FAVRE-LABRUNERIE Charles Benoit

 

Né à Issoudun le 15 août 1751, décédé à Constance le 28 mars 1825. Receveur des décimes du clergé à Bourges, il épousa une demoiselle Favre, don't il adopta le patronyme (en partie). Administrateur du département du Cher, il fut élu à la Convention natinale, où il vota la mort de Louis XVI. Chargé de mission dans le Cher, il fut d'une rare sévérité envers les prêtres non-assermentés. Les troupes qu'il réussit à recruter dans le Berry furent envoyées dans la Vienne et les Deux-Sèvres pour y combattre les Vendéens. Il siégea plus tard au Conseil des Anciens, et après Brumaire il se retira  à Touchay (Cher) don't il fut maire (1805-1815). Révoqué et exilé, il vécut à Constance, les démarches de sa belle-mère n'ayant pas permis l'amnistie du régicide. (Selon certains auteurs, il aurait regagné la France et serait mort dans sa ville natale).

© Les convotionels régicides