GOYRE-LAPLANCHE Jacques Léonard (dit Goyre de Laplanche)

 

Né à Nevers (Nièvre) le 18 mai 1755, décédé à Salbris (Loir-et-Cher) le 3 novembre 1817. Fils d'un receveur général de la Chambre des Comptes du duché de Nevers, il entra chez les bénédictins, puis après la suppression des ordres monastiques, il devint vicaire général de l'évêque constitutionnel de Nevers. Elu député de la Nièvre à la Convention, il demanda que l'on hâtat le jugement de Louis XVI, et lors du procès, il vota contre l'appel au peuple, pour la mort du roi et contre le sursis.  Partout où il fut envoyé en mission (Loiret, Calvados, Eure, Manche), il sema la Terreur, favorisant le meutre et le pillage. A Avranches, il fit fusiller près de 800 hommes, même les blessés arrachés aux hôpitaux. Sur plainte du maire de Saint-Lô, qui se rendit tout exprès à Paris pour l'accuser d'avoir volé 60 000F à un particulier dont il occupait la demeure, et de bien d'autres victimes, il fut arrêté le 9 août 1795; on lui reprocha des arrestations arbitraires, de désorganiser les autorités constituées et " d'insulte à la morale en incitant publiquement les filles à se livrer au libertinage par cette maxime: La République a besoin d'enfants" L'amnistie générale du 4 brumaire an III le blanchit Pendant les Cent-Jours il tenta, sans succès, de se faire nommer maire de Salbris. C'est dans cette localité qu'il mourut deux ans plus tard.

© Les convotionels régicides