GENISSIEU Jean Joseph Victor

 

Né à Chabeuil (Drôme) le 2 juin 1751, décédé à Paris le 27 octobre 1804. Fils d'un procureur du roi, avocat, puis juge au tribunal de Grenoble, il fut élu à la Convention, où il vota la mort du roi. Il fit décréter que les biens confisqués aux émigrés ne leur serait jamais rendus, et  demanda plus de rigueur à l'égard des prêtres "même de ceux qui exerçaient le culte en chambre". Quelques mois plus tard, il obtint que les parents d'émigrés et les prêtres insermentés fussent destitués de toute fonction publique. Comme président de la Convention, il prononça la clôture de la session de cette sanguinaire assemblée (octobre 1795), puis siégea aux Cinq-Cents, et fut ministre de la justice en 1796. Il présida quelque temps les Cinq-Cents en 1799. Hostile au 18 brumaire, il fut arrêté quelques heures, mais néanmoins nommé juge au tribunal d'appel de la Seine. La municipalité de Grenoble a donné son nom à une rue de la ville.

© Les convotionels régicides