilié à Bouquenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DAVIOT René, domicilié à la Salle-de-Vihiers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes
DAVY Charlotte*, de Chalonnes-sur-Loire, fusillée le 1er février 1794
DEAU Jean Vincent, domicilié à Izernay, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 12 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DEAUD Jean Jacques, âgé de 33 ans de Montelimart, teneur de livres, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 27 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEBADIER Jean, sergent major, dans le 4ème bataillon de la Côte-d’Or, domicilié à Strasbourg, département du Bas-Rhin, condamné à mort comme conspirateur le 9 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure.

DEBAUCHE L. Michel Aléxis, domicilié à Crépièrre, département de la Seine et Oise, condamné à mort comme émigré, le 6 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DEBAUNE Jean Jacques, négociant, domicilié à Paris, condamné à mort comme conspirateur, le 26 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEBAY Jean Damascène, âgé de 39 ans, né à Beaumont, demeurant à Arras, époux de De St Pol Marie Joseph, condamné à mort à Arras le 7 messidor an II

DEBEAUNE Jean Pierre, père, âgé de 67 ans, teinturier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 16 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEBEAUNE Melchior, cadet, âgé de 19 ans, ouvrier en bas, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 16 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEBERULLE A. P. A., ex premier président du parlement de grenoble, ex noble, âgé de 38 ans, né à Paris, département de la Seine, domicilié à Sens, département de l’Yonne, condamné à mort le 6 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’un conspiration dans la maison d’arrêt de St Lazare où il était détenu.

DEBILLY André, âgé de 50 ans, brodeur, natif de l’Antilly, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 18 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEBLAIRE , femme Lucat, vivant de son bien, domiciliée à Paris, condamnée à mort comme conspiratrice, le 1er prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEBRE Dominique, 65 ans, né à Canettemont, demeurant à St Pol, receveur de consignation, condamné à mort le 18 floréal an II

DEBRET Charles, tisserand, volontaire de la 1er réquisition, domicilié à Bevron-les-Monts, département de la Manche, condamné à mort le 7 thermidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme déserteur.

DEBROUT Antoine, âgé de 60 ans, natif de Mâcon, épicier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 3 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEBROUT Claude, âgé de 26 ans, natif de Lyon, commis droguiste, condamné à mort le 20 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEBURE Jean, laboureur, domicilié à Creux, département de la Sarthe, condamné à mort, le 21 prairial an 2, par la commission révolutionnaire séante à Laval, comme brigand de la Vendée.

DE BUCHY ou DE BUSSY Henriette, âgée de 30 ans, née à Lille, fille de Jean Baptiste et Dannoeullin Angélique, condamnée à mort à Arras le 12 messidor an II

DEBUT Reine Cécile, veuve Pristou, marchande, domicilié à Cambray, département du Nord, condamné à mort le 23 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire séante à Cambray, comme traître à la patrie, et ayant favorisé l'émigration de son fils.

DECAIX P.F, âgé de 59 ans, né à Inval, demeurant à Averne, ex curé, ex prieur dudit lieu, condamné à mort le 8 thermidor an 2 par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DECAMP Marie Louise Françoise, femme de Gilbert Grassin, ex noble, demeurant avec son marie, née à Precor, condamnée à mort le 17 nivôse, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice des mouvements séditieux qui ont eu lieu dans la commune de St Gérand, département de l’Allier.

DECAUX François Philippe, prêtre titulaire de la Chapelle bressot, département de l’Eure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 2 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DECHANET Alexandre François, brocanteur, domicilié à Paris, condamné à mort comme fabricateur de faux assignats, le 17 janvier 1793, par le tribunal criminel de Paris.

DECHANUE Antoine, orfévre, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme témoin calomniât, le 23 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DECHARMES C.A. (dit Sillery), âgé de 19 ans, né à Paris, ex aide de camp, condamné à mort le 8 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’un complot dans la maison d’arrêt de Bicêtre à égorger la garde de cette maison, se porté aux comités de salut public de sûreté générale, en égorger les membres, leur arracher le cœur, le faire rôtir et le manger.

DECHARTRE Jean, ex vicaire, domicilié à Brai, près de Richelieu, département de l’Indre et Loire, condamné à mort comme réfractaire, le 23 germinal an 2, par le tribunal criminel de la Vienne.

DECHÈZEAU Gustave, jeune député de l'île de Ré, guillotine le 18 nivôse an II. Il était le chef principal des girondins de la Charente-Inférieurcond (tpouvé dans la révolution francaise à Saintes page 151)

DECIZIE Etienne, âgé de 37 ans, natif de Serné, département du Mont Blanc, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 24 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DECLAIR Pierre, tailleur et chasseur dans la légion des Pyrénées, né à Toulouse, département de Haute-Garonne, domicilié à Carpentras, département du Vaucluse, condamné à la déportation, pour deux années, le 26 septembre 1793, par le tribunal criminel du département de la Haute-Garonne, comme contre-révolutionnaire.

DE COOL Pierre François, âgé de 71 ans, domicilié à Morbecque (Nord), guillotiné à Arras le 25 ventôse an II

DECOR Sébastien, tisserand, domicilié à Bedouin, département de Vaucluse, condamné à mort le 9 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département comme contre-révolutionnaire.

DECOR Jacques, cordonnier, domicilié à Crillon, département du Vaucluse, condamné à mort le 9 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département comme contre-révolutionnaire.

DECOUR Joseph, cultivateur domicilié à Eyrangues, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme fédéraliste, le 27 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DECOURCHAMP Jean, âgé de 25 ans, né à Paris, y demeurant, adjudant général de l’artillerie nationale parisienne, condamné à mort le 23 nivôse an 2 , par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’être complice dans l’affaire du ? août 1792.

DECOURS Jacques, domicilié à Castillonés, département du Lot et Garonne, condamné à mort comme émigré, le 11 avril 1793, par le tribunal criminel du département de la Dordogne.

DECOUS Jean, âgé de 70 ans, natif de Treignac, département de la Corrèze, ex curé de Neuvy, domicilié à Limoges, département de la Haute Vienne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 28 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DECOUZERE Jean Baptiste, laboureur, domicilié à Vollore, département du Puy-de-Dôme, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 19 mai 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DECRENICE Cyr, âgé de 62 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 23 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DECREUZE Antonne, md. Echopier, domicilié à Merris, département du Nord, condamné à mort le 19 vendémiaire an 3, par le tribunal criminel dudit département, comme distributeur de faux assignats.

DECROY François Philippe Marcelin, ex noble curé, domicilié à Malcap, département du Gard, condamné à mort comme réfractaire, le 10 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DEFAS Jacques, domicilié à Chazereaux, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DEFAVALLE, âgé de 51 ans, né à Charense-le-Cheren, ex receveur des droits de la ci-devant province de Bretagne, condamné à mort le 2 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris., comme conspirateur.

DEFER Clément, fils, domicilié à Cadillac, département de la Gironde, condamné à mort le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

De FERAND de ROSES Pierre Elie, le 18 Novembre 1739 à Castre, chef de Brigade de l'armée du Rhin, condamné par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur le 9 ventose an II et guillotiné le 10 mars 1794 à Paris.

DEFERMONT Jacques, domicilié à Rennes, département d’Ille-et-Vilaine, député à la Convention nationale mis hors la loi par décret du 28 juillet 1793 an 2 et par suite des malheureuses journées des 31 mai, 1er et 2 juin même année, il s’est soustrait au jugement : le décret a été rentré dans le sein de la Convention.

DEFFAGE René, domicilié à St Aubin-de-la-Luigné département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 3 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DEFFAIT André, domicilié à Gornord, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 9 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DEFLANDRE Jean Joseph, âgé de 58 ans né à Chanast, département de l’Ain, brigadier de la 26ème division de gendarmerie, domicilié à Bouchain, département du Nord, condamné à mort comme conspirateur, le 15 prairial an 2, par la commission révolutionnaire de Paris.

DEFERS E., âgé de 38 ans né à Paris y demeurant, ex noble, ex général de l’armée des Pyrénées, condamné à mort comme le 4 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration dans la prison du Luxembourg où il était détenu

DEFOIX Jean, domicilié à Latour-Landry, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DEFORIS J. P., ex bénédictin, âgé de 62 ans, né à Montbrison, département de la Loire, condamné à mort, le 7 messidoran 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris comme conspirateur.

DEFOSSE C. J. L., ex noble, âgé de 57 ans, né à Parc, département de l’Aisne, ex constituant, domicilié à Compiégne, département de l’Oise, condamné à mort le 8 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration dans la maison d’arrêt de St Lazare où il était détenu.

DEFOSSE Pierre Joseph, âgé de 39 ans, né à Audenarde, demeurant à Bapaume, condamné à mort à Arras le 13 floréal an II

DEFOY Germain, laboureur, domicilié à Poitevinière, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DEFOY Etienne, laboureur, domicilié à Rochefort, condamné à mort comme conspirateur, le 3 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DEFRECHON Dominique, âgé de 58 ans, chirurgien, natif de Simor, département du Gers, condamné à mort , le 13 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon.

DEGAND Elisabeth Pauline, âgée de 56 ans, née à Paris, y demeurante femme séparée de corps et de bien avec Lauraguais, ci-devant comte, condamné à mort le 18 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu de conspiration.

DEGANS Anne, empeseuse, âgée de 36 ans née et domiciliée à Bordeaux, département de la Gironde, condamnée à mort le 6 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme receleuse de prêtres réfractaires en assistant aux messes qu’il disait clandestinement.

DEGANS Marie, empeseuse, âgée de 42 ans née et domiciliée à Bordeaux département de la Gironde, condamnée à mort le 6 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme receleuse de prêtres du Dognon et comme fanatique en assistant aux messes qu’il disait clandestinement.

DEGAS Paule, ex feuillant, domicilié à Feletin, département de la Creuse, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 11 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DEGAUD Pierre Joseph, marchand domicilié à Beauucaire, département du Gard, condamné à mort le 29 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme fédéraliste.

DEGANTINE voyer Fabre.

DE GENEVIERES DU VIELFORT Philippe Lamoral Joseph, âgé de 63 ans, né à Divion, demeurant à la Vasserie, condamné à mort le 5 floréal an II

DEGLANE Pierre* (dit la Fleur), âgé de 36 ans, né à St Sauveur, meunier, domicilié à Compiégne, département de l’Oise, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 27 prairial an 2, par la tribunal révolutionnaire de Paris.

DEGUGES Marie Olympe, femme de lettre, domiciliée à Paris, condamnée à mort le 12 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice et pour avoir osé écrire contre Robespierre.

DEGOUVILE Charles, fils, domicilié à Caen, département du Calvados, condamné à mort le 30 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DE GOUY Thérèse, âgée de 50 ans, née à Ligny les Bapaume, repasseuse de linge, condamné à mort à Arras le 14 floréal an II

DEGRAIS Jean Marie, âgé de 28 ans, fabricant né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 20 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire à Yon.

DEGRAIX Claude, âgé de la Loire, natif de St Paul, département de la Loire, fabricant, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 6 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEGRANDEL Benoît*, horloger, domicilié à Hazebrouch, département du Nord, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 8 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEGUE J., âgé de 32 ans, né à Passy, département du Mont Blanc, frotteur, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 17 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’être complice d’un complot contre le peuple français tendant au rétablissement de la royauté.

DEGREMONT Pierre, âgé de 21 ans, valet de charrue, né à Nauteghan près d'Oudenarde, demeurant à Wanghem, fils de Jean Baptiste et de Antefelle Marie Françoise, condamné à mort à Arras le 21 messidor an II

DEGUIL Charles, bordier, domicilié à Breuil-Bernard, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 8 pluviôse an 2 par le tribunal criminel dudit département.

DE HARGUES D’ESTIVEAU , domicilié à La Ronde, département des Deux-Sèvres, blessé et capturé à la bataille d’Antrain, condamné à mort par la commission militaire séante à Rennes comme chef de brigands le 2 frimaire an 2. ( livre de Maurice Poignat :"Histoire des communes des Deux-Sèvres-le pays du Bocage édité en 1986 par les éditions Projet)

DEHAYE Jean François, marchand et membre du comité de surveillance de Luçon, département de la Vendée, condamné à mort comme conspirateur le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEIGNAC Pierre, négociant, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 9 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire.

DEJOUY Albert Marc, notaire, domicilié à Vihiers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 16 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DEFUGE Louis, domicilié à Montpellier, département de l’Hérault, condamné à mort le 12 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme émigré.

DEJUSSIEU Christophe, âgé de 20 ans, natif de St Julien-sur-Guigon, apprenti papetier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire de Lyon.

DELAAGE Clément, père, âgé de 70 ans, né à Sainte, département de la Seine Inférieure, ex fermier général, domicilié à Paris, condamné à mort le 19 floréal an 2, par le tribunal de Paris, comme convaincu d’être complice d’un complot qui a existé contre le peuple français en mettant le l’eau dans le tabac et des ingrédients nuisibles à la santé des citoyens qui en faisaient usage.

DELACOUR Pierre Nicolas, notaire et officier municipal de la Commune de Paris, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la loi par décret de la Convention nationale le 19 thermidor an 2, comme traître à la patrie exécuté le 11 .

DELACOUR Edme Antoine (dit Zephirin), ex capucin domicilié à Dole, département du Jura, condamné à mort comme émigré, le 19 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département du Doubs.

DELACROIX François, âgé de 36 ans, né à Cambrai, célibataire, chapelier, condamné à mort à Arras le 1er messidor an II

DELACROIX Jean François*Il est envoyé à l’échafaud le 5 avril 1794

DELAFAIREDESPRES François Claude, ex prêtre, domicilié à Poitiers, département de la Vienne, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELAFERTE Math. François, imprimeur, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme fédéraliste, le 9 7bre 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DELAGE Jean Laurent fils de Laurent, domicilié à la Bastide-de-Besse-Place, département de l'Ariège condamné à mort le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DELARGE Marie, âgée de 36 ans, native de Chambery, département du Mont Blanc, vivant de son revenu, à Paris, département de la Seine, condamné à six années de réclusion, pour avoir fait des achats de numéraire tant en or qu’en argent, lesquels établissaient des différences très disproportionnées entre les assignats et le numéraire.

DELAHAYE Etienne Marie, fermier général, âgé de 36 ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine condamné à mort le 19 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’un complot contre le peuple français en mettant de l’eau dans le tabac et des ingrédients nuisibles à la santé des citoyens qui en faisaient usage.

DELAHAYE François, domicilié au May, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

DELAHAYE Jacques Charles, député à la convention domicilié à Caudebec, département de la Seine Inférieure, mis hors la loi par décret du 3 octobre 1793, an 2, par suite des malheureuses journées des 31 mai, 1er et 2 juin, même année, il s’est soustrait au jugement, le décret a été rapporté le 18 frimaire an 3, et il est rentré dans le sein de la Convention.

DELAHAYE Jean, domicilié à Denée, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DELAHAYE Louis, domicilié aux May, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay

DELAHAYE Louis François Joseph, huissier, âgé de 32 ans, né et domicilié à Aire, département du Pas-de-Calais, époux de Enet Claire Nicole, condamné à mort le 2 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Arras, comme ayant cherché à avilir les patriotes, tant par ses regards que par ses discours insolents, ayant fait partie d'un club monarchique, et signé en 1791 une adresse tendante à faire desservir Notre Dame d'Aire par des prêtres réfractaire.

Delahaye Eloi, natif de Le Quesnoy (Hainaut français).  Il fut Gardien du Couvent des Récollets de Le Quesnoy. Amené à Valenciennes comme « détenu dit de 1ère classe », fut guillotiné « pour la foi » en cette ville, le 13/11/1794.

DELAHAYE Nicolas forçat, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 19 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département.

DELAINE Pierre, journalier, domicilié à Chavagne, département de la Marne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 27 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELAINEY Thomas, irlandais, âgé de 17 ans, déserteur du 9ème régiment, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur, le 18 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELAIRE Geneviève, veuve Chassonniére, domiciliée à Augerolles, département du Puy de Dôme, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire le 19 mai 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DELALAIN Charles, âgé de 49 ans, né à St Dizier, département de la Marne, cheval de St Louis retiré depuis 1792, ci-devant premier commissaire ordonnât., domicilié à Vitry, département de la Marve, condamné à mort comme le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay, comme convaincu d’avoir fait composer au roi une garde contre-révolutionnaire.

DELALANDE Elisabeth d’Or (dit Ste Rtienne), mercière, domicilié à Parie, département de la Seine, condamné à mort comme distributrice de faux assignats, le 1 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELALONDE Pierre, domestique, domicilié à Rouen, département de la Seine Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 5 septembres 1793, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELAMARE A. J. N., (dit Piémont), âgé de 32 ans, ex juge, commissaire enquêteur au ci-devant bailliage de Coutances, et accusateur public au district de la même ville, né à Brigneville département de la Manche, condamné à mort comme conspirateur, le 3 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELAMARRE Robert, prêtre, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur, le 2 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELAMARRE Victor Alexis, ancien gendarme, domicilié à Rouen, département de la Seine Inférieure, condamné à mort comme émigré, le 1 thermidor an 2, par le tribunal militaire du dit département.

DE LAMBESSART Lamoral François Joseph Humbert, âgé de 30 ans, rentier, né et demeurant à Lille, condamné à mort à Arras le 12 floréal an II

DELAMOLLIERE Jean Baptiste, âgé de 35 ans, imprimeur libraire, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 20 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DELANNE Marie Suzanne, âgée de 60 ans, née à Paris, demeurant à Arras, fille de feu François et de De La Malmaison Marie, condamné à mort à Arras le 9 messidor an II

DELANNOY Ignace Godefroy, âgé de 73 ans, ex noble, né à Cambrai, condamné à mort à Arras le 16 germinal an II

DELAPORTE H. J., négociant âgé de 60 ans, né à Paris, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de conspiration de la prison du Luxembourg où il était détenu.

DELAPORTE Adrien Jean Baptiste, marchand, domicilié à Chaumont, département de la Haute Marne, condamné à mort comme agitateur, le 20 frimaire an 2, par le tribunal militaire dudit département.

DELASSALLE Math., domicilié à Bressuire, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay

DELASSALLE François, domicilié à Molévier, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay

DELASSONE Elisabeth, domiciliée à la Tessouanne, département de Mayenne et Loire, condamnée à mort comme brigand de la Vendée, le 18 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DELATOUCHE-LIMOUSINIERE Marie Adélaïde, femme de la Rochefoucault, ex noble, domiciliée à la Garnache, département de la Vendée, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire, le 5 pluviôse an 2, par la commission militaire séante aux Sables.

DELATOUCHE Jacques Geneviève, marchand mercier, domicilié à Paris, condamné à mort comme fournisseur infidèle, le 3 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELATRE F. X., âgé de 32 ans, né et domicilié à Dainville, département du Pas-de-Calais, cordonnier, le 28 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’un complot dans la maison d’arrêt de Bicêtre, tendant à égorger la garde de cette maison, et de suite les membres des comités de salut public, de sûreté générale, leur arracher le cœur, le faire rôtir et le manger.

DELATRE Simon Jacques, âgé de 44 ans, tailleur, ex noble et domicilié à Sédan, département des Ardennes, condamné à mort comme conspirateur, le 15 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELATRE Louis Pierre Fr., général de division, commandant l’armée de Collioure, âgé de 29 ans, né à St Valleri, département de la Somme, domicilié à Perpignan, département des Pyrénées Orientales, condamné à mort, le14 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de paris, comme traître à la patrie dans le commandement des armées.

DELATTRE François, fils de Jérôme et de Marie Joseph Lefebvre, manouvrier, demeurant à Villers en Cauchie, condamné à mort à Arras le 8 germinal an II

DELATTRE Joseph, âgé de 50 ans, né à Lagnicourt, demeurant à Etrun, receveur, célibataire, condamné à mort à Arras le 12 floréal an II

DELAULNE Claude Louis François., ex-religieux de Saint-Victor, ex-prieur de Bret, condamné à mort, le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration dans la maison d’arrêt des carmes, où il était détenu.

