GARNIER Antoine Marie Charles (de l'Aube)

 

Né à Troyes le 7 septembre 1742, décédé à Blaincourt (Aube) le 9 septembre 1805, Lors du procès du roi, il vota la mort du roi. Elève des oratoriens, avocat puis procureur de la commune de Troyes, il fut élu à la Convention en 1792 et siégea parmi les dantoniste. Envoyé par l'Assemblée dans les département bourguignons, il réprima avec cruauté la révolte des fédéralistes (avec Turreau, puis Bassal). Il agit de même à l'égard des factions jacobines rivales. C'est lui qui le 9 thermidor opostropha Robespierre en ces termes: "Le sang de Danton l'étouffe!" Chargé de la surveillance des salines du Doubs, du Jura, de la Haute-Saône, du Mont-Blanc, du Bas-Rhin et de la Meurthe en 1795, il ne reparait pas à la Convention. De mauvaises langues prétendirent qu'il avait trouvé son compte dans l'affaire. Il fut élu par la Guyane au Corps législatif (8 juin 1796), mais son élection fut annulée et il se retira de la vie politique.

© Les convotionels régicides