DUMONT André

 

Né à Oisemont (Somme) le 23 mai 1764, décédé à Abbeville le 21 octobre 1836. Fils de notaire, avocat à Paris, il fut maire d'Oisemont et administrateur du district d'Amiens. Elu à la Convention par la département de la Somme, au procès de Louis XVI, il vota la mort du roi. Envoyé en mission dans son département, puis dans l'Oise, il se livra à toutes sortes d'exactions, pourchassant nobles et prêtres et fut vertement tancé par le Comité de salut public tant il se comporta comme un émergumène. Rentré à la Convention en floréal, il apprit que Robespierre avait fait emprisonner son frère. il contribua à la chute de l'Incorruptible au 9 thermidor. Il entra ensuite au Comité de salut public le 5 décembre 1794. Lors de l'émeute de germinal, il réclama la déportation de Billaud, Collot et Barère. Il fut envoyé au Conseil des Cinq-Cents par la Seine-et-Oise, la Somme l'ayant abandonné. Tenu à l'écart par le Directoire, il dut attendre le 18 Brumaire pour être nommé sous-préfet d'Abbeville. Destitué à la Restauration et exilé, il se fixa en Belgique et ne revint qu'a la Révolution de Juillet. Il se retira à Abbeville dans une des nombreuses propriétés qu'il avait acquises en profitant de ses fonctions.

© Les convotionels régicides