DELAUNAY Denis, domicilié à St Laurent, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DELAUNAY François, domicilié à St Laurent-du-Mauvray, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DELAUNAY François, domicilié à Ronsière, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DELAUNAY Guillaume Maurice, âgé de 40 ans, ne et domicilié à Port-Malo, département d’Ille-et-Vilaine, Lieutenant général de l’amirauté dudit Port, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 18 juin 1793, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELAUNAY Jacques, domicilié à la Pommeraye, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 frimaire an 2, par la commission militaire séante au Pont-de-Cé.

DELAUNAY Jacques, domicilié à Treizevents, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DELAINAY Jacques, domicilié à Bouquenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DELAINAY Jeans, domicilié à Bouquenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes

DELAINAY Jean Baptiste, marchand de vin, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 16 juin 1792, par le tribunal criminel de Paris.

DELAINAY Joseph*âgé de 32 ans, né à Angers, département de Mayenne et Loire, homme de loi département à la convention nationale, domicilié à Paris, condamné à mort, le 16 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’un système de corruption relatif à la compagnie des Indes et convaincu d’avoir poussé à la hausse et à la baisse, et d’avoir travaillé à deux projets de décrets favorables à ses vue.

DELAUNAY Pierre, domicilié à Beaupréau, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 15 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes

DELAUNAY Pierre, domicilié à Bouquenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DELAUNAY René, domicilié à Soulaines, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DELAUNAY René, domicilié à St Laurent-du-Mauvray, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DELAUNE Michel, journalier, domicilié à Argenton, département de la Mayenne, condamné à mort, le 17 messidor an 2, par la commission révolutionnaire séante à Château-Gonthier, comme contre-révolutionnaire.

DELAUNEE Louis, domicilié aux May, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DELAUNOY Jean Baptiste, domicilié à Willems, département du Nord, condamné à mort comme, le 16 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme distributeur de faux assignats.

DELAUTEL François, âgé de 76 ans, né à Flemmes (Doubs), cabartier à Aire, époux de Blanquin Thérèse, condamné à mort à Arras le 5 messidor an II

DELAUZIERRE Marrin, fils, domicilié à Aunebruc, département du Pas-de-Calais, condamné à mort le 30 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DELAUZON François Anne (dit Lapoupardière),ex chanoine, domicilie à Poitiers, département de la Vienne, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELAYANT Jacques, ex bénéficier, domicilié à Verdun, département de la Meuse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 6 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELBARRE Jacques François Régis, âgé de 56 ans, marchand, né à Lestrem, demeurant à Béthune, veuf de Collet Thérèse, condamné à mort à Arras le 18 messidor an II

DELBES Marie Joseph, ex curé de St Urcice, y demeurant, département du Cantal, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 11 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELBES Pierre, prêtre non conformiste, âgé de 54 ans, natif de St Genies, domicilié à St Rémy, département de l’Aveyron, condamné à mort comme réfractaire, le 14 germinal an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux.

DELBOUIS Pierre, ex curé, a Villemur, département de la Haute Garonne, condamné à être déporté comme fanatique contre-révolutionnaire, le 22 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELCAMP Louis, hussard au 6ème régiment, domicilié à Château-Cambreis, département du Nord, condamné à mort le 17 thermidor an 2, par le tribunal militaire de l’armée du Nord, comme déserteur.

DELEAU François, âgé de 58 ans, natif de Mont-Luel, département de l’Ain, chapelier, domicilié à Loyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 4 nicôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DELEAUP Claude, âgé de 66 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DELEAUREDOUR M., femme Poirrier, âgée de 50 ans née à Lille, département du Nord, domiciliée à Paris, département de la Seine, condamnée à mort, le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice.

DELECOLE Jean Charles, journalier, condamné à mort le 17 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Cambray, département du Nord, comme traître à la patrie.

DELDICQUE Louis Jacques, condamné à mort à Arras le 20 nivôse an II

DELEHELLE Jean Pierre (dit de Wicq), âgé de 38 ans, né à Arras, célibataire, condamné à mort à Arras le 2 messodor an II

DELEON François, maçon rentier, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 26 ventôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DELÉPINE Pierre*, 60 ans, bêcheur de Marigné,  fusillé, le 16 avril 1794.

DELERNE J. B., âgé de 56 ans, né à Thionville, département de la Moselle, chevalier de l’ordre du tyran roi, ex écuyer, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort, le 5 termidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration dans la maison d’arrêt des Carmes où il était détenu.

DELESTANG aîné, domicilié à Chirac, département de la Lozère, condamné à mort comme complice de séditieux, le 24 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département.

DELESTANG Jean Baptiste, domicilié à Penery, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 13 brumaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELETTRE Antoine François, âgé de 52 ans, négociant et domicilié à Armentieres, département du Nord, condamné à mort, le 27 vendémiaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme ayant voulu livrer la ville d’Armentieres à l’ennemi.

DELESTRE Charles Philippe, âgé de 52 ans, né à Bucquoy, arpenteur, veuf de Couppe Marie Anne Joseph, condamné à mort à Arras le 11 prairial an II

DELESTRE Elémothe (?), âgé de 32 ans, arpenteur, né à Bucquoy, demeurant à Sapignies, époux de Ferbus Aldegonde, condamné à mort à Arras le 24 messidor an II

DELEURUE Pierre François, âgé de 60 ans, cultivateur, né à Lisbourg, demeurant à la Couture, époux Carré Marie Jeanne, condamné à mort à Arras le 23 messidor an II

DELHERUS Jean, ex curé, domicilié à Laussonne, département de la haute Loire, condamné à mort le 12 thermidor an 2, par le tribunal militaire dudit département comme réfractaire à la loi.

DELIANE, fils ex abbé du Monastier, y demeurant, département de la Lozère, condamné à mort comme complice de séditieux, le 24 Floréal an 2, par la par le tribunal criminel dudit département.

DELIGNON Gabriel, âgé de 42 ans, né à Villaine, département de la Côte-d’Or, condamné à mort comme conspirateur, le 2 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELIGNY Claude Louis*, âgé de 59 ans natif de Boutigny, département de la Seine et Marne, cultivateur fermier, domicilié à Pommeuse, même département, condamné à mort le 12 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir enfoui quantité de bijoux et assignats.

DELIGNY Thimotée, âgé de 55 ans, né à Paris, colleur de papier, domicilié à Rouen, département de la Seine Inférieure, condamné à mort, le 28 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, pour avoir tenu des propos contenant provocation au rétablissement de la royauté.

DELIME Louise, couturière, domiciliée à Cliché, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 4 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELIOT Rémi Benoît Bruno, âgé de 35 ans, né et domicilié à Toulouse, département de la Haute-Garonne, ex conseiller au ci-devant parlement de Toulouse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 26 paririal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELISLE Jean Baptiste Jos., ex curé, domicilié à Bellerive-sur-Sare, département de la Haute-Garonne, condamné à mort comme réfractaire, le 27 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département.

DELILLE Guillaume (dit Arouche), marin, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 24 prairial an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire.

DELLAMOT René, domicilié à Vigné, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 5 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DELMAS Jean( dit Gouard-Jean-Gardel), l’ainé, domicilié à Puiceley, département du Tarn, condamné à être déporté comme pertubateur de la paix publique, le 5 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELMAS, âgé de 60 ans, domicilié à Lyon, département du Rhône, juge de la section de la Montagne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le .. frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DELMAS Antoine, maouvrier, domicilié à St Chely, département de la Lozère, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 2 juin 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DELMERE Jean Baptiste, domicilié à Bersée, département du Nord, condamné à mort, le 17 messidor an 2, par le tribunal militaire dudit département comme distributeur de faux assignats.

DELMOTTE Louis Joseph, âgé de 32 ans, né à Bertincourt, manouvrier, époux de Telle Angélique, condamné à mort à Arras le 9 germinal an II

DELOCRE Charles Joseph Albert Ferdinand, âgé de 40 ans, né à Agnières, demeurant à Arras, marchand, époux de Jugand Gabrielle Joseph, condamné à mort à Arras le 9 prairial an II

DELOLLE Alexis, âgé de 46 ans, natif de Villefranche, ex procureur, membre du Congrés départemental, domicilié à Erigni, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 29 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DELOMPNES Charles, âgé de 43 ans, natif de Valvones, département de l’Ain, notaire, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 21 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DELOMPNES Ennemont M., âgé de 22 ans, natif de Virieux-le-Grand, département de l’Ain, chapelier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 14 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DELONGES Sébastien, cultivateur, homme de loi, domicilié à Orange, département du Vaucluse, condamné à mort comme le 12 messidor an 2, par la commission populaire d’Orange, comme fédéraliste.

DELONNE C.L.F., âgé de 54 ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine, ex religieux de St Victor, ex prieur de Crette, département de l’Oise, condamné à mort le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration dans la maison d’arrêt des Carmes, où il était détenu.

DELOR Pierre, domicilié à Camburat, département du Lot, condamné à mort comme chef d’émigré contre-révolutionnaire, le 11 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELORME Claude, âgé de 62 ans, natif de Girassimon, prêtre, domicilié à Courneaux, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DELORME Jean Baptiste, ex-chevalier de Saint-Louis ex-écuyer, ci-devant capitaine des grenadiers du régiment provincial de Paris, condamné à mort le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme complice d’une conspiration dans la maison d’arrêt des Carmes, où il était détenu.

DELORME Claude, âgé de 46 ans, né à Brilly, cultivateur, agent national de la commune de Valdeley y demeurant, département de la Moselle, condamné à mort comme conspirateur, le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris.

DELORME Guillaume, domicilié à Paris, département de la Seine, capitaine des canonniers de la section de Popincourt, condamné à mort le 4 prairial an 3, par le conseil militaire, comme convaincu d’être auteur et complice d’un complot tendant à dissoudre la Convention nationale, en assassiner les membres, et d’avoir subordonné la garde de ladite section.

DELORME Jacques, âgé de 61 ans, natif de Grézien, chapelier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 27 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DELORNE D'ALINCOURT Louis, âgé de 38 ans, né à Paris, cultibateur à Allouagne, condamné à mort à Arras le 12 floréal an II

DELORT Catherin, ex religieuse de la Visitation, domicilié à Neuvie, département de la Dordogne, condamné à mort le 3 thermidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme receleuse de prêtres réfractaires.

DELOUCHE Jean Georges Agréve, vicaire de Gap, domicilié à Issengeaux, département de la haute Loire, condamné à mort comme réfractaire, le 12 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELOUME Pierre, journalier, domicilié à Montmorillon, département de la Vienne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELOY Jean, domicilié à la Tessoualle, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DE LOYE Suzanne Agathe, ex religieuse Bénédictine, domiciliée à Serignan, département du Vaucluse, condamnée à mort, le 17 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme réfractaire à la loi.     

DELPECH Arnaud, négociant, domicilié à Villefranche-Lauragais, département de la haute-Garonne, condamné à mort comme accapareur, le I frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELPECHE-ST-TOU, Raymond, père, âgé de 63 ans, vivant de son bien, né et domicilié à Caussade, département du Lot, condamné à mort le 3 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DELPECHE-ST-TOU, fils, âgé de 38 ans, né et domicilié à Caussade, département du Lot, condamné à mort le 3 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DELPY J. (dit Goudel, âgé de 45 ans, né à Jugues, laboureur condamné à mort le 25 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir cherché à empêcher d'accepter la constitution de 1793.

DELPY Antoine, ex curé de la chapelle d'Aubareil, domicilié à Perigueux, département de la Dordogne, condamné à mort le 17 thermidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme réfractaire à la loi.

DELRIBAL Guillaume, fils aîné, âgé de 39 ans, né et domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort, le 21 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme espion des aristocrates, d'après la déclaration de ses concitoyens.

DELSALLE Arnould, domicilié à Quesnoy, département du Nord, condamné à mort comme émigré, le 23 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELTOMBE Constance, domiciliée à Milonfosse, département du Nord, condamnée à mort comme distributrice de faux assignats, le 19 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELTOMBE Louis François, domicilié au Quesnoy, département du Nord, condamné à mort comme émigré, le 23 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELTROIT Claude Antoine, âgé de 43 ans, né à Pontoise, ancien menuisier, officier municipal et membre de l'état civil, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la loi par décret de la Convention nationale, du 9 thermidor an 2, comme traître à la patrie, condamné le II dudit, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DELUCHE Jean Huël, (dit la Rosse, âgé de 34 ans, né à Bordeaux, département de la Gironde, ex curé et maire d'Etagny, domicilié à Etagny, département de Seine et Oise, condamné à mort, le 25 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DELUMAN Michel, tisserand, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Port-Malo.

DELUMAN Michel, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DELUMEAU Julien, domicilié à Annetz, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DELUMEAU Thomas, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 22 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DELUZINES Louis Claude, prêtre, domicilié à Poitiers, département de la Vienne, condamné à mort comme réfractaire à la loi le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DELVAQUE Jacques Théodor, âgé de 75 ans, ex capitaine, décédé en la maison de réclusion de Vivier le 27 germinal an II

DELVEAUX J., âgé de 19 ans, né et domicilié à Paris, brocanteur, condamné à mort le 28 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot dans la prison de Bicêtre, tendant à égorger la garde de cette maison, et de la se porter aux comités de salut public et de sûreté générale, en égorger les membres, ainsi que les patriotes.

DELZERS Emmanuel, ex vicaire, domicilié à St Laurent-du-Muret, département de la Lozère, condamné à mort, le 25 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme réfractaire à la loi.

DEMACHY Antoine, marchand épicier, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme fournisseur infidèle, le 17 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEMAY Hippolyte, âgé de 30 ans, né et demeurant à Frévent, célibataire, jardinier, condamné à mort à Arras le 14 prairial an II

DEMHE P. F., âgé de 52 ans, né à Cressy, département de la Seine Inférieure, ex noble, domicilié à Paris, condamné à mort le 8 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt de St Lazare où il était détenu.

DEMAKI Félix, âgé de 42 ans, natif de Casal, en Italie, musicien, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 friamire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEMANE Pierre François, chirurgien major, domicilié à Aubagne, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme fédéraliste, le 5 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DEMANGEOT Anne Marie, veuve Délayant, domiciliée à Verdun, département de la Meuse, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire, le 6 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DEMARAIS Lambert, élève en mathématique, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEMARAIS Jean Marie, quincaillier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DE MARISEL ou DE MOISSET Albert Joachim Joseph, âgé de 50 ans, cultivateur, né à Lières, condamné à mort le 5 floréal an II

DEMARTIN Suzanne Thérèse (dite Marcellus), ex noble, domiciliée à Marcellus, département du Lot et Garonne, condamnée à mort le 3 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire.

DEMAS Jean Jacques, ex chevalier, domicilié à Rhodès, département de l'Aveyron, condamné à mort comme 7 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Rhodès, comme émigré pris les armes à la main.

DEMAUX Claude, ex noble, âgé de 42 ans, né à Montbrison, département du Rhône, condamné à mort le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEMAZES Antoines* , vicaire  a été guillotiné sur la place du Bourg à Rodez pour avoir refusé d'abjurer sa foi et de prèter serment

DEMEAUX Marie Anne, femme Hibert, âgée de 50 ans, née à N.D. d'Aquin, près Auxerre, département de l'Yonne, domiciliée à Paris, département de la Seine, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire le 6 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEMESLE Adélaïde Marguerite, femme divorcée de Duchilleau, âgée de 41 ans, née et domiciliée à Paris, département de la Seine, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire le 29 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEMIL René, domicilié à Demez, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 10 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DEMOI François Pierre, ex curé et chevalier de la Roche-Beaucourt, domicilié à Neuvic, département de la Dordogne, condamné à mort comme réfractaire à la loi le 18 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DE MOISSET ou DE MARISEL Albert Joachim Joseph, âgé de 50 ans, cultivateur, né à Lières, condamné à mort le 5 floréal an II

DEMONGIN Louis, horloger domicilié à Aigues-Mortes, département du Gard, condamné à mort le 10 thermidor an 2 par le tribunal criminel dudit département.

DEMONTCRIF P. L., père, âgé de 74 ans, ex auditeur des comptes, et ex conseiller de l'Artois, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 9 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DEMONTCRIF L. C. M., fils, âgé de 47 ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine, ex conseiller de l'Artois, condamné à mort le 9 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DEMOSTIERES René, domicilié aux Herbiers, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 5 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DEMOUTIERS Louis, tailleur, officier municipal, et administrateur de police, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la loi, par décret de la Convention nationale du 9 thermidor an 2, comme traître à la patrie condamné le 11 dudit, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEMOUTZ F. L., ex noble, ex chanoine de la ci-devant cathédrale de Coutances, âgé de 34 ans, né à Garantally, département de la manche, domicilié à Coutances, condamné à mort le 3 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DENAIS Mathurin, domestique, domicilié à Noireterre, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme conspirateur le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DENAVI François, âgé de 35 ans, ex visiteur des rôles de la campagne de Lyon, né et domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DENECHAIRE René, domicilié à Guenay, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 15 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

 DENECHAN René, domicilié à St Hilaire, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 5 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay

DENECHAUD Pierre, jardinier domestique, domicilié à Chemignier, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 29 brumaire an 2, par la commission militaire séante à Grandville.

DENECHAUT René, domicilié à Beaupréau, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 14 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DENECHOT Pierre, domicilié à Montillet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 9 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DENESCHEAU Pierre, palefrenier, domicilié à Montéligny, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 19 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de l'Ardèche.

DENEUCHOT Jacques, laboureur, domicilié à Saint Aubin, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DENEUCHOT René, laboureur, domicilié à Saint Aubin, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DENEYA Pierre, domicilié à Beausse, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 13 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DENIAU Pierre, domicilié à Hisselieux, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 11 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DENICHOT Michel, laboureur, domicilié à St Aubin, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DENIN Albert, conducteur d'artillerie, condamné à mort, le 6 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Cambray, département du Nord, comme ayant avili et discrédité les assignats.

DENIOT Joseph, domicilié à Blaison, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 28 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DENIOT Joseph, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 4 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DENIOT Pierre, domicilié à Maulévrier, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée 11 octobre, par la commission militaire séante à Savenay.

DENIS Antoine, boulanger, domicilié à Toulouse, département de la Haute-Garonne, condamné à mort comme falsificateur de pain le 11 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DENIS Benoît, fabricant de toilettes, domicilié à Lesdain, condamné à mort, le 7 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Cambray, département du Nord, comme convaincu d'espionnage.

DENIS Charles, domicilié à Vodegans, département de l'Orne, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 16 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DENIS Jacques, menuisier, domicilié à Mouilleron, département de la Vendée, condamné à mort le 4 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme munitionnaire de brigands de la Vendée.

DENIS Jean, tisserand, domicilié à Juste-le-Pendue, département de la Loire, condamné à mort par contumace le 29 floréal an 2, par le tribunal criminel du département de la Loire, comme fabricant de faux assignats.

DENIS Jean, domicilié à Langon, département de la Gironde, condamné à être déporté pour 4 ans, le 1er brumaire an 2, par le tribunal criminel du département des Landes.

DENIS Jean, domicilié à Niort, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 7 frimaire an 2, par la commission militaire séante aux Sables.

DENIS Louis, domicilié à Vodegans, département de l'Orne, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 16 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DENIS Pierre, âgé de 43 ans, natif de Bibost, graveur en bois, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 14 nivse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DENOJEAN Gilbert, âgé de 35 ans, natif de Pont-de-Vaux, département de l'Ain, serrurier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DENOLY Pierre, âgé de 20 ans, natif de Beaurepaire commis marchand, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 14 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DENOUAL Marc, tisserand domicilié à St Vaincent département du Morbihan, condamné à mort comme receleur de prêtre réfractaire le 17 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DEON François domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 4 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay

DEPAUD Pierre, officier municipal, domicilié à Boissière, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 17 frimaire an 2, par la commission militaire séante au Sables

DEPAUL-LEMPEREUR-BISSY C. E., âgé de 74 ans, né et domicilié à Nevère département de la Nièvre, condamné à mort le 4 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DEPERLE Pierre, boutonnier, âgé de 52 ans, natif de Villegouge, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 4 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme conspirateur, et espion du roi d'Espagne, et avoir fait plusieurs voyages en Espagne, pour entretenir les correspondances des aristocrates et des émigrés.

