GOUPILLEAU Philippe Charles Aimé (dit Goupilleau de Montaigu)

 

Né et décédé à Montaigu (Vendée) le 19 novembre 1749 - 1er juillet 1823. Cousin du président. Notaire, puis procureur-syndic du district de Montaigu. Elu député à la Législative où il siégea à gauche, s'affirmant anticlérical farouche et très hostile à la noblesse. A la Convention où il siégea à partir de 1792, il vota la mort du roi. Aux lendemains de Quiberon, il demanda que fussent fusillés tous ceux qui, à quelque titre que ce soit, avaient une parenté avec les émigrés capturés lors de cette affaire. Après la chute de Robespierre, il se rallia aux Thermidoriens. Entré au Conseil des Cinq-Cents il resta toujours hostile aux nobles et aux prêtres: "J'ai contre eux une haine qui me suivra jusqu'à tombeau" Il fut exclu de cette assemblée le lendemain du 18 Brumaire pour avoir crié à Aréna* au moment du coup d'état : "Frappe le tyran". Arrêté, il fut emprisonné à l'Ile de Ré. Libéré sous l'Empire il fut exilé en 1816, plus rentra à Montaigu en 1819.

© Les convotionels régicides