GONON Antoine

 

Antoine GONON de SAINT-FRESNE, condamné par la commission de justice populaire de LYON le 17 brumaire an 2 (7 novembre 1793) et guillotiné à 4 heures 45 de l'après-midi, place de Terreaux(?), Antoine GONON était secrétaire général du département. (voir Tableau général des victimes et martyrs de la Révolution en Lyonnais, Forez et Beaujolais d'Antonin PORTALLIER)
Appartenant à une vieille "famille de robe" de SAINT-GALMIER (Loire), il exerçait sous la Monarchie les fonctions de Maire royal de SAINT-GALMIER, subdélégué de l'Intendance de LYON , juge royal, lieutenant particulier assesseur civil et criminel en la Prévôté et Chatellenie royale de SAINT-GALMIER. Ses titres ne manquent pas, et il était évidemment avocat au parlement, notaire royal, et avait représenté la ville de SAINT-GALMIER à l'assemblée des Etats-Généraux de MONTBRISON le 3 mars 1789, en tant que membre du Tiers-Etat.
 

 

 

© J.-C. RENAUD

 

 

 

Créé le 16/10/2004

accueil