DEPERRET Claude Romain Lauze*, natif de Apt, guillotines à Paris le 31 octobre 1793

DEPEYRE Marie Anne, Ursuline de Carpentras exécutée le 13 juillet, par la commission populaire séante à Orange, comme réfractaire à la loi 

DEPINOY Antoine Joseph, médecin, âgé de 61 ans, né au Catteau Cambrésis, demeurant à Douai, époux de Dufour Henriette, condamné à mort à Arras le 22 germinal an II

DEPONS Elisabeth, âgée de 63 ans, née à Pragoulin, ex noble, ex religieuse, domiciliée à Saint-Sylvestre, département du Puy-de-Dôme, condamnée à mort comme conspiratrice le 21 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEPONE Renée Marguerite, âgée de 59 ans, née à Pragoulin, ex noble et religieuse domiciliée à Saint-Sylvestre, département du Puy-de-Dôme, condamnée à mort comme conspiratrice, le 21 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEPONS Charles Armand Auguste, âgé de 49 ans, ex noble, domicilié à Paris, condamné à mort comme conspirateur, le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEPONS René, fils, âgé de 34 ans, né à Hesse, paye de Liège, ex noble, officier de marine des Etats-Unis de l'Amérique Septentrionales, domicilié à St Sylvestre, département du Puy-de-Dôme, condamné à mort comme conspirateur le 21 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEPONS Louis, âgé de 69 ans, né à Pragoulin, commune de St Sylvestre, ex noble et chevalier de St Louis domicilié à St Sylvestre, département du Puy-de-Dôme, condamné à mort comme conspirateur le 21 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEPRES François, fabricant de bas, cavalier au 14ème régiment, ci-devant royal, domicilié à Maranlat, département du Pas-de-Calais, condamné à mort le 18 ven??? an 3, par la commission militaire séante à Auxonne, comme émigré.

DEPURE Jean Baptiste, âgé de 55 ans, ex marquis, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 28 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DERA Bertrand, âgé de 48 ans, né à Chavignac, domicilié à Orléans département du Loiret, tailleur d'habits, membre du comité militaire de ladite commune d'Orléans, surveillant d'un atelier d'habillement, condamné à mort le 28 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir cherché à dilapider les fonds de la République dans une fourniture de draps pour les armes.

DERABEC Magdeleine Françoise Joséphine, femme Kolly, âgée de 32 ans, domicilié à Paris, condamné à mort le 15 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de Beauvoir, comte de Mazure.

DEREALLE Geoffroy Pierre (dit Despierres, domicilié à Paris, département de la Seine condamné à mort comme distributeur de faux assignats le 29 août 1792, par le tribunal criminel de Paris.

DEREIS Jean, ex curé, domicilié à St Pardoux-de-Mareuil, département de la Dordogne, condamné à mort comme réfractaire à la loi le 9 prairial an 2, par le tribunal dudit département.

DERNOIS Pierre, domicilié à Ensisheim, département du haut-rhin, condamné à par contumace par le tribunal criminel dudit département comme séditieux. (pas de date)

DEROCHE Benoît, âg de 48 ans, ex chanoine, né et domicilié à Villefranche, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 14 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEROY François, domicilié à St Macaire, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 17 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DERREY Marc, maire de Toulouse, âgé de 42 ans, né domicilié à Toulouse, département de la Haute-Garonne, condamné à mort le 11 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DERVIEUX Christophe (dit Goiffieux), ex noble, rentier, âgé de 50 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 14 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DERVIEUX Claude Joseph Marie (dit Virei), ex noble, rentier, âgé de 45 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 7 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DERVIEUX Jean Marie L., âgé de 20 ans, quincaillier, né et domicilié à St Etienne, de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 18 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DERVILLY L. G., âgé de 43 ans, épicier et administrateur de la municipalité de Paris, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 8 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt de St Lazare où il était détenu.

DES ACRES DE L'AIGLE Louis*  (dit de l'Aigle), âgé de 60 ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine, ex comte, maréchal de camp, condamné à mort comme conspirateur le 18 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DES ACRES DE L'AIGLE Jacques Louis Joseph, ex noble, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 17 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme distributeur de faux assignats.

DESALE Jean Jacques, négociant, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme fournisseur infidèle, le 19 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESALLE-CHAMPAGNIER G. A. J. F., âgé de 27 ans, né au Mans, département de la Sarthe, ex noble, sous-lieutenant au régiment ci-devant Champagne, domicilié à Paris, département de le Loire Inférieure, condamné à mort le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration dans la prison des Carmes où il était détenu.

DESAMAND Pierre, courtier domicilié à Bordeaux, département de la Gironde condamné à mort le 9 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire.

DESARDIERE, voyer Robert.

DESAULNETS Maxime, huissier prieur, et administrateur du département de Paris, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 8 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DESBERTOIS Jean, domicilié à St Jean, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 5 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DESBIEZ Guillaume François, cultivateur domicilié à Grandchaux, département du Doubs, condamné à mort comme émigré le 1 frimaire an 2, par le tribunal dudit département.

DESBIEZ Jean Etienne, cultivateur domicilié à Grandchaux, département du Doubs, condamné à mort comme émigré le 1 frimaire an 2, par le tribunal dudit département.

DESBOISSEAU C., juré au tribunal révolutionnaire, et membre de la commune de Paris, mis hors la loi, le 9 thermidor an 2, par décret de la Convention condamné à mort par le tribunal révolutionnaire de Paris, le II dudit, comme traître à la patrie, et pour avoir participé à la rébellion de la commune.

DESCALONNE Tristan David, fils, domicilié à Toulouse, département de la Haute-Garonne, condamné à mort comme conspirateur le 7 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département.

DESCAMPS J. François Joseph, imprimeur domicilié à Douay, département du Nord, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 2 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESCAMPS Philippe, maire de Bouchons, domicilié à Framerie, département du Nord, condamné à mort le 17 fructidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme distributeur de faux assignats.

DESCAZAUX, fils aîné, domicilié à Moissac département du Lot, condamné à mort comme chef de la révolte le 9 avril 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DESCHAMPS André, horloger domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 11 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESCHAMPS François, aide major de l'ex général Hanriot, âgé de 29 ans, natif de Breville, département de l'Orne, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la loi le 9 thermidor an 2, par décret de la convention, condamné à mort le 5 fructidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme rebelle.

DESCHAMPS Jean Baptiste (dit Trefontaine), âgé de 51 ans, natif de Rouen, grenadier du bataillon des filles St Thomas, employé au bureau d'enregistrement, domicilié à Paris, condamné à mort comme complice d'un complot qui a existé en faveur de Capet et sa femme, le 14 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESCHAMPS Jean César, âgé de 59 ans, natif du Puy-Morin, département de la Haute-Garonne, officier de santé, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 5 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESCAMPS Jérôme, âgé de 60 ans, teneur de livres, né et domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 14 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESCHAMPS Noël, âgé de 40 ans, homme de loi, né à Guillottière, faubour de Lyon, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le II ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir approuvé par ses propos, les projets hostiles dirigés contre la ville de Paris, par suite des journées du 31 mai, 1 et 2 juin 1793.

DESCHAMPS Pierre, bêcheur domicilié à Beaulieu, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DESCHARMES-SILLERY Charles Alexis, ex aide de camp, domicilié à Paris département de la Seine, condamné à mort le 8 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DESCHAUFFOUR-LONGCHAMP, condamné à la déportation le 16 août 1792 (La vie religieuse à Paris sous la terreur 1792-1794 page 71)

DESCHAUX Louis Philippe Gorry (dit Desseures), ex noble et officier, domicilié à Moulins, département l'Allier, condamné à mort comme conspirateur le 25 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESCHOUZE Antoine, âgé de 36 ans, natif de Duerne, département du Rhône et Loire, domestique domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 11 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESCOMBES Antoine, âgé de 29 ans, né à Besançon, département du Doubs, garçon épicier domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 4 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot, tendant à dissoudre la convention, à assassiner ses membres.

DESCOMBIES Jacques François, âgé de 66 ans, ex noble et ancien lieutenant au ci-devant régiment royal vaisseau, né et domicilié à Nismes, département de du Gard, condamné à mort comme conspirateur le 1er prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESCOURS Louis Bernard Marguerite, natif de Lisbois, département du Lot et Garonne, âgé de 68 ans, capitaine de cavalerie, agent de Brissac, condamné à mort le 21 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu de conspiration.

DESELLE C. A., âgé de 44 ans, né à Paris, département de la Seine, ex noble, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice la conspiration dans la prison du Luxembourg, où il était détenu.

DESEMONT Pierre, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, ouvrier en soie, âgé de 28 ans, condamné à mort le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon.

DESENGREMELLE Toussaint, ci-devant homme d'affaires de la Dusausais, âgé de 36 ans, né à Morlancourt, département de la Somme domicilié à Vauchel même département, condamné à mort comme le 14 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DESFICES Nicolas, cordonnier, âgé de 44 ans, né à Devienne-leChâteau, département de la Marne, domicilié à Roussay, département de l'Indre, condamné à mort le 22 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, pour avoir facilité l'invasion des ennemis de la République sur le territoire français, en compromettant les habitants de Vienne, et l'avoir fait avec des intentions contre-révolutionnaires.

DESFIEUX François*, âgé de 39 ans, né à Bordeaux, département de la Gironde, marchand de vin, domicilié à Paris, condamné à mort le 4 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot tendant à dissoudre la convention, à assassiner ses membres, et détruire le gouvernement républicain.

DESFONDS, fils, ex abbé, domicilié à Mende, département de la Lozère, condamné à mort comme séditieux, le 27 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DESFONTAINES, voyez Conneau.

DESFONTAINE Mathurin, domicilié à la Guinière, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 3 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DESFOSSEZ Charles Jean Louis , ex noble, ex constituant, chavalier seigneur du Faux-Aumenencour, condamné à mort comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt de St Lazare, oùo il était détenu le 8 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris

DESGRES Jean, secrétaire greffier domicilié à Limerzel, département du Morbihan, condamné à mort comme receleur de réfractaire le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DESGRIGAY, voyer Jouenne.

DESHAYES Etienne, âgé de 43 ans, procureur général du département des Ardennes, né et domicilié à Rhetel, même département, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 19 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESHAYES François, couvreur en ardoise domicilié à Audinière, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 1er germinal an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DESHAYE Jacques, laboureur domicilié à Sargé, département du Loire et Cher, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 17 brumaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DESHAYES J. F., âgé de 68 ans, né à Hersserand, condamné à mort le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot contre la liberté du Peuple français.

DESHERNIERS Antoine Auguste (dit Letenduaire), ex noble et général de brigade domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur le 28 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESHUISSARD Pierre*., âgé de 38 ans, cultivateur à Bally, né audit lieu, condamné à mort le 1er thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme ayant tenu des propos injurieux et contre-révolutionnaire.

DESIAU François domicilié à Visseau, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 17 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DESILLES Angélique Françoise, femme La Fauchaire, âgée de 24 ans, née et domiciliée à Port-Malo, département d'Ille-et-Vilaine, condamnée à mort comme conspirateur le 18 juin 1793, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESJARDIN G., âgé de 64 ans, né au petit St Quentin, département des Ardennes, ci-devant domestique de l'abbé Fargeonel, ex conseil du parlement de Paris, condamné à mort le 5 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, pour avoir applaudi aux écrits d'Herber, dit le Père Duchène.

DESJARDINS Madeleine, ex religieuse, domiciliée à Cambray, département du Nord, condamnée à mort le 26 vendémiaire an 3, par la commission militaire établie à Valenciennes, comme émigrée.

DESMELIERS Angélique* guillotinée à Laval le 22 janvier 1794

DESMARAIS Angélique, âgée de 59 ans, née et domiciliée à Paris, département de la Seine, ex religieuse des filles St Thomas-d'Aquin, condamnée à mort comme conspiratrice le 22 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESMARAIS François, âgé de 20 ans, quincaillier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 1er nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESMARAIS Jean Marie, âgé de 32 ans, quincaillier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 1er nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESMARAIS Lambert, âgé de 20 ans, élève en mathématiques, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 1er nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESMARAIS Roch Joseph, ex noble , domicilié à Menville département du Calvados, condamné à mort le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DESMARRES Jean Baptiste, ex noble, adjudant général, commandant de Bressuire, domicilié à Pontchalier, département du Calvados, condamné à mort comme traître a la patrie le 11 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.  

DESMAZES Antoine, prêtre, domicilié à Sanguières, département de l'Aveyron, condamné à mort comme réfractaire le 28 frimaire an 2, par le tribunal dudit département.

DESMONCAUX (DESMOUSSEAU) Antoine Louis*, âgé de 37 ans, né et domicilié à Paris, ex vicaire de St Paul, condamné à mort comme conspirateur le 22 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESMOULINS Camille*, âgé de 33 ans, natif de Guise, département de l'Aisne, homme de lettre, domicilié à Paris, département de la Seine, député à la Convention nationale, condamné à mort le 16 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un conspiration tendante à rétablir la monarchie, à détruire la Représentation nationale, et le gouvernement républicain.

DESMOULINS Jean Baptiste, cultivateur, condamné à mort le 13 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Cambray, département du Nord, comme convaincu d'avoir fourni des vivres à l'ennemi.

DESNIOT Pierre, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 11 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.  

DESNOUX Jacques, marchand à Angers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 24 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe.

DESOBEAUX Jean Baptiste, mannelier, domicilié à Attichy, département de l'Oise, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 28 août 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DESOLMES J. M. Joseph, ex vicaire de St Montanes, domicilié à Arlebose, département de l'Ardèche, condamné à mort comme réfractaire à la loi le 27 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DESORBAY Jacques Alexis, domicilié à Douay, département du Nord, condamné à mort le 1er thermidor an 2, par la commission militaire séante à Avesnes, comme brigand dudit département.

DESORMEAUX Jean Baptiste, âgé de 19 ans, natif de Cadix en Espagne, commis toilier, domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort comme contre révolutionnaire le 3 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESORMIERE Augustin, domestique, domicilié à Lebourgnon, département du Puy-de-Dôme, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 19 mai 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DESOUCHES François Claude, ex noble et prêtre, âgé de 54 ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 19 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la prison du Luxembourg, où il était détenu.

DESPAIGNES Pierre, volontaire au 3ème bataillon, de la Seine Inférieure, domicilié à Pont-Audemer, département de l'Eure, condamné à mort comme émigré le 26 floréal an 2, par le tribunal criminel du département du Calvados.

DESPALIERES N. F. P., ex chanoine de Montpellier, âgé de 61 ans, né à Moulins, département de l'Allier, domicilié à Paris, depuis le 14 juillet 1791, département de l'Orne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 9 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. [ex grand-vicaire de Montpellier]

DESPAREAUX Jean Baptiste, directeur des étapes, âgé de 55 ans, né et domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 23 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESPART Victor (dit Tourangeau), menuisier, natif de Civray-sur-Cher, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 24 germinal an 2an 2, par la commission militaire de Bordeaux, comme fanatique, et pour avoir colporté des écrits contre-révolutionnaires, tels que "les derniers Avis aux Français"  .

DESPAUNICQ Bernard, voyer DABADIE D'ESPAUNIC Bernard

DESPINOY Antoine Joseph* Le Cateau 1736 - Arras 1796

DESPLACES Amédée, commis toilier, âgé de 21 ans, natif de Faussigny, département du Mont-Blanc, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESPLANTEZ Marguerite, hôtelière, âgée de 38 ans, née et domiciliée à Lyon, département du Rhône, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire le 22 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESPREAUX Pierre Jean Baptiste, marchand forain, âgé de 27 ans, né et domicilié à Amiens, département de la Somme, condamné à mort comme conspirateur, le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESPREMENIL, voyer Duval.

DESPRES Philippe, garde-chasse, domicilié à la Ch. Saint-Laurent, département des deux Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 26 frimaire an 2, par la commission militaire de Saumur.

DESPRES Jacques, cuisinier, soldat, déserteur du 8ème régiment de chasseurs à cheval, âgé de 28 ans, né et domicilié à Noyon, département de l'Oise, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 6 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESPRES Jean, domicilié à Montigny, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 14 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.   

DESPRES Louis, compagnon serrurier, âgé de 29 ans, né et domicilié à Ruelle, département de la Seine et Oise, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 messidor an 2, par le tribunal criminel du département de Paris.

DESPREZ Gérard* gendarme de brigade nationale, âgé de 50 ans, natif de Givet-de-Hilaire, domicilié à Verdun, département de la Meuse, condamné à mort le 15 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot tendant à livrer la place de Verdun à l'ennemi.

DESPREZ Nicolas Louis, ex curé, domicilié à Sompuis département de la Marne, condamné à mort comme réfractaire à la loi le 21 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DESREAUX François Louis, se disant cultivateur, âgé de 58 ans, né à Paris, domicilié à Sens et à Cocois, département de l'Aube, condamné à mort comme conspirateur le 27 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESROUSSEAUX Louis Georges*, maire, domicilié à Sadan, département des Ardennes, condamné à mort comme conspirateur le 15 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESROY Jean, domicilié à Coron, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 13 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.  

DESRUELLE Théodore, âgé de 60 ans, né et demeurant à St Pol, maçon, époux de Molin Jacqueline, condamné à mort à Arras le 18 floréal an II

DESRUELLE Auguste Théophile Joseph Marie, âgé de 60 ans, né à St Venant, ex religieux de St Vaast, condamné à mort le 2 floréal an II

DESRUES Michel, meunier, domicilié à Varannes, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 28 frimaire an 2, par la commission militaire de Saumur.

DESSAIS Charles, domicilié à Rochefort, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 12 frimaire an 2, par la commission militaire du Pont-de-Cé.

DESSALLE-CHAMPAGNIEN Gohier Aléxandre Jean François, ex –noble, ex sous-lieutenant au régiment ci-devant Royal-Champagne, de cavalerie, condamné à mort le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration dans la maison d’arrêt des carmes où il été détenu

DESSARD Jacques, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DESSAULLY Henry, âgé de 43 ans, né à Bieerne ex noble, cultivateur et membre du département , domicilié à Montlaurent, département des Ardennes, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 19 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESSINARD L. âgé de 20 ans, né à Versailles, département de la Seine et Oise, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 6 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt de St Lazare où il était détenu.

DESTACQUE-BELLECOURT Catherine Denise Jeanne, femme Gothereau-Bildens, domiciliée à Paris, département de la Seine, condamnée à mort comme conspiratrice le II pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESTANDO Benoît, entier, âgé de 56 ans, natif de St Symphorien-de-Lage, domicilié à Feurs, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 2 germinal an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DESTAT Angélique Michel (dit Bellecour), ancien officier au service de la Russie, âgé de 53 ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 29 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESTROGH Gérard, volontaire dans le 2ème bataillon de la Gironde, domicilié à Pau, département des basses-Pyrénées, condamné à mort comme émigré le 10 floréal an 2, par la commission extraordinaire établie à Bayonne.

DESVAUX Mathurin, domicilié à Changronne, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 17 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.  

DESVAUX Pierre François, jardinier fleuriste et membre de la commune de Paris y demeurant, département de la Seine mis hors la loi par décret de la Convention nationale du 9 thermidor an 2, comme traître a la patrie, pour avoir participé à la rébellion de la commune, condamné à mort le 11 dudit mois, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESVIES Jacques, domicilié à Vouel, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 11 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.    

DESVIEUX Marc Louis, ex avocat président du tribunal du 3ème arrondissement, et notable, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la loi par décret de la convention nationale du 9 thermidor an 2, comme traître a la patrie, condamné à mort le 11 dudit mois, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DESVIGNES Jean Philippe, arpenteur, domicilié à Daves-Lesec, département du Nord, condamné à mort le 22 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Cambray, comme traître à la patrie.

