ESPERT Jean

 

Né à Saint-Quentin (Ariège) le 21 octobre 1758, décédé à Roumengoux (Ariège) le 19 octobre 1832. Avocat, membre du directoire du district de Mirepoix, il fut suppléant à la Législative, puis député de l'Ariège à la Convention. Il vota la mort du roi. Envoyé en mission dans l'armée des Pyrénées, il se montra impitoyable pour les militaires qu'il jugeait incapables et fit révoquer, entre autres, le général de Flers. Il s'acquitta de toutes ses missions avec férocité, poursuivant les émigrés et dénonçant son collègue Mariette. Sous l'Empire, il amassa une grosse fortune en devenant "fournisseur aux armées" d'Italie, d'Espagne et du Portugal. Son influence était telle qu'il ne fut pas inquiété à la Restauration et mourut paisiblement dans sa propriété de la Grandes-Borde près de Roumengoux.

© Les convotionels régicides