DUPORT-DUTERTRE Marguerite Louis François

Né à Paris le 6 mai 1754, guillotiné à Paris, le 29 novembre 1793. Avocat parisien, un des " vainqueurs " de la Bastille, Duport-Dutertre est élu membre de la municipalité, devient lieutenant du maire au bureau de police puis substitut du procureur général-syndic avant d'être nommé, sur recommandation de La Fayette, ministre de la justice, le 21 novembre 1790. Bien accueilli par tout le monde, Duport-Dutertre est pourtant vite pris en tenailles : entre la violence populaire et le refus de l'autorité royale de signer certains décrets contre les émigrés, il y a peu de place pour une voie médiane? Attaqué de partout, accusé de protéger les " conspirateurs " et de ne pas appliquer avec suffisamment de rigueur les décisions de l'Assemblée, il tient près d'un an et demi avant de démissionner, le 22 mars 1792. Après le 10 août Robespierre, Chabot, Merlin de Thionville obtiennent sa mise en accusation. Arrêté et transféré à Orléans pour être jugé par la Haute Cour, ramené avec cinquante et un autre prisonniers par Fournier l'Américain sur Paris, il échappe miraculeusement au massacre " d'avoir entravé la liberté de la presse " et " d'avoir " conspiré contre la sûreté de l'Etat ", Duport-Dutertre est condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire et exécuté le même jour que Barnave.



® Histoire et dictionnaire de la Révolution française 1789-1799 édition Bouquins

accueil