DESVIGNES Vital, homme de loi, âgé de 35 ans, natif de Bordeaux, domicilié à Rions, département de la Gironde, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 29 prairial an 2, par la commission militaire de Bordeaux.  

DETAPE Jean Marie, âgé de 56 ans, né à St Pol, époux de Berthe Marie Anne Joseph, condamné à mort le 18 floréal an II

DETASSAL-DULAC Bonnet, cultivateur, âgé de 58 ans, né à Angoulême, domicilié à la Rochefoucault, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DETOUR Claude Antoine, âgé de 52 ans, natif de St Didier-sous-Rochefort, juge au tribunal du canton de St Etienne, y demeurant, département de la Loire, condamné à mort le 28 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DETRIEUX Jean, menuisier, domicilié à St Orse-de-Cujac, département de la Dordogne, condamné à 15 années

de fers, le 17 fructidor, an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme distributrice de faux assignats

DEVALLE Alexis, domicilié à Maulévrier, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 9 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DEVALLEE Laurent, domicilié dans le département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DEVAUNE René, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DEVAUX François, domicilié à Valence, département de la Drôme, condamné à mort comme émigré, le 27 messidor an 2, par la commission militaire du 1er arrondissement de l'armée des Pyrénées Occidentales.

DEVAUX Jacques Joseph, coiffeur de femmes, domicilié à Avignon, département du Vaucluse, condamné à mort, le 9 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme fédéraliste.

DEVAUX J. L. Michel, âgé de 29 ans, né à Doulan, commis à la trésorerie nationale, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de l'assassinat de Collot-d'Herbois, député à la Convention, conduit au supplice avec une chemise rouge.

DEVAUX Joseph, capitaine de la septième compagnie du 1er bataillon du Jura, domicilié à Chau-du-Colombier, département du Jura Inférieure, condamné à mort comme faux dénonciateur des patriotes, le 18 floréal an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DEVAUX Paul Féfix Antoine Broche, cadet, ex noble, domicilié à Bagnols, département du Gard, condamné à mort le 15 messidor an 2, par le tribunal dudit département comme contre-révolutionnaire.

DEVAUX Philippe, âgé de 32 ans, adjudant général de l'armée du Nord, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme complice de Dumouriez, le 22 mai 1793, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEVAUX Pierre, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 frimaire an 2, par la commission militaire séante au Pont-de-Cé.

DEVAUX Pierre François, vivant de ses biens, condamné à mort le 9 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire

DEVAUX Antoine Philibert, âgé de 27 ans, natif de fornoux, tisserand, domicilié à Chalon-sur-Saône, département de la Saône et Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 28 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEVELLE Antoine (dit Delmont) cadet au régiment de la Tour, domicilié à Valenciennes, département du Nord, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 2 vendémiaire an 3, par la commission militaire établie à Valenciennes comme émigré.

DEVELLE Antoine Joseph Marie, âgé de 50 ans, né et demeurant à Arras, ci-devant greffier du tribunal du district d'Arras, époux de Regnier François, condamné à mort à Arras le 13 germinal an II

DEVENTES ou VENTES François Jean, âgé de 68 ans, natif de Dieppe, ex noble, fermier général, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme le 19 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot en exerçant toute sorte d'exactions et de concussions sur le Peuple, et en mettant dans le tabac de l'eau et des ingrédient nuisible à la santé.

DEVERGES, voyer Chaillet.

DEVERINE Jacques, ex curé, domicilié à Dorat, département de la haute Vienne, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département de la Vienne.

DEVERITE Louis Alexandre, âgé de 42 ans, imprimeur libraire, né et domicilié à Abbeville, député à la Convention nationale du département de la Somme, mis en état d'arrestation sur la motion d'André Dumont, son collègue de la même députation, pour avoir envoyé à Abbeville une brochure de Condorcet qu'on avait interceptée à la poste, laquelle contenait des observations critiques sur la constitution de 1793, mis en état d'accusation, et comme fugitif, mis hors la loi par décret du 3 octobre 1793, par suite des malheureuses journées des 31 mai 1er et 2 juin de la même année, il s'est soustrait au jugement, et sur la motion du même André Dumont il fut rappelé dans le sein de la Convention par décret du 18 frimaire an 3, ce fut lui qui fut rappelé le premier des députés mis hors la loi.

DEVERNEUIL Antoine L. Henri, âgé de 30 ans, né à Brest, Côte de Recouvrance, sous-chef d'admin. du vaisseau de la Côte-d'Or, résidant à Bord dudit vaisseau, aujourd'hui la Montagne, condamné à mort le 27 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris comme complice des mouvantes séditieux qui ont empêché l'exécution du plan formé pour l'interception du convoi hollandais, d'être l'un des affidés de Duplessis-Grenedan, et d'avoir avec Duplessis donné au vaisseau appelé la Côte-d'Or, le nom de la ferme, nom devenu infâme pour des républicains.

DEVERT Zacherie, âgé de 48 ans, ouvrier en soie, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 3 pluviôse an 2, par la commission révolution de Lyon.

DEVERYLE Paul Louis, âgé de 50 ans, natif de Chatillon-Laidan, ex noble, domicilié à Garneraux, département de l'Ain, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 9 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DEVIELLEFUMAD Jean, âgé de 30 ans, prêtre, natif de Ribeirac, département la Dordogne, condamné à mort le 18 prairial an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme réfractaire à la loi.

DEVIENNE François, aubergiste, domicilié à Brelles, département de l'Oise, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 6 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DEVIEZ Jean, domicilié à Rousselaine, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DEVIGE Denis, soldat au 9ème régiment d'Hussards, domicilié à Lignon, département de la Marne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 1 mai 1793, par le tribunal criminel du département de la Manche.

DEVILLE Nicolas, âgé de 44 ans, ex noble, secrétaire de Capet, natif de Bresle, fermier général, domicilié à Paris, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme révolutionnaire, le 19 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot contre le Peuple français en favorisant les ennemis et en mettant de l'eau dans le tabac et des ingrédients nuisibles à la santé des citoyens.

DEVILLE Pierre, domicilié à Charmentrau, département de la Seine et Marne, condamné à le 27 messidor an 2, par le tribunal militaire du 1er arrondissement de l'armée des Pyrénées Occidentales, comme émigré.

DEVILLIER Claude Joseph, armurier, domicilié à St Radégonde, département du Doubs, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 octobre 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DEVILLIERS Pierre François Eloy, domestique, domicilié à Flangebouche, département du Doubs, condamné à la déportation le 18 septembre 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DEVILLIERS Nicolas Marie Gabriel., âgé de 26 ans, né et domicilié à Paris, ex employé dans les bureaux des assemblées constituantes, législative et conventionnelle, condamné à mort le 5 thermidor 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt des Carmes, où il était détenu.

DEVILLIERS René Guillaume, ex chanoine domicilié à Loudun département de la Vienne, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DEVIN Nicolas, domicilié à Saint-Fiacre, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DEVIN2SAC Louis Julien, ex noble, natif de l'Argentire, département de l'Ardèche, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 11 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEVIS Marien, domicilié à Neves, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DEVIT Louis, domicilié à St Hilaire, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DEVRAY Jacques François, âgé de 65 ans, garde de bois, né et demeurant à Bienvillers au Bois, veuf de Fauvelle Marie, condamné à mort à Arras le 21 messidor an II

DEVY François Jean, domicilié à Latour-Landry, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué. 

DEYDE Daniel Bernard, âgé de 43 ans, ex marquis, natif de Montpellier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEYEUX Claude Didier, âgé de 48 ans, ancien notaire né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 19 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DEYRIOU Marc, (dit Messini), âgé de 62 ans, natif de Trévoux, département de l'Ain, rentier ci-devant procureur au parlement de Dombes, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DEZAY Jacques, domicilié à Pont-de-Cé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DEZEGLO Pierre, ex noble, ci-devant capitaine au régiment de Condé, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DHAZARD J. B. Mathieu, membre de la commune, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la loi par décret de la Convention national du 9 thermidor an 2, comme traîtres à la patrie pour avoir pris part à la révolte de la commune, exécuté le II.

DHENIN Augustin Joseph, âgé de 58 ans, cordonnier, né à Arras, époux de Chevalier Marie Anne, guillotiné à Arras le 30 ventôse an II

DHENNEVILLE Marie Eugénie, veuve Monaldy, âgée de 88 ans, rentière, ex noble, domiciliée à Cambray, département du Nord, condamnée à mort, le 21 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Cambray, comme ayant provoqué l'anéantissement de la liberté, et de la représentation nationale.

DHEROUVILLE François René, âgé de 69 ans, contrôleur des rentes, et receveur de l'hôtel-Dieu de Paris, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 4 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

D'HERVILLERE Julien, ^prêtre, domicilié à Orléans, département du Loiret, condamné à mort comme conspirateur, le I nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

D'HEUGET Louis Gabriel, ex mousquetaire, et par suite papetier, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DHOMMEAU François, laboureur, domicilié à Changé, département de la Mayenne, condamné à mort, le 23 fructidor an 2, par la commission révolutionnaire séante à Laval, comme brigand de la Vendée.

D'HUSSON L. M., âgé de 52 ans, ex marquis et maréchal de camp, pensionnaire de la République, né et domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 8 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt de St Lazare où il était détenu.

DIACON Pierre, âgé de 50 ans, natif de Colombier, près de Neufchâtel en Suisse de l'hôtel de la guerre à Versailles, inspecteur des armes à feu à l'Arsenal, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 23 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DIAN Joseph Michel, âgé de 62 ans, rentier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 2 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DIDELOT Nicolas Antoine, ex vicaire, domicilié à Libremont département des Vosges, condamné à mort le 22 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département comme réfractaire à la loi.

DIDELOT Jean François, âgé de 59 ans, natif de Châlons, département de la Marne, ex fermier, régisseur général domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 19 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot contre le Peuple français, et en mettant dans le tabac de l'eau et des ingrédients nuisibles à la santé des citoyens.

DIDERICESEN Jean Frédéric, âgé de 41 ans, natif de Luterbourg, avocat du roi de Danemark, demeurant en France depuis 2 ans, condamné à mort le 16 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la faction Danton, tendante à détruire la convention égorger les patriotes, les comités générale, et les Jacobins.

DIDIER S. F., âgé de 65 ans, né à Grenoble, département de l'Isère, ex chanoine, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la prison du Luxembourg, où il était détenu.

DIDIER Saint, domicilié à Paris, département de la Seine, ex président de la section de la place Vendôme, condamné à mort, par contumace, le 3 brumaire an 4, par le conseil militaire séant au Théâtre français, comme convaincu d'avoir marché à la tête d'une colonne de révoltés armés contre la convention nationale les 13, 13 et 14 vendémiaire an 4, il s'est soustrait au jugement.

DIDIER Pierre Louis, âgé de 35 ans, né à Givry, département de l'Aisne, commis papetier, domicilié à Paris, condamné à mort le 4 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir tenu des propos, et fait des écrits tendant à anéantir la liberté.

DIDIER-BROCA Jean Charles Vincent, âgé de 32 ans, né à Montauban, vivant de son revenu, ci-devant garde du corps du dernier tyran roi, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 4 germinal an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme convaincu d'avoir été l'un des principaux assassins qui le 10 mai 1790, firent égorger les Patriotes de Montauban.

DIETLIN Sébastien, domicilié à Volschville, canton d'Altkirck, département du Haut-Rhin, condamné à mort comme conspirateur le 13 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DIETRICHT Frédéric* âgé de 45 ans, ex noble, né à Strasbourg, département du Bas-Rhin, maire de la dite commune, condamné à mort le 8 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu de conspiration.

DIETTE Pierre, domicilié à St Florent, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 20 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DIEUDONNE Claude François, canonnier au 6ème bataillon de Paris, domicilié à Colle-l'Unité, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 13 germinal an 2, par le tribunal criminel du département du Nord.

DIEUDONN2 Nicolas, prêtre, âgé de 51 ans, né à Tailly, département des Ardennes, domicilié à Bettancourt, département de la Haute Marne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 28 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DIEUSIE ou BIEUSIE Louis, âgé de 45 ans, natif de Mezengé, département de la Loire Inférieur, ex noble ex constituant et président du département de Mayenne et Loire, domicilié à Angers, même département, condamné à mort comme conspirateur le 26 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris

DIGNE Jean François, homme de loi, domicilié à Draguignan, département du Var, condamné à mort comme conspirateur, le 29 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DIGNIER Jean, domicilié aux Aubier, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DIGONNET Claude, compagnon chapelier, âgé de 40 ans, né au Puy, département de la Haute-Loire domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DIJON Adrien Marie, âgé de 57 ans, né et domicilié à Clermont, département du Puy-de-Dôme, président du tribunal du district, ci-devant avocat général de la cour des aides dudit lieu, condamné à mort comme fédéraliste, le I nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DILLON Arture*ex comte, âgé de 43 ans, natif de Braywick en Angleterre, ex maréchal de camp, général de division à l'armée des Ardennes, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur le 24 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DILLON Pierre, domicilié à Bouquenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 15 germinal an 2, par la commission militaire de Nantes.

DILLORG Michel, domicilié à Beaupréau, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 9 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DILLY Pierre, cultivateur, domicilié à Bubry, département du Morbihan, condamné à mort comme réfractaire, le 28 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DINEFOUCAU Pierre, domicilié dans le département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DION François, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 22 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DION François, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DION Vincent, domicilié à St Cyr, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DIONS Jean, domicilié à Serguinière, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DIOT Jean, âgé de 32 ans, né à Amiens, ex curé de Ligny sur Canche, condamné à mort à Arras le 23 germinal an II

DIOT François, domicilié à St André, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 3 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DIPSE Jean Henri, rentier âgé de 56 ans, né et domicilié à Eu, département de la Seine Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 29 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DISSELIN Jean François, ouvrier en soie, âgé de 54 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 1 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DISSERE Laurent, maréchal domicilié à Chatillon, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 21 nivôse an 2, par la commission militaire de Port-Malo.

DIX-NEUF Jean, domicilié au Longeron, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DIX-NEUF Louis, journal, domicilié à Saumur, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 9 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

DIX-NEUF Mathurin, domicilié à la Boissière, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DIX-NEUF Pierre, domicilié à Izernay département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 10 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOBE Nicolas, fabricant d'huile de noix, âgé de 45 ans, né et domicilié à Tulles, département la Corrèze, condamné à mort comme conspirateur le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DOBICHON Jean, domicilié à Malami, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOBY Pierre François, ex chanoine à Walincourt , domicilié idem, département du Nord, condamné à mort comme émigré, le 27 pluviôse an 3, par la commission militaire établie à Bruxelles.

DODET Jacques, journalier, domicilié à St Pierre-de-Chemillé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 18 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe.

DODET Louis, valet de chambre de l'émigré le Duc, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur le 23 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DOGE Baptiste, âgé de 37 ans, domestique d'un émigré, né à Nancy, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 20 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon

DOGUEREAU Pierre Raoul, ex curé, domicilié à St Aignan département du Loire et Cher, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire d'Angers.

DOIRY Angélique, femme Bonfaut, femme de chambre, domiciliée à Daignecourt, département de la Somme, condamnée à mort comme conspirateur le 19 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DOISI René, domicilié à Saint Gille, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOIZON Mathurin, domicilié à St Herblon, département de le Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOIZY Pierre, domicilié au May, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOLAX Antoine, cultivateur et notaire, âgé de 36 ans, né et domicilié à St Ferme, département de la Gironde, condamné à mort le 29 frimaire an 2, par la commission militaire de Bordeaux, pour avoir adhéré à tous les actes de la commission prétendue populaire.

DOLDY C., ex vicomte, âgé de 49 ans, né à Florence, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme le 7 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt de Saint Lazare où il était détenu.

DOLINON François, maçon, domicilié à Pommeraye, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 frimaire an 2, par la commission militaire du Pont-de-Cé.

DOLLE ou DALLOT Béatrice Joseph, âgée de 42 ans, née à Carlincourt les Pas, célibataire, commissonnaire, guillotinée à Arras le 17 floréal an II

DOLLE Philippe, menuisier, domicilié à Maray, département de l'Aisne, condamné à mort comme émigré le 20 brumaire an 3, par la commission militaire établie à Bruxelles.

DOMAIGNE Frédéric, ex noble, domicilié à Angers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Port-Malo.

DOMAUGEVILLE Jean Baptiste, âgé de 30 ans, né à Paris, ex noble, ancien capitaine au 5ème régiment de cavalerie, domicilié à Vernasal, département de la Haute-Saône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 5 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DOMERGUE Claude, propriétaire foncier, domicilié à Beaucaire, département du Gard, condamné à mort le 29 messidor an 2, par le tribunal criminel du département du Var, comme fédéraliste.

DOMINIQUE Louis, condamné à mort le 4 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DOMMANGET, domicilié à Paris, département de la Seine, président de la section de la Fraternité, condamné à mort par contumace, le 21 vendémiaire an 4, par le conseil militaire établi à Paris, Palais-Egalité, comme convaincu d'être un des principaux instigateurs de la révolte qui a éclatée les 13, 13 et 14 vendémiaire contre la convention nationale, il s'est soustrait au jugement.

DOMONT P. M. âgé de 36 ans, né à Louvancour, département de la Somme, commis au bureau des travaux publics, domicilié à Paris, condamné à mort le 19 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot qui a existé contre la liberté du Peuple, au 10 août 1792.

DONA Etienne, homme d'affaire, âgé de 52 ans, né à Dinan-sur-Meuse, ex bourgeois, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 7 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DONADIEU Jean, âgé de 50 ans, né et domicilié à Arles, département des Bouche du Rhône, maréchal des logis au onzième régiment de dragons, général de brigade de l'armée du Bas-Rhin, condamné à mort comme complice de Dumourier, le 8 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DONAT Antoine, âgé de 27 ans, marchand de parasols, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DONAUT Pierre, domicilié au Pont-Saint-Martin, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 17 floréal an 2, par la commission militaire de Nantes.

DONDIN Gabriel, âgé de 24 ans, apprenti teinturier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 3 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DONIER Joseph, ex noble officier pensionné du tyran Sarde, domicilié à Annecy département du Mont-Blanc, condamné à mort comme chef de révolte, le 13 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DONISSANT Joseph Guy, ex noble, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 19 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DONJON Marie Charlotte Cornille, âgée de 51 ans, née à Arras, célibataire, ex noble, guillotinée à Arras le 17 floréal an II

DONJON Marie Eulalie Philippine, âgée de 45 ans, née à Arras, célibataire, ex noble, guillotinée à Arras le 17 floréal an II

DONNEAU François, domicilié à Bouquenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 germinal an 2, par la commission militaire de Nantes.

DONNEIR Christian ou Chrétien, né à Brisse Poulet (Lorrain), domicilié à Arras, département du Pas-de-Calais, âgé de 52 ans, condamné à mort le 1 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Arras, comme émigré.

DONNIER Jean Antoine, ex vicaire de Mazorgues, domicilié à Gordes, département du Vaucluse, condamné à mort le 14 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département comme réfractaire à la loi.

DONNOT Charles, domicilié à Moize, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DONON Anne, ex carmélite, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme fanatique et contre-révolutionnaire le 21 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DORAT Labeau, ex sœur de St Dominique, à Tourrys, domiciliée à Sauve-Lange, département du Puy-de-Dôme, condamnée à mort le 12 messidor an 2, par le tribunal criminel du département de la Haute-Loire, comme receleuse de prêtres réfractaires.

DORAT Léonard, instituteur et dragon au seizième régiment, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 2 fructidor an 2, par la commission révolutionnaire séante à Rennes, comme brigand de la Vendée.

DORBE Jo. Boulanger, domicilié à Loudun, département de la Vienne, condamné à mort comme munitionnaire des brigands de la Vendée, le 16 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Port-Malo.

DORCH?ES Jacques Joseph, cultivateur, domicilié à Sameon, département du Nord, condamné à être déporté comme contre-révolutionnaire le 27 germinal an 2, par le tribunal militaire de l'armée du Nord.

