DURANTHON Antoine

( 1736 - 1793 Natif de Mussidan, Dordogne. Duranthon est avocat à Bordeau en 1789. Il se fait élire en 1791 procureur général-syndic de la Gironde. Ami de Guadet et de Gensonné, il est poussé par eux et obtient le portefeuille de la justice dans le ministère Roland, le 13 avril 1792. Mme Roland l'a dépeint comme " lourd et borné ", sans doute parce qu'il ne lui faisait pas la cour. Comme ministre, il s'efforce d'éviter les confflits avec le roi, poursuit L'Ami du peuple de Marat pour ses appels au meurtre. Après le départ de Clavière, le 20 juin 1792, Il assure quelque temps l'intérim du ministère des Contributions, mais doit quitter le gouvernement le 3 juillet, ayant été accusé de complaisances envers les prêtres réfractaires. Revenu en Gironde, il est arrêté comme contre-révolutionnaire sur ordre de Lacombe et monte à l'échafaud à Bordeaux, le 20 décembre 1793.



® Histoire et dictionnaire de la Révolution française 1789-1799 édition Bouquins

accueil