FOURNIER Antoine

Antoine Fournier, 58 ans, époux de Marie Arnault, né à La Poitevinière, tisserand à Cholet, figure dans la première fusillade du Champ-des-Martyrs, le 12 janvier 1794, parmi 105 Vendéens accusés d’intelligence avec les « brigands » ou d’avoir servi dans leurs rangs. Antoine Fourier a deux fils dont l’un, prêtre réfractaire, est passé en Espagne (il mourra curé du Voide). Son interrogatoire par le Comité révolutionnaire de Cholet a la simplicité des actes des martyrs des premiers siècles : 

— Vous êtes accusé d’avoir blâmé la conduite des Républicains en disant qu’on profanait les vases sacrés et détruisait les croix de missions. 

— Oui, j’ai blâmé et je blâme la conduite de ceux qui jettent les croix de missions et profanent les vases sacrés. 

— Vous souffririez donc la mort pour la défense de votre religion? 

- Oui.

L’acte conclut : « Père d’un prêtre réfractaire et digne de l’être. Fanatique outré, a monté la garde pour empêcher l’évasion de prisonniers patriotes qu’il est accusé d’avoir maltraités. »

 

le 28/10/2003

 

© Les Martyrs d’Angers : 1793-1794, d’André MERLAUD