DORE Jér. Sylvain, ex curé, domicilié à St Léger-de-Chauv, département de la Vienne, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DOREAU Pierre, domicilié à Bouquenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 germinal an 2, par la commission militaire de Nantes.

DORET Jacques, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DOREY Julien, domicilié à Bignon, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOREZ Thérèse, domiciliée à Valenciennes, département du Nord, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 1er prairial an 2, par le tribunal criminel de Paris.

DORGET Jean, marchand de chevaux, domicilié à Rheims, département de la Marne, condamné à mort le 16 thermidor an 2, par le tribunal criminel du département de l'Aisne, comme distributeur de faux assignats.

DORGUEIL André Charles, ex vicaire, domicilié au Mans, département de la Sarthe, condamné le 9 messidor an 2, par la commission révolutionnaire séante à Laval, comme brigand de la Vendée.

DORI Jean, âgé de 24 ans, natif de St Genis-Terre-Noire, passementier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 18 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon.

DORIEL Antoine, âgé de 51 ans, huissier du tribunal criminel né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 18 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DORIGNY Louis François, charpentier et membre du conseil général de la commune, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la loi par décret de la convention nationale, du 9 thermidor an 2, comme traître à la patrie, pour avoir participé à la révolte de la commune, exécuté le 12 du même mois.

DORISSE Pierre, domicilié à Paris, dégraisseur, condamné à la déportation le 22 paririal an 3, par le conseil militaire établi à Paris, comme convaincu de s'être mis à la tête des femmes, pour forcer le lieu séant de la convention nationale, dans la révolte des 1er, 2 et 4 prairial an 3.

DORIVAL C. F., âgé de 33 ans, né à Rivenne, ex hermite, et tisserands, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 8 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris comme complice d'une conspiration, dans la maison d'arrêt de St Lazare où il était détenu.

DORIVAL J. B., âgé de 66 ans, né et domicilié à Paris, ex commissaire au Châtelet de Paris, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la prison du Luxembourg où il était détenu.

DORLEANS Noël, charretier, âgé de 50 ans, né et domicilié à Morchy-Champs, département de l'Eure, condamné à mort le 5 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DORLY André, âgé de 60 ans, né à Versaille, département de Seine et Oise, commis des guerres jusqu'au 1 juillet 1793, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme prévaricateur, le 4 prairialan 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DORNAL Mathurin (dit Degui), prêtre insermenté, natif de St Ferme, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 8 messidor an 2, par la commission militaire de Bordeaux.

DORSE Antoine Bernard, père, âgé de 62 ans, né et domicilié à Dijon, département de la Côte-d'Or, procureur en la ci-devant chambre des comptes du dit lieu, condamné à mort le 20 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir trahi les intérêts de la République.

DORSE Jean Baptiste, fils, âgé de 36 ans, né et domicilié à Dijon, département de la Côte-d'Or, commis greffier en la ci-devant chambre des comptes du dit lieu, condamné à mort le 20 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir entretenu des correspondances avec les ennemis de la République.

DORTET Berd. Marie, (dit Bonne Bitionet), âgé de 45 ans, né à St Suplice, ex conseiller au ci-devant parlement de Toulousey demeurant, département de Haute-Garonne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 26 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DORTOMAN Jean Jacques, âgé de 51 ans, général de brigade prés l'armée d'Italie, né et domicilié à Montpellier, département de l'Hérault, condamné à mort le 5 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme traître à la patrie, et comme convaincu d'avoir entretenu des intelligences avec les ennemis extérieurs de la République.

DORY Jean, passementier, domicilié à St Chamont, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DOSS Xavier, ex juge de paix, domicilié à Obirenheim, département du Bas-Rhin, condamné à mort comme conspirateur le 15 frimaire an 2, par la commission militaire de Schelestat.

DOSSON Anne, domicilié à Docelle, département des Vosges, condamné à mort comme émigré le 29 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DOTDECOP C., gentilhomme du prince de Salm, âgé de 40 ans, né à Berning en Prusse, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la prison du Luxembourg, o7u il était détenu.

DOUAY Marie Anne Joséphine, ex vicomtesse de Baralle, âgée d'environ 92 ans, condamné à mort le 8 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire, séante à Cambray, département du Nord, comme convaincue de trahison envers la république.

DOUBLET François, domicilié à Maumévier, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOUBLET Michel, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOUBLON Catherine, brodeuse, âgée de 20 ans, née à Nancy, département de la Meurthe, domiciliée à Paris, département de la Seine, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire, le 11 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DOUCET Jacques, domicilié à Tremauquine, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire de Sablé.

DOUCIN Jean, domicilié à Coutigné, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 3 nivôse an 2, par la commission militaire de Saumur.

DOUET Jean Claude, ex fermier général, âgé de 73 ans, né à Lyon, département du Rhône, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 23 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot contre le Peuple français, en mettant dans le tabac de l'eau et des ingrédients nuisibles à la santé des citoyens.

DOUGADOS Venance, ex capucin, professeur de poésie et d'histoire âgé de 30 ans, né à Carcassonne, département de l'Aude, domicilié à Perpignan, département des Pyrénées Orientales, condamné à mort le 24 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir protégé la fuite de Biroteau, député à la convention nationale.

DOULLARD Pierre, domicilié à Clisson, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOUILLARD Pierre, fis, domicilié à Maunière, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOULLAT René, domicilié à Breffière, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOUIN François, tisserand, domicilié à Bernard, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 5 ventôse an 2, par la commission militaire des Sables

DOUJEU Simon, domicilié à St Herblain, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DOULCET Gustave, ex marquis de Pontécoulant, âgé de 36 ans, domicilié à Vire, département du Calvados, ex député à l'assemblée constituante, député à la convention nationale, mis hors la loi par décret du 3 octobre 1793, par suite des événement des 31 mai 1 et 2 juin, il s'est soustrait au jugement, et il doit la vie au courage de la veuve Lejai, libraire, il l'a épousée par reconnaissance, le décret de la mise hors la loi a été rapporté le 22 germinal an 3, et il est rentré dans le sein de la convention.

DOULET Balthazar, commis négociant, domicilié à Marseille, département des bouches du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DOURLENS Charles Adrien Joseph, âgé de 35 ans, célibataire, né à Arras, fils de N. et Guffroy Béatrix, condamné à Arras le 17 messidor an II

DOUSNICH-LYLARION Charles, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme fabricateur de faux assignats, le 27 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DOUSSET Louis Marie Joseph, ex chanoine de Nevers, âgé de 32 ans, né à Versailles, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur le 2 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DOUTRELEAU Etienne, propriétaire, domicilié à Arles département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DOUTREMONT Jean Hubert., ex-sous-principal de collége, ex-secrétaire de l'abbé Viennet, condamné à mort, le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration dans la maison d’arrêt des carmes, où il était détenu.

DOUX Marie Anne, ex religieuse, domicilié à Bollème, département de Vaucluse, condamné à mort le 28 messidor an 2, par la commission populaire séante à Orange, comme contre-révolutionnaire. 

DOUX Louis, farinier et maire, domicilié à Commequiers, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 18 frimaire an 2, par la commission militaire séante aux Sables.

DOUZIECH Jean, âgé de 48 ans, né et domicilié à Toulouse, département de la Haute Garonne, ancien commandant de la garde nationale dudit département, condamné à mort le 11 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DOUZONVILLE Jacques André François, ex noble, domicilié à Ste Croix-de-la-Hogue, département de la Manche, condamné à la déportation le 5 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DOYEN François Maximilien, chasseur dans la légion du Nord, âgé de 44 ans, né et domicilié à Nancy, département de la Meurthe, condamné à mort le 15 messidor an 2, par le tribunal criminel révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DOYEN Gabriel Charles, cuisinier de la femme du dernier tyran roi, domicilié à Paris, condamné à mort comme conspirateur, le 1er prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DOYEN Pierre Alexis, terrassier et bûcheron, âgé de 51 ans, né et domicilié à Pinon, département de l'Aisne, condamné à mort le messidor an 2, parle tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DRAGON Jean Joachim, négociant, domicilié à Marseille département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 22 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DRAGUET Nicolas, domestique , domicilié à Guverville, département de la Seine Inférieure, condamné à mort le 25 vendémiaire an 3 par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DRAPEAU Jean, domicilié à Vaudrenne, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DRAPEAU Louis, domestique, domicilié à Fougère département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 19 nivôse an 2, par le tribunal criminel de la Sarthe.

DRAPEAU Mathurin, domicilié à Chanteloup, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DRAPEAU René, laboureur, domicilié à Tournier, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe.

DRAPIER Philippe Joseph, âgé de 51 ans, marchand de bois, né et domeurant à Havrincourt, époux de Dobigny Agnès, guillotiné à Arras le 11 prairial an II

DRAPOT Henri, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 3 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DREME L. J. A. âgé de 26 ans, né à St Pierre-Nogaret, professeur de mathématiques, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 3 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire dans la maison d'arrêt du Luxembourg où il était détenu.

DRENE François, domicilié à Montglone, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DRESON Marie, femme Robergeau, domicilié à Angers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 germinal an 2, par la commission militaire à Angers.

DREVET Jean Baptiste, cadet, âgé de 32 ans, natif de Genay-de-Montfort, département de la Loire, teneur de livres, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 5 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DREVET Pierre, âgé de 38 ans, né et domicilié à Lyon, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 5 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DREVET Antoine, âgé de 37 ans, né et domicilié à Lyon, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 9 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DREUX Jeanne, femme Lichy, âgée de 62 ans, native de Sauvigny, département de l'Allier, ex noble, domiciliée à Cosne, département de la Nièvre, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DREZET Jean François, cultivateur, domicilié à Flangebouche, département du Doubs, condamné à la déportation le 18 septembre 1793, par le tribunal dudit département.

DRILLOT René, domicilié à Coron, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DRIOT Pierre, domicilié aux Herbiers, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 5 nivôse an 2, par la commission militaire Séante à Savenay.

DRIVET Benoît, âgé de 45 ans, garçon épicier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 1 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DRIVON Pierre, âgé de 47 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon.

DROCHAIN Joseph, journalier, domicilié à la Ronde, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DROCHON Louis, marchand, domicilié à Montigny, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DROINET Jean François, âgé de 40 ans, né à Rheims, département de la Marne, drapier, teinturier, ceinturier et fourreur, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme fournisseur infidèle, le 25 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DROUARD Pierre, domicilié à Paudevinière, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DROUET François, domicilié à Segré, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 19 nivôse an 2, par le tribunal criminel de la Sarthe.

DROUET François, fabricant, domicilié à St Aubin-le-Clou, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 14 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département

DROUET François, marchand de bestiaux, domicilié à Vihiers, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.


DROUET François, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 3 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DROUET Jean, domicilié à Montigny, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DROUET Pierre, domicilié à Chavanne, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DROUILLARD Suzanne, femme du ci-devant marquis de Senones, âgée de 36 ans, native de St Dominique, département de la Mayenne, domiciliée à Bonneuil, département de la Seine, condamnée à mort le 18 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice.

DROUIN François, âgé de 42 ans, natif de Richelieu, département de l'Indre et Loire, marchand et cultivateur à Fontrevault, notaire officier municipal et procureur de ladite commune, condamné à mort le 16 vendémiaire an 3, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice des conspirations qui ont existé à Fontrevault, et dans des intentions contre-révolutionnaires.

DROUIN Noël, marchand fripier, âgé de 43 ans, né à Villeloi, domicilié à Orléans, département du Loiret, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la prison du Luxembourg où il était détenu.

DRU François, père, âgé de 52 ans, tripier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 29 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DRUARDAZ-DAUTEVILLE C. F. R., ex noble, âgé de 23 ans, né au Mans, département de la Sarthe, condamné à mort le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DRUAS François, âgé de 30 ans, limonadier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DRUET Pierre Louis, ex curé, domicilié à Monrigny-Brisais, département de la Vienne, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUAU Joseph, orfèvre, âgé de 30 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon.

DU BAC Marie Claire, Ursuline de Bollène exécuté le 26 juillet, par la commission populaire séante à Orange, comme réfractaire à la loi 

DUBARRI Jean Baptiste (dit Comte-Jean), ex noble, domicilié à Toulouse, département de la Haute Garonne, condamné à mort comme conspirateur le 28 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUBARRY* Femme, voyez Vaubernier.

DUBARRT Jean, domicilié à Daumeray, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 3 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DUBAS Jacques, domicilié à Daumeray, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DUBAYLE Laurent, ex vicaire, domicilié à Castelnau, département des Landes, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 19 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUBERT Marie, ex religieuse, domiciliée à Bordeaux, département de la Gironde, condamnée à mort le 16 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme receleuse de prêtres réfractaires.

DUBIAN Louis, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUBIEZ François Nicolas (dit Dignancourt, employer au secrétariat de la municipalité de Paris, y demeurant, condamné à mort par le tribunal criminel du département de Paris, comme distributrice de faux assignats (pas de date).

DUBIGNON voyer Durand.

DUBILEAU Pierre, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 15 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUBILLOT Jean, domicilié à Coron, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 frimaire an 2, par la commission militaire séante au Pont-de-Cé.

DUBILLOT Pierre, domicilié à Vezins, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DUBLE Pierre domicilié à St Laurent-de-la-Plaine, département de la Vienne, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 20 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DUBLEZEL A. J., ex noble, âgé de 78 ans, né à la Neuville, ex lieutenant général des armées, domicilié à Paris département de la Seine, condamné à mort le 6 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme ennemi du Peuple, en avilissant les assignats et en provoquant le rétablissement de la royauté.

DUBOC Pierre Félix, ouvrier plâtrier, domicilié à Sotteville, département de la Seine Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 21 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUBOIS, domicilié à Chemillé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUBOIS Adrien, domicilié à Vertuzey, département de la Meuse, condamné à la déportation le 7 juin 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DUBOIS Antoine, âgé de 22 ans, natif de Choutagne, département du Mont-Blanc, chapelier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 19 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUBOIS Jean, domicilié à Châlone, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUBOIS Jean Baptiste, âgé de 41 ans, né à Merey, département de la Marne, domestique de Mégret d'Etigny, domicilié à Sens, département de l'Yonne, condamné à mort comme conspirateur le 21 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUBOIS J. J., père, âgé de 64 ans, né à Moulins, département de l'Allier, domicilié à Nevers, département de la Nièvre, président de la ci-devant chambre des comptes de Nevers, condamné à mort le 4 therminal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DUBOIS Jean Simon, fruitier, domicilié à Lagny, département de l'Oise, condamné à mort comme conspirateur le 30 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUBOIS Louis, ex chanoine, domicilié à Richelieu, département de l'Indre et Loire, condamné à mort comme réfractaire à la loi, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département de la Vienne.

DUBOIS Nicolas, journalier, âgé de 28 ans, né et domicilié à Lesmarres, département de l'Eure, condamné à mort le 4 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUBOIS Pierre Louis, âgé de 63 ans, né à Paris, département de la Seine, officier retiré, domicilié à Arras, département du Pas-de-Calais, condamné à mort, le 3 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Arras, comme ennemi du peuple, traître à la patrie, ayant dit que si cela eut dépendu de lui, il aurait terrassé la Convention.

DUBOIS H. P., femme Fleury, ex noble, ex marquise, âgée de 36 ans, née et domiciliée à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 6 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt de St Lazare où elle était détenue.

DUBOIS Rosalie, domiciliée à Coulichet, département du Nord, condamnée à mort comme distributrice de faux assignats, le 16 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUBOS F. M., femme de Conin-St-Luc, ex présidente, âgée de 63 ans, née à Rennes, y demeurant, condamnée à mort le 12 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice.

DUBOST Baltazard, âgé de 30 ans, natif de St Genis, département du Mont-Blanc, épicier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 bluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUBOST Claude, âgé de 45 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 26 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUBOST Jacques (dit de Curcien, âgé de 30 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUBOST Jean François, commissionnaire chargeur, domicilié à Lyon, département du Rhône, président dudit département, condamné à mort le 9 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUBOUCHE François (dit Dautribe), fils d'Antoine, ex noble et officier au ci-devant régiment de Rouergue, domicilié à Monastier, département de la Haute Loire, condamné à mort le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire établie à Bois-le-Duc, comme émigré.

DUBOURG Mathias Mar. Arm. Pierre, âgé de 49 ans, né et domicilié à Toulouse, département de la Haute Garonne, ex conseiller au ci-devant parlement de Toulouse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 26 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUBOS Jacques François, cultivateur, domicilié à Domprel, département du Doubs, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 septembre 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DUBREUIL Gilbert, âgé de 49 ans, né à Muetz, département de la Creuze, valet de chambre de Gilbert de Voisin, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur le 13 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUBREUIL Pierre François (dit Sainte Croix), âgé de 74 ans, natif de Montluel, département de l'Ains, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUBREUILLE, domicilié à Paris, condamné à mort par contumace, le 29 vendémiaire an 4, par le conseil militaire séant au Théâtre français, comme convaincu de s'être déclaré chef de la révolte armée dans la section Lepelletier, pour marcher contre la convention nationale le 12, 13 et 14 vendémiaire an 4, il s'est soustrait au jugement.

DUBROCA Pierre, domestique, domicilié à Couyon, département des Landes, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 3 juin 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DUBROEUCQ Reine Françoise, âgée de 38 ans, née à Camblain Chatelain, demeurant à Loos, veuve de Vuvelois N., guillotinée à Arras le 8 messidor an II

DUBUC Jean (dit Amboise), employé dans les charrois de l'armée, domicilié à Toulouse, département de la Haute Garonne, condamné à mort comme aristocrate, le 11 octobre 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DUBUISSON M. âgé de 36 ans né à Paris, département de la Seine, ci-devant domestique de la femme Dupont, condamné à mort le 4 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt du Luxembourg où il était détenu

DUBUISSON, cuisinier, domicilié à Bourgnon, département du Puy-de-Dôme, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 19 mai 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DUBUISSON Denis Michel Philibert (dit Douzon), ex noble, colonel de cavalerie, né à Trouffa, département de l'Allier, domicilié à Furmière, même département, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUBUISSON Pierre Ulric, âgé de 48 ans, homme de lettres, né à Laval, département de la Mayenne, commis du conseil exécutif, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 4 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot tendant à dissoudre la convention, à assassiner ses membres, et à détruire le gouvernement.

DUBUISSON Paul* Ecrivain Laval 1746 - Paris 1794

DUBURQUE Pierre, fils, ex noble, domicilié à Bourg-du-Beau, département de la Dordogne, condamné à mort le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DUC Jean Joseph, âgé de 32 ans, notaire public, né et domicilié à Samoen, département du Mont-Blanc, condamné à mort le 7 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir entretenu des correspondances avec l'armée du roi de Sardaigne.

DUCARQUE Jean, domicilié à Monsins, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUCAS Jean, domicilié à Ardelay, département de la Vendée condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 5 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DUCAS Louis, domicilié à Bonlais, département de Mayenne, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUCASTELLIER Adrien Louis, âgé de 49 ans, né à Lizieux, département du Calvados, ex curé de Fourqeux y demeurant, département de la Seine et Oise, condamné à mort comme conspirateur, le 25 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUCAZEAU René, marinier, domicilié à Puy-Notre-Dame, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DUCHAMP Etienne, âgé de 23 ans, natif de Villefranche, commis, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUCHAMP Jean Marie, âgé de 37 ans, garçon boulanger, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 28 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUCHAMP Jean Marie, âgé de 57 ans, boulanger, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon

DUCHAMP Jérôme, âgé de 51 ans, natif de Cessieux, département de l'Isère, marchand drapier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 1er pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUCHATEAU Jacques, roulier, domicilié à Longeron, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe.

DUCHASTEL Gaspard* âgé de 27 ans, natif de Rochecon, département du Calvados, député dudit département à la convention nationale, condamné à mort le 9 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur et par suite des malheureuses journées des 31 mai, 1 et 2 juin 1793.

DUCHATELET Marie Llouis Florent*, âgé de 66 ans, ex noble, natif de Sémur, département de la Côte-d'Or, colonel des ci-devant gardes françaises, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 23 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir participé au massacre des patriotes, le 10 août 1792, au château des Thuileries.

