Jean Baptiste Edmond Fleuriot-Lescot ( 1791 - 1794 )

Au début de la Révolution, Fleuriot-Lescot participe à la vie des clubs Révolutionnaires et des sections Parisiennes. Il s’inscrit rapidement au club des Jacobins et se rapproche de son aile gauche. Il est présenté par un ami commun à Maximilien Robespierre qui le fait élire substitut de l’accusateur public Fouquier-Tinville au Tribunal Révolutionnaire le 13 mars 1793. Il y montre une volonté de Justice qui contraste nettement avec le cynisme de Fouquier. Après une année passée au Tribunal, Fleuriot-Lescot est élu maire de Paris en remplacement de Pache le 10 mai 1794. Il s’entoure de robepierristes mais ne tombe pas, comme d’autres, dans le fanatisme aveugle.

Le 9 thermidor, il fait preuve de sang froid et tente de déclencher une insurrection pour sauver l’Incorruptible. Mais son manque de notoriété auprès des sections Parisiennes fait échouer la tentative.

Fleuriot est arrêté et guillotiné en même temps que ses amis.

 

accueil