GAY-VERNON Léonard Honoré (ou Gay de Lage de Vernon)

 

Né à Saint-Léonard (Haute-Vienne) le 6 décembre 1748, décédé à Moissannes (Haute-Vienne) le 6 décembre 1822. Fils de Charles Gay de Vernon (écuyer et frère de Simon François, général et commandant en second de l'Ecole polytechnique), curé de Compreignac, évêque constitutionnel de Limoges député à la Législative, il fut élu à la Convention, où il vota la mort du roi, et siégea à la Montagne (1792). Après avoir voté la suppression du port de l'habit ecclésiastique, il déposa sa croix pectorale. Il vota contre la mise en accusation de Marat. Aux Cinq-Cents, il manifesta sa haine envers la noblesse et le clergé. Barras le destitua et l'exila. Il fut, un peu plus tard, régisseur de l'octroi de Poitiers, puis commissaire général près l'administration de la Somme. Réprouvant le coup d'état de brumaire, il donna sa démission et fonda une maison d'éducation à Paris, rue de Sèvres. Exilé en 1816, il rentra en France en 1819.

© Les convotionels régicides