DUCHEIN Jean Pierre, ex vicaire, domicilié à Pointes-Isnard, département de Haute-Garonne, condamné à mort comme réfractaire le 17 brumaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUCHEMIN Jacques Marie, âgé de 52 ans, secrétaire du gouverneur de bourgogne et du ci-devant prince de Condé, domicilié à Mont-Rouge, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur, le 17 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUCHENAY Jean Baptiste, soldat au 49ème régiment d'infanterie, ci-devant Berry, domicilié à Bourbonne-les-Bains, département de la Haute Marne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de l'Oise.

DUCHENE Pierre Louis, aide-garde-magasin des vivres de terre, domicilié à l'Egalité, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme faux témoin, le 17 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUCHESNE Adélaïde, domiciliée à Fontenay-le-Peuple, département de la Vendée, condamnée à mort comme complice des brigands de la Vendée, le 21 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DUCHESNE François, domicilié à Tinteniac, département de l'Ille-et-Vilaine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 30 juin 1793, par le tribunal criminel du département.

DUCHESNE Henri Louis, âgé de 58 ans, né et domicilié à Paris, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 22 brumair an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUCHESNE Jacques, âgé de 60 ans, ci-devant domestique, facteur, militaire, natif de Verdun, domicilié à Chaillot, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUCHESNE Jean Baptiste Ernet, âgé de 44 ans, né à Amiens, département de la Somme, domicilié à Denis, département de la Seine et Loire, sous-lieutenant de dragons du 6ème régiment avant la révolte, depuis 1791 commandant de la garde nationale au Menil-Denis, condamné à mort le 24 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme prévenu de complicité avec les Hébert, Ronsin, Vincent, Mazuel et Momoro.

DUCHESNE Marie, domiciliée à Fontenay-le-Peuple, département de la Vendée, condamnée à mort comme conspiratrice des brigands de la Vendée, le 18 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DUCHESNE Marie Angélique Jacqueline, domiciliée à Fontenay-le-Peuple, département de la Vendée, condamnée à mort comme conspiratrice des brigands de la Vendée, le 18 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DUCHESNE Françoise, jugée et exécutée à la commission révolutionnaire de Laval le 21 javier 1794, avec 13 autres religieux

DUCHEZEAU Gustave, député à la convention nationale, domicilié à la Flotte, département de la Charente Inférieur, condamné à mort comme conspirateur des brigands de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département, et par suite des journées des 31 mai, 1 et 2 juin.

DUCHILLEAU Françoise, femme Chateignier, ex noble, domicilié à Jaunay, département de la Vienne, condamné à mort comme accapareur, le 23 prairial an 2, par le tribunal dudit département.

DUCHOSAL, épicier, domicilié rue Denis à Paris, département de la Seine, président de la section des Amis de la patrie, condamné à mort par contumace le 2 brumaire an 4, par le conseil militaire séant au Théâtre français, comme convaincu d'avoir donné l'ordre de battre le rappel et la général un des ces ordres portant en termes exprès : Pour aviser aux moyens de secourir la section Lepelletier, et par ces faits, de s'être déclaré chef et instigateur de la révolte armée qui a éclaté, le 13 vendémiaire an 4, contre la convention nationale, il s'est soustrait au jugement.

DUCLA Jean, (dit Machéhé), cadet, domicilié à Montgaillard, département des Landes, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 3 juin 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DUCLAUX Martin, marchand toilier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 25 nivôse an 2, par la commission militaire de Lyon.

DUCLOS Charles Nicolas, (dit Dufresnoy), notaire, âgé de 50 ans, domicilié à Paris, condamné à mort le 14 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'être complice d'une conspiration qui a existé, au mois de décembre 1791, contre la sûreté du Peuple, en entretenant des correspondances avec les ennemis de la République.

DUCONTANT P., âgé de 56 ans, né à la Côte-St-André, département de l'Isère, ex prêtre, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 6 therminal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. Comme ennemi du Peuple, en avilissant les assignats et en provoquant le rétablissement de la Royauté.

DUCORNETTE-LAMINIERE L. F., ex noble, âgé de 62 ans, né à Montmorillon, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration dans la prison du Luxembourg où il était détenu.

DUCOS Arnaud, domicilié à Montaut, département des Landes, condamné à mort comme émigré, le 27 messidor an 2, par le tribunal militaire du 1er arrondissement de l'armée des Pyrénées Occidentales.

DUCOS Jean François*acirc;gé de 38 ans, homme de lettres, natif de Bordeaux, député du département de la Gironde, condamné à mort le 9 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur et par des malheureuses journées des 31 mai, 1 et 2 juin 1793.

DUCOS Roger* dax 1747 - Ulm 1816

DUCOTE Barthelemy, âgé de 33 ans, natif de Valsonne près Tarare, ouvrier en soie, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUCOTE Pierre Gabriel, âgé de 24 ans, natif de Valsonne, près Tarare, marchand toilier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUCOURNEAU Pierre, âgé de 30 ans, homme de loi, domicilier à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme conspirateur le 26 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUCRET Geneviève, ex religieuse, domiciliée à Nord-Libre, département du Nord, condamnée à mort le 26 vendémiaire an 3, par la commission militaire établie à Valenciennes, comme émigré.

DECRET Joseph, ci-devant huissier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 23 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon, comme contre-révolutionnaire.

DECRET Louis Antoine, âgé de 55 ans, ex maire, né et domicilié à Montluel, département de l'Ain, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 14 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUCROQUET Frédérique Pierre, âgé de 31 ans, né à Amiens, département de la Somme, domicilié à Paris, département de la Seine, perruquier, parfumeur, commissaire aux accaparements de la section de Marat, condamné à mort le 4 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot tendant à dissoudre la convention nationale, à assassiner ses membres, et détruire le gouvernement républicain.

DUCROS Antoine, (dit St Germain), ci-devant entreposeur de tabac, domicilié à Arreau, département des Hautes-Pyrénées, condamné à mort comme aristocrate, le 28 août 1793, par le tribunal criminel du département de la Haute-Garonne.

DUCROS Ennemond, âgé de 62 ans, natif de Lagnieux, cabaretier, domicilié à Vezerouce, département de l'Izère, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 12 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUCROZE Marie, Veuve Vaugirard, ex noble, rentière, âgée de 43 ans, née et domiciliée à Montbrison, département de la Loire, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire le 3 germinal an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUCROZET Jean Baptiste, ex noble, 1er lieutenant au régiment autrichien Latour, domicilié à Riom, département du Puy-de-Dôme, condamné à mort le 2 vendémiaire an 3, par la commission militaire établie à Valenciennes, comme émigré.

DUCRU Joseph, orfèvre, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 14 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

Du DESRY THEIL Jean Baptiste, curé de Mazeirat (Creuse), déporté avec Antoine Banassat, sur les pontons de Rochefort, où il est mort

DUDEZERT Henri, fils de Joseph, domicilié à Blaye, département de la Gironde, condamné à mort le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DUDOGNON Jean Baptiste (dit Verneuil), prêtre réfractaire, âgé de 39 ans, natif de Condac, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 6 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme réfractaire à la loi, il a déclaré dans son interrogation que, par la garce du bon dieu il n'avait pas prêté le serment, et que quand même il y aurait eu autant d'hommes sur terre que de grains de sable dans la mer, on ne serait pas parvenu à lui faire un pareil serment.

DUDON Jean Baptiste Pierre Jules, fils, âgé de 43 ans, procureur général au ci-devant parlement de Bordeaux, né et domicilié à Bordeaux département de la Gironde, condamné à mort le 2 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme convaincu d'être ennemi déclaré des maratistes, d'avoir fait en présence de tous les citoyens, le serment de ne combattre l'ennemi que sur ses foyers.

DUDOT Médard, fils de Jean François Xavier, domicilié à Gorze, département de la Moselle, condamné à mort le 12 floréal, an 2, par le tribunal criminel militaire près de Moselle, comme émigré.

DUDOT Jean Sébastien, fils de Jean François Xavier, domicilié à Gorze, département de la Moselle, condamné à mort le 12 floréal, an 2, par le tribunal criminel militaire près de Moselle, comme émigré.

DUFAURE Elie Louis*, (dit Lajarte), ex avocat général au ci-devant parlement de Toulouse, né et domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 22 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme s'étant toujours montré depuis la révolution ennemi de la liberté.

DUFAURE Louis*(dit Lajarte), âgé de 59 ans, secrétaire du dernier tyran roi, né et domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 28 ventôse an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux.

DUFAUT François, tisserand, âgé de 27 ans, né à Aubreuil, département de la Marne, domicilié à Bery, même département, condamné à mort le 15 messidor an 2, par le tribunal séant à Paris, comme complice dans sa prison, des manœuvres tendantes à la révolte et à la dissolution de la représentation nationale.

DUFEREY Louis, âgé de 42 ans, papetier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 18 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFERRAY Julien, domestique laboureur, domicilié à Bourgon, département de la Mayenne, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 brumaire an 2, par la commission militaire séante à Rennes.

DUFEU Pierre, âgé de 29 ans, natif du Mans, département de la Sarthe, couvreur, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 14 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFFAUT Claude, laboureur, domicilié à Léchatillerd, département du Mont-Blanc, condamné à mort a 15 années de fers, par le tribunal criminel dudit département, comme distributeur de fausse monnaie.

DUFFAUT, commandant le fort St Elme, domicilié à St Elme, département des Pyrénées-Orientales, condamné à mort comme traître a la patrie, mis hors la loi par décret de la convention nationale du 8 nivôse an 2.

DUFFET Antoine, journalier, domicilié à Flangebouche, département du Doubs, condamné à être déporté pour dix années le 18 septembre 1793, par le tribunal criminel dudit département ses bien séquestré pour six ans.

DUFORT Jean Pierre, propriétaire, cultivateur, domicilié à Marseille, département des Bouches du Rhône, condamné à la réclusion jusqu'à la paix, et au bannissement à perpétuité, comme ennemi de la république et comme fédéraliste le 1er floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUFOULEUR Jean François, âgé de 38 ans, notaire, né et domicilié à Paris, condamné à mort comme conspirateur le 13 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUFOUR Jean Claude, âgé de 28 ans, natif de St André, département du Mont-Blanc, domestique, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFOUR Jean François, âgé de 60 ans, natif de Hongat en Gascogne, gendarme, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 21 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFOUR Jean Baptiste, âgé de 22 ans, né à St Pol, chasseur au 2° régiment, guillotiné à Arras le 18 floral an II

DUFOUR M., ex religieuse, converse Carmélite à Compiégne, département de l'Oise, âgée de 48 ans, née à Beaune, département de la Côte-d'Or, condamnée à mort le 29 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice.

DUFOUR Alex Armand, employé à la Bibliothèque nationale, domicilié à St Germain de Lusignan, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 13 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUFOUR Jean, chirurgien, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 21 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFOUR Jean, domestique du curé, domicilié à Tirpeed, département de la manche, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 germinal an 2, par la commission militaire séante à garndville.

DUFOUR Jean François, âgé de 55 ans, natif de Chambery, département du Mont-Blanc, marchand brodeur, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort par contumace an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon.

DUFOUR Joseph, domicilié à Latour-Landry département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DUFOUR Julien, domicilié à la Haye département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUFOUR Julien, menuisier, domicilié à Saint-Quentin département de la Manche, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 24 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Garndville.

DUFOUR Isabeau, femme Pognas, domiciliée à Tence département de la Haute Loire, condamnée à mort comme receleuse de prêtres réfractaires, le 28 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUFOUR Marie Louise, âgée de 66 ans, née à Limoges, femme de compagnie de Goursac, domiciliée à Chasseneuil, département de la Charente, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUFOUR Pierre, âgé de 41 ans, marchand de ferrailles, né et domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 27 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFOUR Thérèse, âgée de 34 ans, sans profession, née et domicilié à Douai, département du Nord, avec sa mère, condamnée à mort le 29 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire, séant à Arras, comme traître à la patrie, résistant au gouvernement révolutionnaire Républicain.

DUFOURG Jean, négociant, domicilié à Bordeaux département de la Gironde, condamné à mort comme conspirateur le 8 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux.

DUFOURNEL Pierre, âgé de 45 ans, natif de Genay, marchand fabricant de bas, domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 5 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFOUS Jean Pierre, ex bénédictin, domicilié à Paris département de la Seine, condamné à mort le 7 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUFRAINE Joseph, âgé de 33 ans, natif de Crémieu, département de l'Isère, épicier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 23 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFRANCASTEL Jean Philippe, agent du ci-devant évêque de Bayeux, département du Calvados, âgé de 63 ans, né à Lille-Adam, domicilié à Bayeux, condamné à mort le 1 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme conspirateur.

DUFRECHOU Dominique, chirurgien, domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 26 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFRECHOUZ Claude, âgé de 22 ans, ouvrier en soie, né et domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUFRESNE Antoine Pierre Léon, officier de santé, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur, le 13 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUFRESNOY Antoine Mathhieu, âgé de 43 ans, né à Paris, ci-devant architecte ingénieur, et capitaine au 29ème régiment à l'armée du Nord, condamné à mort le 14 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir pris part à la conspiration qui a existé entre les généraux, et notamment à l'époque de la trahison de Dumourier.

DUFRICHE-VALAZÈ Charles Eléonore*, âgé de 42 ans, natif de Luçon, département de la Vendée, député à la convention nationale, condamné à mort le 31 octobre, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur et par suite des malheureuses journées de 31 mai, 1 et 2 juin 1793, il s'est poignardé après avoir entendu prononcer son jugement.

DUGARRY Jean Joseph, ex notaire, domicilié à Loubés département de la Gironde, condamné à mort le 13 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire.

DUGAS Louis, domicilié à St Sauveur, département de la Loire Inférieur, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUGAS Pierre, domicilié ç Bregenain, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUGAT Jean, marchand de moutons, domicilié à Chiché, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 5 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département des Deux-Sèvres.

DUGATS François, tisserand, domicilié à Tillière, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DUGATS Louis, ex vicaire, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 nivôse an 2, par la commission militaire de Port-Malo.

DUGARY-MARANGE Claude Louis Can., âgé de 67 ans, né et, domicilié à Paris, département de la Seine, ci-devant substitut du procureur général de la cour des aides de Paris, et procureur général de la commune de Rennes, condamné à mort le 15 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUGAZ Marie Louis, officier, domicilié à Nancy, département de la Meurthe, condamné à mort comme conspirateur le 17 floréal an 2, par le tribunal criminel du département de la Meuse.

DUGENNE Antoine, âgé de 36 ans, natif de St Rambert, département de la Loire, homme de loi, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 12 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUGLAS Eléonore Julie, âgée de 42 ans, domiciliée à Arras, ci-devant noble, épouse de N. Bertoud de Hautecloque, guillotinée à Arras le 29 ventôse an II

DUGOMMIER Jacques François* (dit COQUILLE) né à la Basse-Terre en Guadeloupe en 1738 - près de Figueras, en Catalogne en 1794

DUGRAIL-LAVILETTE Charles Antoine, ex noble, ex gardes du dernier tyran roi, âgé de 34 ans, né à Besançon, département du Doubs, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 19 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la prison du Luxembourg où il était détenu.

DUGRAIL Claude, prêtre, ex noble, domicilié à St Agréve, département de l'Ardèche, condamné à mort comme réfractaire, le 28 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Haute Loire.

DUGUE Jacques, laboureur, domicilié à Mouche, département de la Manche, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Grandville.

DUGUET Benoît, âgé de 38 ans, agriculteur, né et domicilié à Champ, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 24 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUGUINY Gabriel (dit Dubelair), âgé de 30 ans, natif de Nantes, département de la Loire Inférieure, ex marquis et lieutenant de vaisseau, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme émigré, le 20 avril 1793, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUGUY René, domicilié à St Lumine-du-Coutay, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 3 floréal an 2, par la commission militaire de Nantes.

DUHAMEL Eloi, âgé de 54 ans, né à Ris, département de la Seine et Marne, tuilier et agent national, domicilié à St Martin-des-Champs, département de la Seine et Oise, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUHAMEL Benoît, homme de loi, et procureur syndic du département de l'Ain, domicilié à Bourg, département de l'Ain, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 26 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUHURDAZ Ch. F. René (dit Dauteville), ex comte et officier, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUHAU Jean Baptiste, compagnon cloutier, âgé de 41 ans, domicilié à Gray, département de la Haute Saône, condamné à mort 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUHAUMONT Jean, prêtre, âgé de 55 ans, né et domicilié à Beaussac département de la Dordogne, condamné à mort le 6 messidor an 3, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUIORE René, laboureur, domicilié à la Chap. Roinsin, département de la Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 18 prairial an 2, par la commission révolutionnaire séante à Laval.

DUIVOU Pierre, âgé de 25 ans, natif de Saint Maurice, département de la Loire, commis toilier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DULAC Laurent, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 nivôse an 2, par la commission militaire séant à Nantes.

DU LAU DE LACOSTE, archevêque d'Arles, condamné à mort le 2 septembre 1794

DULAURENS Jean Jacques, domicilié à Quimper, département du Finistère, condamné à la déportation, le 15 mai 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DULAURENT D. C., âgé de 33 ans, ex officier municipal de la commune de Paris, condamné à mort comme traître à la patrie, et mis hors la loi par décret de la convention nationale du 10 themidor an 2, pour avoir pris part à la révolte de la commune exécuté le 11.

DULEU Jean Baptiste, entrepreneur de bâtiments, âgé de 50 ans, né à Dijon, département de la Côte-d'Or, domicilié à Leuss, département de l'Ain, condamné à mort le 5 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DULIOU André, jugé et exécuté à la commission révolutionnaire de Laval le 21 javier 1794, avec 13 autres religieux

DULNICH G., (dit Hilarion), âgé de 26 ans, né à Amsterdam, ex noble, domicilié à Passy, condamné à mort le 27 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur, et fabricant de faux assignats.

DUMANS Léon J. Jacques (dit Challais), ex noble, domicilié à Laval, département de la Mayenne, condamné à mort comme conspirateur, le 20 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Doué.

DUMAS Auguste, ex noble, domicilié à Cairanne, département du Vaucluse, condamné à mort comme émigré, le 23 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUMAS Benoît, terrassier, domicilié à la Villette département de la Seine, condamné à mort le 16 fructidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme distributrice de faux assignats.

DUMAS Claude, âgé de 32 ans, prêtre, né et, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUMAS Jacques François (dit Fontbroges), ex noble et conseiller au ci-devant parlement de Bordeaux, âgé de 60 ans, né à Libourne, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 4 prairial an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme conspirateur, pour avoir entretenu des correspondance avec des contre-révolutionnaires décidés, notamment le commandement du château de Loches, nommé Bois-Lambert.

DUMAS Jean, ex curé, domicilié à Molonpize, département du Cantal, condamné à mort le 21 thermidor an 2, par le tribunal criminel du département du Puy-de-Dôme, comme réfractaire à la loi.

DUMAS Jean François, âgé de 18 ans, né à Mâcon, commis, domicilié à Châlon-sur-Saône département de la Saône et Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 26 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUMAS Pierre, maître de danse, domicilié à Nismes, département du Gard, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 1er nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUMAS Pierre Henri, (dit Laroque), ex conseiller au ci-devant parlement de Guyenne, ex noble âgé de 58 ans, né et domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 1er messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire.

DUMAS René François*président du tribunal révolutionnaire de Paris, âgé de 37 ans, né à Lucy, département de la Haute Saône, homme de loi à Lons-le-Saulmier, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la loi par décret de la convention nationale, du 9 thermidor an 2, comme traître à la patrie.

DUMAY Pierre, ex curé de Dierré-le-Petit, âgé de 45 ans, né à Troyes, domicilié à Dierré-le-Petit, département de l'Aube, condamné à mort comme, le 14 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUMAY Léonard, femme Montaigu, mercière, âgée de 30 ans, née et domicilié à Limoges, département de la Haute Vienne, condamné à mort le 5 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUMAZET Sylvain, âgé de 25 ans, né à Argenton, département de l'Orne, ci-devant ouvrier verrier, colporteur domicilié à mort le 9 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir conspiré contre le peuple français, en tenant des propos contre-révolutionnaire.

