GRANET François Omer

 

Né et décédé à Marseille le 16 novembre 1758 - 10 septembre 1821. Riche marchand de tonneaux, il fit parler de lui, pour la première fois, en participant aux événements qui troublèrent la cité phocéenne en juillet 1789. Emprisonné, il fut libéré sous la pression de Mirabeau et devint député de l'Assemblée législative où on le surnomma "factieux Granet". A la Convention où il alla siéger au sommet de la Montagne, coiffé du bonnet rouge et armé d'un gourdin, il vota la mort du roi. Il réclama l'exécution de Louis XVI "sous vingt-quatre heures" Rallié aux Thermidoriens, puis à Bonaparte. Sous le Consulat et sous l'Empire, il fut sucessivement adjoint au maire de Marseille, puis maire et décoré de la Légion d'honneur. Révoqué sous la première Restauration, il fut député pendant les Cent-Jours et contraint à l'exil en janvier 1816. A Bruxelles où il s'était réfugié, il se fit le chambellan de Cambacérés qui tenait table ouverte. On le vit parader en culotte courte, bas de soie et l'épée au côté. Il rentra à Marseille en 1818 sur l'intervention du baron Glandevis.

© Les convotionels régicides