FAIPOULT DE MAISONCELLE Guillaume Charles



Né le : 4 décembre 1752 à : Paris (SEINE)
Fils de Charles, Ecuyer, intéressé dans les Fermes du Roi et de Marie Anne Aubert.
Profession ou qualité du parrain : Ecuyer, Secrétaire conseiller du roi, receveur des tailles à Reims
Mort le : 12/10/1817 à Paris
Marié à Marie Claude Bergeat le 8 avril 1793 son beau-père, Secrétaire d'Amelot, commissaire civil du Directoire
Nombre d'enfants : 1
CURRICULUM VITÆ
Activités avant la Révolution : Condisciple de Carnot à l'Ecole du génie de Mézières de 1771 à 1773. Ancien capitaine au corps militaire du génie, en a démissionné en 1780 et a exercé la profession d'ingénieur-architecte à Paris.
Activités depuis la Révolution : A sans interruption exercé des fonctions publiques, soit à la Commune, soit à la section de l'Observatoire depuis juillet 1789 : entré dans la Garde nationale parisienne, il fut chargé d'en organiser l'artillerie le 21 octobre 1789, devint commissaire pour l'organisation des gardes nationales provinciales le 17 janvier 1790 et membre du comité militaire de la capitale. Admis au club des Jacobins avant le 19 août 1791, il fut pris par Roland comme secrétaire général du ministère en mars 1792, resta en place après la chute du ministère girondin et quitta Paris après les journées des 31 mai-2 juin 1793. Il y revint après le 9 thermidor et fut nommé chef de la 2e division de l'Intérieur
CARRIERE AU MINISTERE ENTRE 1792 ET 1800
Année : 1793 Cote : F1bI 2
Fonction : 1ER COMMIS Division : Pensions
Salaire : 8000 Fr
Domicile : Rue de la Vieille Estrapade (avant)
Année : 1794 Cote : F1bI 2
Fonction : PRINCIPAL COMMIS Division : Pensions
Salaire : 8000 Fr
Activités après la Révolution : Ministre des Finances du 2 octobre 1795 au 13 février 1796, puis envoyé comme ministre plénipotentiaire auprès de la République de Gênes, où il prépara la première campagne d'Italie. Il assura le ravitaillement de l'armée de Bonaparte jusqu'en février 1798, puis fut envoyé en avril à Rome pour y organiser la République. De retour dans la République cisalpine, il dénonça les pillages de Brune et obtint son rappel par le Directoire le 25 septembre 1798. Président de la Commission civile de Cisalpine, puis commissaire civil de l'armée de Rome, commandée par Championnet. Expulsé de Naples par celui-ci le 6 février 1799, il obtint le rappel et la mise en accusation de Championnet pour ses pillages. Il fut mis en disponibilité en mai 1799 sur la dénonciation de Bertrand, partisan de Championnet. Après le 18 brumaire, nommé préfet de l'Escaut et chevalier de la Légion d'honneur le 4 juin 1804. Révoqué en 1808, Joseph le nomme ministre intérimaire des finances du Royaume d'Espagne. En 1813, Napoléon l'envoie en mission à Bologne près de Murat. Pendant les Cent-Jours, nommé préfet de Saône-et-Loire, il défendit Mâcon contre les armées alliées. Incarcéré après Waterloo, il s'exile à Gand et ne revient à Paris qu'en 1816
Œuvres : FAIPOULT DE MAISONCELLE (Guillaume Charles), Essai sur les Finances, Paris, 1795 - Mémoire statistique du département de l'Escaut, Paris, 1802.
___________________________________________________________________________

© DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE
DES EMPLOYéS DU
MINISTèRE DE L'INTéRIEUR
DE LA PREMIèRE RéPUBLIQUE
Ce dictionnaire biographique constitue une partie des annexes d'une thèse de doctorat en Histoire de Catherine Kawa.