DUMAZY Louis François, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 17 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUMEAU Jeanne, ex religieuse, âgée de 28 ans, née et domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 19 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme fanatique ayant recelé des prêtres réfractaires.

DUMESNIL, domicilié à Paris, vice-président de la section de l'unité, condamné à mort par contumace, le 5 brumaire an 4, par le conseil militaire, établi à Paris, au Théâtre français, comme convaincu d'avoir signé l'ordre de battre la générale, et d'être devenu, en adoptant cette mesure, membre de la commission de direction de la révolte armée contre la convention nationale, les 12, 13 et 14 vendémiaire an 4, il s'est soustrait au jugement.

DUMESNIL Joseph Alexis, capitaine au régiment d'Esterhazy, âgé de 27 ans, né et domicilié à Nancy, département de la Meurthe, condamné à mort le 22 octobre 1792, par la commission militaire établie à Paris, comme émigré pris les armes à la main.

 DUMESNIL Pierre Germain, domicilié aux Herblères, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 frimaire an 2, par la commission militaire séante au Pont-de-Cé.

DUMESNIL René, domicilié à Joué, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 15 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUMETZ Antoine François, âgé de 73 ans, menuisier à Febvin Palfart, guillotiné à Arras le 4 prairial an II

DUMEZ Pierre, âgé de 37 ans, natif de la Ferté-sur-Ourk, département de l'Aisne, membre de la commune de Paris, ingénieur géographe, l'un des auteurs de l'Atlas national, domicilié à Paris, mis hors la loi par décret de la Convention nationale, du 9 therminal an 2, comme traître à la patrie, exécuté le 11.

DUMIRAT Jean Baptiste, père, ancien militaire, âgé de 65 ans, né à Bordeaux, département de la Gironde, domicilié à Gradignan, même département, condamné à mort le 21 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme s'étant montré l'ennemi de la révolte.

DUMIRAT Jean, aîné, milit. Employé à St Domingue, âgé de 36 ans, natif du Doudon, ile St Domingue, domicilié Gradignan, département de la Gironde, condamné à mort le 24 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme convaincu d'être ennemi de la révolution, d'avoir été membres du club monarchique et de la société dite de la jeunesse Bordelaise, d'avoir tenu des propos contre-révolutionnaires de la République.

DUMIRAT François, jeune, milit. Employé à St Domingue, âgé de 30 ans, natif du Doudon, ile St Domingue, Gradignan, département de la Gironde, condamné à mort le 24 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme convaincu d'être ennemi de la révolution, d'avoir été membres du club monarchique et de la société dite de la jeunesse Bordelaise, d'avoir tenu des propos contre-révolutionnaires de la République.

DUMOLARD Paul Marie Stanislas Louis Alexis, âgé de 21 ans, né à Strasbourg, département du Bas-Rhin, ex noble, militaire domicilié à Valence, département de la Drome, condamné à mort le 23 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme conspirateur.

DUMONT André, âgé de 33 ans, natif du Mont-Blanc, commune de Tassin, département de l'Allier, ex conseiller au présidial de Moulins, même département, y demeurant, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 11 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUMONT Jean Baptiste, fermier, condamné à mort le 1er prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Cambray, département du Nord, comme conspirateur.

DUMONT François, domicilié à Vallet, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DUMONT François Xavier, cultivateur, domicilié à Flangebouche, département du Doubs condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 octobre 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DUMONT Jean Claude, cultivateur, assesseur du juge de paix, domicilié à Venasque, département du Vaucluse, condamné à mort le 15 messidor an 2, par la commission populaire séante à Vaucluse, comme contre-révolutionnaire.

DUMONT Isidor, cultivateur, domicilié à Flangebouche, département du Doubs, condamné à la déportation le 14 octobre 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DUMONT Mathieu, fils de Jacques, tisserand, domicilié à Avaux, département du Pas-de-Calais, condamné à mort le 25 Vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DUMONT Pierre, âgé de 24 ans, né à Paris, boulanger à Strasbourg, détenu dans la maison de Bicêtre à Paris, condamné à mort le 28 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot dans la maison de Bicêtre, tendant à égorger les membres des comités de salut public et de sûreté général, ainsi que tous les patriotes.

DUMONT Pierre Nicolas, commis au bureau des travaux publics, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 19 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUMONT T. E., femme Vannod, ex noble, âgée de 67 ans, née à Fribourg en suisse, domicilié à Pontarlier, département du Doubs, condamné à mort le 9 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUMONTE Antoine, âgé de 33 ans, voiturier, né etomicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 18 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUMONTEL Pierre, prêtre, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme réfractaire, le 34 brumaire0 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux.

DUMONTIER D., officier municipal de la commune de Paris, condamné à mort le 11 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, d'après en décret de mise hors la loi, du 9 thermidor, comme traître à la patrie, pour traître à la patrie, pour avoir participé à la rébellion de la commune.

DUMORTIE Hypolite, âgé de 23 ans, passementier, né et domicilié à Lyon département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 14 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon

DUMOULIN Jean Baptiste, âgé de 34 ans, natif de Crémieu, marchand fabricant de soie, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme Contre révolutionnaire, le 5 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUMOULIN Madeleine, ex sœur de Saint-Joseph, domiciliée à Vernose, département de l'Ardèche, condamnée à mort le 30 messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme receleuse de prêtres réfractaires. 

DUMOUTIER Marie Joseph, femme Caudron, domicilié à Cambrai, département du Nord, condamné à mort le 15 thermidor an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme distributeur de faux assignats.

DUNAN Antoine, prêtre, âgé de 47 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort par la commission révolutionnaire de Lyon (pas de date)

DUON Michel, âgé de 35 ans, dessinateur, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 26 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPAIN Jean Baptiste, marchand de bois domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur, le 14 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUPAQUET Pierre, âgé de 63 ans, natif de Hienne, département du Mont-Blanc, marchand drapier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 3019 frimaire nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPARC Charles, âgé de 67 ans, capitaine d'infanterie, inspecteur du palais des Thuileries, pensionnaire de l'hôtel des Invalides, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 2 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur et complice de la journée du 10 août 1792.

DUPARC René, valet-de-chambre de l'ex évêque, domicilié à Mende, département de la Lozère condamné à mort comme séditieux, le 27 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUPAY Joseph, négociant, domicilié à Marseille , département des bouches du Rhône, condamné à mort comme fédéraliste, le 18 septembre 1792, par le tribunal criminel dudit département.

DUPERRAY Louis Henry, chirurgien, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 20 mai 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DUPERRET Claude Romain LAUZE* âgé de 46 ans, député à la convention nationale, du département des Bouches du Rhône, condamné à mort le 31 octobre 1793, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur, par suite des malheureuses journées des 31 mai, 1 et 2 juin 1793.

DUPERRET Jean, propriétaire, domicilié à Aubagne, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme colporteur fanatique, le 23 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUPERAT François Xavier, négociant, âgé de 77 ans, natif de Blayais, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 2 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme receleur de conspirateurs, c'est à dire, ceux déclarés tels d'après les journées des 31 mai, 1 et 2 juin 1793.

DUPEYRRAT Thérèse, épouse de François Bouquey, âgée de 32 ans, native de Bordeaux, domiciliée à St-Emilion, département de la Gironde, condamnée à mort le 2 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme receleuse de conspirateurs, c'est à dire, ceux déclarés tels, d'après les journées des 31 mai, 1 et 2 juin 1793.

DUPIE Jean Claude, âgé de 50 ans, natif de Charbonnieres, épicier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 28 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DIPIED Claude, soldat au 28ème régiment, domicilié à Maussanne-les-Baux département des Bouches du Rhône condamné à mort comme embaucheur, le 15 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUPIN François, brigadier des gendarmes, âgé de 45 ans, natif de Satilieux, département de l'Ardèche, domicilié à l'Arbrêle, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPIN Henri, maître de poste, domicilié à St Lambert, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 8 octobre 1793, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUPIN Joseph, fils, âgé de 35 ans, natif de Monségur, ex noble, gendarme, domicilié à Bareysac, département de la Gironde condamné à mort le 2 germinal an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme convaincu d'avoir traité la convention de Marat, de brigands, qui voulaient s'enrichir aux dépens du Peuple.

DUPIN Pierre, âgé de 42 ans, natif de Satilieux, département de l'Ardèche, maitre-d'armes, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 27 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPLAIN DE SAINTE ALBINE Jean Baptiste, âgé de 46 ans, né à Lyon, département du Rhône, domicilié à Paris, département de la Seine, depuis huit ans, ci-devant libraire à Lyon, puis journaliste à Paris, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la prison du Luxembourg où il était détenu.

DUPLAN François Marie, âgé de 27 ans, boulanger, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPLATRE Jean, âgé de 60 ans, cabaretier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône la Loire Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 3 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPLESSI C., la Merlière, âgée de 29 ans, fille, ex noble, née à la Merlière, y demeurant, département de la Charente, condamnée à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. Comme conspiratrice

DUPLESSIS-CHATILLON-NARBONNE-PELET, ex comtesse, âgé de 71 ans, née et domiciliée à Paris, département de la Seine, condamnée à mort le 8 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice.

DUPLESSIS-LARIDON Anne Philippe Louis, veuve de Camille Desmoulins, âgée de 23 ans, née et domicilié à Paris, département de la Seine, condamnée à mort le 24 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'être auteur ou complice d'une conspiration tendante à troubler l'état par une guerre civile, dissoudre la représentation nationale, assassiner ses membres, détruire le gouvernement républicain, s'emparer de la souveraineté du Peuple, et rétablir la monarchie.

DUPLESSIS Augustin, fils de Guillain, maître d'école, domicilié à Barlin, département du Pas-de-Calais, condamné à mort le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire séante à Bois-le-Duc, comme émigré.

DUPLESSIS Nicolas, teneur de livre, domicilié à Lyon, département du Rhône, membre de la municipalité provisoire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire séante à Lyon (pas de date)

DUPLESSIS Jean Félicité, ex noble, officier de marine, domicilié à Rennes, département de l'Ille-et-Vilaine, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 28 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Rennes.

DUPLESSIS Toussaints Jean (dit Grenedant), capitaine de vaisseaux, domicilié à Roche-Souveur, département du Morbihan, condamné à mort comme conspirateur, le 328 frimaire0 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, département de la Seine.

DUPLEX Gabriel Daniel, âgé de 69 ans, prêtre, ex noble, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 29 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPLEX DE BACQUANCOURT Guillaume Joseph, ex noble, ex conseiller d'état, âgé de 68 ans, né Bordeaux, département de la Gironde, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort 19 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire et complice de la conspiration de la prison du Luxembourg où il était détenu.

DUPOMMIER François, âgé de 35 ans, né à St Pol, département du Pas-de-Calais, ex président du tribunal révolutionnaire de Paris, ex commissaire des administrations civiles de police et des tribunaux, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 17 floréal an 3, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de Fouquier-Tinville accusateur public du tribunal révolutionnaire.

DUPONT Adreinne, âgée de 46 ans, célibataire, née à St Hilaire, servante du curé de St Hilaire Cottes, fille de Nicolas et Crepin Marie Joseph, guillotinée à Arras le 17 messidor an II

DUPONT Charles François, âgé de 61 ans, né à Campagne, département du Pas de Calais, ménager, domicilié à Renty, époux de Marechal Jeanne, condamné mort, le 25 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire d'Arras, comme traître à la patrie, et conspirateur.

DUPONT ou D'ALHUIN Charles Joseph, âgé de 78 ans, né et semeurant à Aire, guillotiné à Arras le 24 prairial an II

DUPONT Dominique, aubergiste, domicilié à ValleVignest, département de la Lozère, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 2 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUPONT François, âgé de 33 ans, né à Verneuil, marchand forain, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 28 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot dans la prison de Bicêtre, tendant à égorger la garde de cette maison, les membres des comités de salut public et de sûreté générale, ainsi que tous les patriotes.

DUPONT François, journalier, domicilié à Souscelle, département Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 18 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe.

DUPONT François, domicilié à Bouguenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUPONT Jean, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUPONT Jean, domicilié à St André le Voyes, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUPONT Jean, domicilié à la Chapelle-st-Sauveur, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUPONT Jeanne, domiciliée à la Chapelle-du-Ginetntes, département de Mayenne et Loire, condamnée à mort comme complice des brigands de la Vendée, le 18 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUPONT Joseph Louis, âgé de 51 ans, natif de Cholet, département de l'Ain, gendarme, domicilié à Bonnet-le-Château, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 frimaire an 2, par la commission révolution de Lyon.

DUPONT Joseph, prêtre, domicilié à Tarçay, département de la Vienne, condamné à mort comme réfractaire, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUPONT Joseph, domicilié à la Chaussée, département de la Viennes condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUPONT Louis, maréchal des logis de l'artillerie volante, âgé de 25 ans, né et domicilié à Bayeux, département du Calvados, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 7 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUPONT Michel, âgé de 22 ans, relieur de livres, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPONT Pierre, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 15 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUPONT René, domicilié à Chaudron, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUPONT Marie Louise, femme Boutiller Duretail, domicilié à Flocellière, département de la Vendée condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 13 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Vienne.

DUPONT-d'HALWYN Charles Joseph, domicilié à Aire, condamné à mort le 24 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Arras, comme ayant coopéré à l'émigration de ses enfants.

DUPONT-HY Sébastien, fabricant, domicilié à Cholet, département de l'Eure et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 19 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Angers

DUPORT François Mathurin*, âgé de 76 ans, né et domicilié à Paris, ex conseiller au ci-devant parlement de Paris, condamné à mort le 1 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot qui a existé depuis 1789 jusqu'à ce jour, contre la liberté du Peuple, en protestant par des arrêtés contraires à la liberté.

DUPORT-DUTERTRE Marguerite Louis François*, âgé de 39 ans, homme de loi, ex ministre de la justice sous Louis XVI, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 8 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DUPORTAIL Jean, boulanger, domicilié à Chalonnes, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 3 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumure.

DU PORTAL P. N*., ex abbesse du ci-devant monastère de Louye, âgée de 51 ans, née à Metz, département de la Moselle, condamnée à mort le 9 messidor nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUPOTHIER Mathurin, meunier, domicilié à Rochefort-sur-Loire, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DUPPE André, domicilié à Loroux, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 30 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUPRAT Jean*, âgé de 33 ans, négociant, natif d'Avignon, député du département des Bouches du Rhône, à la convention nationale, condamné à mort le 9 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur, et par suite des malheureuses journées des 31 mai, 1 et 2 juin 1793.

DUPRAT Pierre, père, notaire, âgé de 70 ans, né et domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 21 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme connu même avant la révolution, pour un homme peu délicat, et ayant acquis des biens par des moyens qu'un honnête homme ne peut se permettre, et s'étant prononcé en faveur du roi, sur la mort duquel il a versé des larmes.

DUPRE Abel, âgé de 27 ans, commis drapier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 1 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPRE François (dit Longueville), ex noble, lieutenant en second dans la ci-devant légion germanique, domicilié à Longueville, département du Calvados, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 19 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DUPRE Jean Baptiste, curé de teillet, domicilié à Valx département de l'Ariège, condamné à la déportation le 15 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUPRE Lambert, ex noble, cultivateur, âgé de 62 ans, né et domicilié à Moncrabot département du lot et Garonne, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 25 prairial an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme convaincu d'avoir reçu des lettres de son fils depuis son émigration, et pour avoir soustrait une partie assez considérable d'argenterie armorie à la vigilance des corps constitués.

DUPRE Jeanne, femme Piau domiciliée à Montigné département de Mayenne et Loire, condamnée à mort comme brigand de la Vendée, le 5 fructidor an 2, par la commission révolutionnaire séante à Laval, comme receleuse de brigand de la Vendée.

DUPRE Caliste Joseph, domicilié à Douay, département du Nord, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 9 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUPREY Thomas Barnabé (dit Epiphant), ex capucin, domicilié à Andelys, département de l'Eure, condamné à mort le 28 prairial an 2 , par le tribunal criminel du département de la Somme, comme réfractaire à la loi.

DUPUICH Théodore Augustin, âgé de 74 ans, né à Arras, négociant, guillotiné à Arras le 17 floréal an II

DUPUGET Henri, âgé de 54 ans, né à Aix, département des Bouches du Rhône, ex noble et mousquetaire noir, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 5 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la maison d'arrêt des Carmes où il était détenu.

DUPUIS Angélique, femme Dechy, marchande de fil, domiciliée à Cambray, département du Nord, condamnée à mort le 21 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Cambray, département du Nord, comme ayant conservé les bustes de Capet et de sa femme, et pour avoir gardé une petite pierre d'autel, dont son fils se servait pour broyer des couleur.

DUPUIS Charles Jean Pierre (dit Marcé), ex noble âgé de 69 ans, né et domicilié à Paris, département de Seine, conseiller de grand chambre au parlement de Paris, condamné à mort le 1er floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot, qui a existé depuis 1789 jusqu'à ce jour contre la liberté du Peuple, en protestant par des arrêtés contraires à la liberté.

DUPUIS Ignace Nicolas, journalier, domicilié à Paris, condamné à mort le 8 prairial an 3, par la commission militaire de Paris, comme convaincu d'être entré dans le sein de la convention et d'avoir participé à l'assassinat du représentant Ferraud, dans la révolte, du 1er prairial an 3.

DUPUIS Jean Pierre, journalier, âgé de 28 ans, né et domicilié à Lesmarres, département de l'Eure, condamné à mort le 4 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUPUIS Pierre, soldat au 21ème régiment d'infanterie, domicilié à Vielleret, département de l'Eure, condamné à mort le 3 vendémiaire an 3, par la commission militaire établie à Auxonne, comme émigré.

DUPUY Antoine, marin, domicilié à Ciotat, département des Bouches du Rhône, condamné à mort comme fédéraliste, le 28 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUPUY Hubert (dit Derouzière), officier, domicilié à Mornand, département de la Loire, condamné à mort comme contre révolutionnaire, le 27 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUPUY Pierre, syndic de marine, âgé de 53 ans, né et domicilié à Gauriac, département de la Gironde, condamné à mort le 13 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme calomniateur, fanatique et ennemi de la révolution.

DUPUY-LAJAROUX Charles Athanase, ex noble, âgé de 62 ans, né à Marcilly, département de la Seine et Oise, ex chevalier de l'ordre de St Louis, domicilié à Montaigus-le-Blain, département de l'Allier, condamné à mort le 11 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séante à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUQUESNE, brocanteur, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme fabricant de faux assignats, le 17 juin 1792, par le tribunal criminel dudit département

DUQUESNOY Ernest Dominique François Joseph*, député de la convention nationale, né à Bouvigny-Boyffete, département du Pas-de-Calais, condamné à mort le 28 prairial an 3, par le conseil militaire, comme convaincu d'avoir appuyé la proposition d'une commission extraordinaire pour remplacer le comité de sûreté générale, d'avoir demandé l'arrestation des membres de ce comité, et par ces faits d'être un des principaux conspirateur contre la République et la convention nationale, dans la révolte des 1er, 3 et 4 prairial an 3, il s'est poignardé dans sa prison après le jugement et en est mort.

DURA Bonaventure, laboureur, domicilié à Dilille, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DURAILLER Louis, domicilié à Bassemer, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DURAME François, chef d'une bande de "Chauffeur" condamné à mort à Rouen le 26 janvier 1798

DURAN François (dit De-Tauria), chef des brigands du 12ème régiment de cavalerie, domicilié à Strasbourg, département du Bas-Rhin condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 12 brumaire an 2, par la commission militaire séante à Strasbourg.

DURANA Jean, domicilié à Vrenis, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 15 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DURAND, âgé de 43 ans, né à Cutigny, département de la Côte-d'Or, domestique, condamné à le 27 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir tenu des propos contre-révolutionnaires et d'avoir annoncé de fausses nouvelles.

