DYZÈS Jean (DIZÈS)

 

Né à Bayonne le 11 novembre 1742, décédé à Paris le 6 mars 1830. Conseiller au parlement de Navarre avant la Révolution, puis procureur-syndic du département des Landes, il fut élu en 1791 à l'Assemblée législative, puis à la Convention, ou il vota la mort de Louis XVI. Membre du Comité des finances, puis délégué à la commission centrale chargée d'afficher tous les jours l'ordre des séances, il fut en outre chargé de surveiller les comptes des hôpitaux. Avec Legot, il eut à dépouiller les documents trouvés chez Joseph Lebon. Sous le Directoire, il fut nommé commissaire près l'administration centrale du département des Landes, puis membre du Sénat en 1799. Il avait acquis en 1784 la baronnie de Samadet du marquis d'Astorg et fut créé comte d'Arènes le 26 avril 1808, après avoir été décoré de la Légion d'honneur en 1803, puis promu commandeur en 1804 par Napoléon. S'étant dès lors tenu à l'écart, il ne fut pas inquiété ni frappé par la loi du 12 janvier 1816. Il mourut, en 1830 laissant une fortune considérable.

© Les convotionels régicides