FREMOND Pierre

 

Pierre Fremond, 40 ans, laboureur-vigneron de Chaudefonds, figure dans la huitième fusillade, le 10 février 1794, où périrent les deux demoiselles de la Sorinière. La notice d’exécution prononcée à la citadelle d’Angers note : « A le voir, il était un fanatique prononcé. »

 

le 28/10/2003

 

© Les Martyrs d’Angers : 1793-1794, d’André MERLAUD

accueil