DURAND, marchand de peau de lapin, domicilié à Versailles, département de la Seine et Oise, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 21 janvier 1793, par le tribunal criminel du département de Paris.

DURAND, domicilié à Longeron, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 29 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DURAND, domicilié à Paris, rédacteur du courrier républicain, condamné à mort par contumace, le 5 brumaire an 4, par le conseil militaire établi à Paris, au Théâtre français, comme convaincu d'avoir par les 14 numéros de son journal des 8 7bre au 2 8bre 1795, vieux style, provoqué à la révolte, à l'assassinat des représentants du Peuple, et au rétablissement de la royauté, il s'est soustrait au jugement.

DURAND Charles, âgé de 25 ans, commis marchand, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 28 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DURAND Claude, âgé de 40 ans, ferblantier pompier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 23 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DURAND François, (dit Canary), tailleur d'habits, domicilié à Aucanville, département de la Haute Garonne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 11 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DURAND Gilles, âgé de 33 ans, architecte, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 5 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DURAND Hugues, chandelier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 20 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DURAND Jacques, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort brigand de la Vendée, le 16 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DURAND Jean, domicilié à St Aignan, département de l'Aveyron, condamné à mort comme embaucheur le 26 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DURAND Jean, domicilié à Romagne, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 3 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DURAND Jean, domicilié à Cugaud, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 3 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DURAND Jean, domicilié à St Aubin-de-Luigné, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 13 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DURAND Jean Baptiste, armurier, âgé de 26 ans, natif de St Rambert-sur-Loire, domicilié à St Etienne, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DURAND J. B. Antoine, clerc de notaire, âgé de 29 ans, natif de Rambert-sur-Loire, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 18 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire le Lyon.

DURAND J. B. Charles, âgé de 28 ans, né à Paris, principal commis au magasin des troupes à Franciade, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur le 5 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DURAND Jean Claude, âgé de 63 ans, marchand fabricant de soie, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 23 pluviôse nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DURANT Jean François, gendarme à pied de la 32ème division de l'armée du Nord, âgé de 24 ans, natif de Neufchâteau, domicilié à Epinal, département des Vosges, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DURAND Jean Joseph, âgé de 33 ans, ex avocat à la ci-devant cour des aides, ex président du comité révolutionnaire de Montpellier, y demeurant, condamné à mort comme complice des brissotins, le 22 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DURAND Jean Raphaël, négociant, âgé de 51 ans, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 12 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DURAND Jérôme Marie, notaire, domicilié à Caromb, département de Vaucluse, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 12 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DURAND Laurent, domicilié à Cholet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 29 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DURAND Louis, tisserand, domicilié à Mouilleron, département de la Vendée, condamné à mort comme complice des brigands de la Vendée le 14 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DURAND Louis, domicilié à Vreuil, département de Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 17 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DURAND Louis, soldat au 61ème régiment ci-devant Vermandois, domicilié à St Afrique, département de l'Aveyron, condamné à mort comme émigré, le 17 messidor an 2, par le tribunal militaire du 2ème arrondissement de l'armée des Pyrénées-Orientales.

DURAND Marguerite, ex religieuse, âgée de 26 ans, née à Marmande, département du Lot et Garonne, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamnée à mort comme receleuse de prêtres réfractaires, le 8 messidor an 2, par la commission militaire de Bordeaux.

DURAND Mathurin, domicilié à Chazeau, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 16 nivôse an 2, par la commission militaire de Savenay.

DURAND Nicolas, secrétaire de la municipalité de Coupray, y demeurant, département de la Haute Marne, condamné à la déportation, le 18 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département, pour avoir tenu des propos inciviques.

DURAND Pierre, prêtre, domicilié à St Hilaire, département de l'Aveyron, condamné à mort comme réfractaire le 28 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DURAND Pierre, âgé de 51 ans, maître de pension, sous-chef du bataillon militaire du district, domicilié à Melun, département de la Seine et Marne, condamné à mort comme prévaricateur le 17 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DURAND Pierre, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 5 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DURAND Quentin, domicilié à Jezay, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 5 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DURAND René, maître d'école, domicilié à St André, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 18 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe.

DURAND Urbain, garçon menuisier, domicilié à Sargé, département du Loir et Cher, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 17 brumaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DURAND-DUBIGNON F.J, âgé de 74 ans, né à Paris, département de la Seine, ex major des cent-suisse, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration, dans la prison du Luxembourg où il était détenu.

DURAND Léonard (dit Ramefort), prêtre réfractaire, domicilié à Montagne-Lacramps, département de la Dordogne, condamné à mort le 9 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme réfractaire à la loi.

DURANNEL Thomas, âgé de 64 ans, né à Zogens Capel, district de Cassel, demeurant à Vernezel, époux de Tursoing Catherine, chirurgien, guillotiné à Arras le 2 prairial an II

DURANT Pierre Jean, fils, domicilié à Campagnac, département de l'Aveyron, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 26 mai 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DURANT-PUY-DE-VECINE J., âgé de 69 ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine, ex maître des requêtes de la chambre des comptes, condamné à mort le 9 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DURANTON Jacques antoine*, âgé de 58 ans, né à Mussidan, homme de loi ex ministre de la justice, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 29 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme convaincu d'avoir partagé les principes contre-révolutionnaires du traître Capet, lors de son ministère. (les prénons selon les source)

DURANTY Jean, âgé de 60 ans, natif de Baran, département du Gers, ex curé, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme réfractaire, le 19 ventôse an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux.

DURBESSAY Pierre, domicilié à Vezins, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 17 nivôse an 2, par la commission militaire de Nantes.

DUREAU Mathurin, laboureur, domicilié à Mozé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme conspirateur le 6 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur.

DUREAU René, domicilié à Donée-la-Vallée, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 26 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Rennes.

DUREL Pierre, domicilié à Bouguenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée le 13 germinal an 2, par la commission militaire de Nantes.

DUREPAIRE Jean Timothé*, ex noble, chef de division de canonniers, domicilié à Ambreure département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 14 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DURET Antoine, âgé de 40 ans, né à Roanne-en-Forêz, adjudant général de l'armée des Alpes, domicilié à Montbrison, département de la Loire, condamné à mort comme conspirateur, le 24 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DURET Pierre, âgé de 73 ans, rentier, ex noble, ci-devant colonel de dragons, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 18 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUREL Etienne, originaire de St--Gervais-d'Auvergne, prêtre, emprisonné à Clermont-Ferrand pour refus du serment, évadé et émigré.

DURFORT G. F. A., âgé de 35 ans, ex noble, né à Toulouse, département de la Haute Garonne, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration dans la prison du Luxembourg où il était détenu.

DURHEIMER Joseph, ex maire, domicilié à Mertzveiller, département du Bas-Rhin, condamné à mort comme chef d'attroupements, le 23 septembre 1793, par le tribunal criminel dudit département.

DURRONE Joseph, âgé de 19 ans, natif de Ballan, département de l'Ain, chapelier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 18 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DURIC François, domicilié au Pont-de-Cé, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 frimaire an 2, par la commission militaire séante au Pont-de-Cé.

DURIEU Pierre, âgé de 51 ans, natif de Bruges, tailleur, domicilié à Ste Foy, département de la Gironde, condamné à mort le 29 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme complice d'émigrés.

DURIG Léodogaric, domicilié à Leymen, département du Haut-Rhin condamné à mort 22 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département comme émigré.

DURJON Jean Baptiste, âgé de 35 ans, avoué, né et domicilié à Montbrison, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 24 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUROLE Pierre, domicilié à Loroux, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 23 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUROSOI, domicilié à Paris, rédacteur de la gazette de Paris, et d'une autre feuille intitulée le royalisme, condamné à mort le 26 août 1792, par le tribunal criminel établi à Paris, le 17 août 1792, comme convaincu de conspiration.

DUROT Mathurin, domicilié à Latour-Landry, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUROUILLE Charles, âgé de 62 ans, ecclésiastique, né et domicilié à Nîmes département du Gard, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 12 nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUROY Jean Michel* né à Bernay, député à la convention nationale du département de l'Eure, condamné à mort 28 prairial an 3, par le conseil militaire établi à Paris, comme convaincu d'avoir été un des provocateurs des décrets rendus le 1er prairial, d'avoir demandé le réarmement des terroristes, la liberté des conspirateurs ses collègues, dans la nuit du 12 au 13 germinal, et de ceux qui se sont soustraits à l'arrestation etc.., et par ces faits d'être un des principaux conspirateur contre la République, et contre la Convention nationale, dans la révolte des 1, 2 3 et 4 prairial an 3, il s'est poignardé après la lecture de son jugement, n'étant pas mort de ses blessures, il a été exécuté le même jour.

DUROZET Jean Baptiste, âgé de 21 ans, né à Changy, département de la Loire, chapelier, à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 26 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DU ROZOY Barnabé Farmian* Paris 1748 - Paris 1792

DURUEY Joseph, âgé de 52 ans, né et domicilié à Paris, département de la Seine, ci-devant administrateur de la trésorerie nationale condamné à mort comme conspirateur, le 28 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DURUPT Jeanne Marie, domiciliée à Libremont, département des Vosges, condamnée à mort comme le 22 prairial an 2, par le tribunal criminel dudit département comme receleuse de prêtre réfractaire.

DURUT Claude Louis, teneur de livres, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 8 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme complice d'un complot dans la maison d'arrêt de Bicêtre, tendant à égorger la garde de cette maison, se porter aux comités de salut public, de sûreté général, en égorger les membres, leur arracher le cœur, le faire rôtir et le manger.

DUSABLE André, âgé de 53 ans, né et domicilié à Sarre-Libre, département de la Moselle, condamné à mort comme conspirateur, le 7 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUSAULNIER Raimond Gabriel, âgé de 61 ans, né et domicilié à Brioude, département de la Haute Loire, ex noble et lieutenant au ci-devant régiment de Beauvoisis, condamné à mort comme conspirateur le 28 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUSAUZAY Magdeleine Bernardine, femme Logny, âgée de 26 ans, née et domiciliée à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 14 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUSEVEL Pierre Philippe Joseph, âgé de 64 ans, né à Bouque Maison, cultivateur à Divion, guillotiné à Arras le 19 prairial an II

Du SOULIER Charles, sous-lieutenant au régiment de la Reine, passé au service de l'armée de Condé, capturé en Belgique et fusillé par les Républicains (il n'avait pas 20 ans)

DUSOULIER Jean, âgé de 62 ans, ex employé aux postes, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 9 ventôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUSSAULT Jean Maurice, père, ex conseiller au ci-devant parlement de Bordeaux, ex noble, âgé de 64 ans, né et domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 22 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme ennemi de la révolution.

DUSSAULX Jérôme, agriculteur, domicilié à Maurizès, département de la Gironde, condamné à mort le 11 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire.

DUSSEAU Louis, domicilié à Vezins, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUSSOLER-ST-MARTIN Jean Auguste, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 24 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux.

DUSSOT Jean, domicilié à Nantes, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 4 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DUSSUEL Dominique, laboureur, domicilié à Montvagnier, département du Mont-Blanc, condamné à mort le 17 brumaire an 4, par la commission militaire de St Jean-de-Maurienne, comme émigré.

DUSSUERGET Jacques, âgé de 45 ans, natif de Riverie, département du Rhône, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUSSURGET Jean François, âgé de 39 ans, natif de Riverie, département du Rhône, avoué, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUSSURGET Nicolas, âgé de 27 ans, natif de Moenant, fabricant de gaze, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUSSURGEY Benoît, aîné, ci-devant, procureur, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort 1er nivôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUTAILLY Antoine, âgé de 52 ans, né à Besançon, y demeurant département du Doubs, homme de loi et agent de Choiseul-la-Beaume, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUTAILLY Nicolas Etienne, âgé de 38 ans, né à Troyes, département de l'Aube, acteur du grand théâtre, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUTARQUE Marie Magdeleine, femme Pierret, marchande foraine, domiciliée à Laugny département de l'Aisne, condamnée à mort le 23 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Marne, comme voleuse avec récidive.

DUTATE François, âgé de 29 ans, né à St Pol, écrivain, époux de Waille Catherine, guillotiné à Arras le 18 floréal an II

DUTAY Jean, domicilié à Bouguenais, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 18 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUTEIL Jean Pierre, général de la division d'artillerie, domicilié à Ancy, département de la Moselle, condamné à mort comme traître à la patrie le 3 ventôse an 2, par la commission militaire séante à Lyon.

DUTEIL Jean, père, domicilié à Basse-Goulaine, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUTEIL Jean, domicilié à Basse-Goulaine, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUTEIL Pierre, domicilié à BaBouguenaissse-Goulaine, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 14 germinal an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUTEIL Pierre, fils, domicilié à Basse-Goulaine, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 6 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUTEIL Gérault, directeur et receveur de la Régie, domicilié à Thouars, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 26 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Saumur

DUTER Michel, âgé de 46 ans, serrurier, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUTHIERS Joseph, ex noble, domicilié à Buzet, département du Lot et Garonne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUTHIL Sébastien, aîné, capitaine marin, né et domicilié à Gauriac, département de la Gironde, condamné à mort le 13 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire, rangé dans la classe des calomniateurs, des fanatiques, et des ennemis de la révolution.

DUTILLOT René, domicilié à Gallet, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 21 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUTILLY Jean, vivant de son bien, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 1er messidor an 2, par le tribunal criminel dudit département comme distributeur de faux assignats.

DUTOUR François, domicilié à Melay, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 16 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUTOUR Jean, domicilié à Tilliers, département de la Loire Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 5 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Savenay.

DUTREAU Jacques, laboureur, domicilié à Closé, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 21 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Port-Malo.

DUTREAU Marie, ex noble, domicilié à Mortagne, département de la Vendée, condamné à mort comme conspiratrice le 7 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DUTREAU Charlotte, veuve Chabot, ex noble, domiciliée à Angers, département de Mayenne et Loire, condamnée à mort comme conspiratrice, le 8 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DUTREMBLAY François Jean Louis, âgé de 36 ans, agent de la Régie nationale des Charrois, domicilié à Paris, département de la Seine condamné à mort comme prévaricateur, le 12 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUTREUIL A., âgé de 41 ans, né et domicilié à Monistrol, département de la Haute-Loire, administrateur du district, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme ayant pris part à la révolte connue sous le nom du camp de Jalés, dont Dusaillant était le chef.

DUTREUIL Nicolas François, âgé de 46 ans, né à St Etienne, département de la Loire, rentier, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 9 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUTRONCY François Dominique, homme de loi, officier municipal de Montbrison, département de la Loire, et secrétaire de la commune populaire de ladite commune, condamné à mort par la commission révolutionnaire séante à Lyon (pas de date)

DUTRONCY Claude, père, âgé de 60 ans, avoué, né et domicilié à Montbrison, département de la Loire, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 5 germinal an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUTRONE, domicilié à Paris, secrétaire de l'assemblée primaire de la section du théâtre français, , condamné à mort par contumace, le 20 vendémiaire an 4, comme convaincu d'avoir écrit une circulaire aux habitants de Passy, Choisy, Bourg-Egalité, Vitry, Sceaux, l'Unité, Villejuif, Ivry et Boulogne, tendante à armer les citoyens de ces communes contre la convention nationale et d'être auteur ou complice de la rébellion qui a éclaté les 12, 13 et 14 vendémiaire an 4, contre la convention.

DUTRUIS Jacques, âgé de 26 ans, né à St Vincent-du-Bois, département de l'Eure garçon d'écurie, domicilié à Elbeuf, département de la Seine Inférieure, condamné à mort le 6 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme contre-révolutionnaire.

DUVAL L. N., âgé de 28 ans, né à Senneville, mercier à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 9 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DUVAL Françoise, domiciliée à Précigny, département des Deux-Sèvres, condamnée à mort comme conspiratrice le 23 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DUVAL F., âgé de 27 ans, né à Maugis, cultivateur, condamné à mort le 3 thermidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'une conspiration dans la prison du Luxembourg où il était détenu.

DUVAL Hugues Joseph, âgé de 49 ans, ex noble ex conseiller au parlement de Bordeaux, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 7 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux comme ayant payé un homme pour la force départemental par suite des journées des 31 mai, 1 et 2 juin 1793.

DUVAL Jean Pierre, domicilié à Renou, département de la Seine Inférieure, député à la convention nationale mis hors de la loi, par suite des événements des 31 mai, 1 et 2 juin, même année, il s'est soustrait au jugement le décret à été rapporté, le 18 frimaire an 3, et il est rentré dans le sein de la convention.

DUVAL Joseph, père, âgé de 80 ans, ex noble, né et domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 1er thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire.

DUVAL Math. Compagnon maréchal, domicilié à Châlon, département de la Mayenne, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 23 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Sarthe.

DUVAL Pierre François, cordonnier, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 11 prairial an 2, par le conseil militaire séant à Paris, comme convaincu d'avoir lu une pétition liberticide dan la convention, et pris part à la révolte des

DUVAL Philibert, âgé de 44 ans, natif de Paris, prêtre, domicilié à Amplepuis, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 9 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUVAL René, laboureur, domicilié à Gennes, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 frimaire an 2, par la commission militaire séante à Pont-de-Cé.

DUVAL-BEAUMONTEL M. J. B., âgé de 63 ans, né à St Léonard-de-Beaumont-le-Roger, ex noble, condamné à mort le 21 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration de la prison du Luxembourg où il était détenu.

DUVAL-DESPREMENIL Jacques*, ex noble, âgé de 48 ans, né à Pondichery, conseiller au ci-devant parlement de Paris, ex député à l'assemblée constituante, domicilié à Maréfosse, département de la Seine Inférieure, condamné à mort comme le 3 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur.

DUVAUCEL Louis Philippe, âgé de 40 ans, ex fermier général, domicilié à Paris, condamné à mort le 19 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d'un complot contre le peuple français, en mettant dans le tabac de l'eau et des ingrédients nuisibles à la santé des citoyens.

DUVERDIER Rosalie, ex noble, domiciliée à Angers, département de Mayenne et Loire, condamnée à mort comme conspiration, le 3 pluviôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

DUVARNAY Augustin Elisabeth, âgé de 42 ans, ex noble né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUVERNAY Jean Baptiste, âgé de 46 ans, dessinateur traceur, né et domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort le 9 pluviôse an 2, par la commission révolutionnaire de Lyon.

DUVERNE Barthélemy, âgé de 67 ans, né à Châteauneuf, département de la Nièvre ex noble, maréchal de camp, domicilié à Nevers, département de la Nièvre, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 25 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUVERNE M. Joséphine Thomassine Pacôme, âgée de 36 ans, né à Mingot, fille ex noble, domiciliée à Cosne, département de la Nièvre, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUVERNET François, laboureur, domicilié à Villazambert, département du Mont-Blanc, condamné à mort le 17 brumaire an 4, comme émigré.

DUVIGNAU Pierre Hyacinthe, greffier du tribunal criminel, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 9 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire.

DUVIGNEAU Pierre Gilles, ex curé, domicilié à Coussai, département de la Vienne, condamné à mort comme réfractaire, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département.

DUVILLARD Léonard, conducteur d'une recrue de volontaires, domicilié à Limoges, département de la Haute Vienne, condamné à mort le 7 juin 1793 par le tribunal criminel du département de l'Yonne, comme contre-révolutionnaire.

DUVILLOT François, domicilié à St Menes, département de Mayenne et Loire, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 11 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Nantes.

DUVIVIER Louis, employé à l'extraordinaire des guerres, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme conspirateur, le 12 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.

DUVIVIER Nicolas Joseph, juge du tribunal criminel du 3ème arrondissement, domicilié à Paris, département de la Seine, mis hors la loi par décret de la Convention nationale du 10 thermidor an 2, comme traître à la patrie, exécuté le 11.

DUWAES Anne, veuve de l'Aigle, âgée de 55 ans, ex marquise née à Keiniltz en Westphalie, domicilié à Montagne-de-Bel-Air, ci-devant St Germain-en-Laye, département de la Seine et Oise, condamné à mort, le 21 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice des complots formé par Capet et sa femme.

DYAIS Jean, domicilié à Chanzeaux, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme conspirateur, le 23 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Angers.

accueil