DEVILLE Jean Louis

 

Né et décédé à Sainte-Marie-à-Py (Marne) le 7 septembre 1757 - 22 août 1834. Avocat, administrateur de la Marne, il fut élu député à la Convention nationale, où il vota la mort du roi. Il accomplit diverses mission pour la Conventions notamment avec Saint-Just. Après le 9 thermidor, il demeura un Montagnard modéré, s'opposant au rappel des députés mis hors la loi du temps de la dictature de Robespierre et aux radiations de la liste des émigrés. Il siègea ensuite au conseil des Cinq-Cents et fut l'instigateur du décret de déportation des juges qui n'avaient pas voulu prêter serment de haine à la royauté. Il fut plus tard, inspecteur des forêts à Reims, poste qu'il dut abandonner en 1814 et qu'il reprit pendant les Cents-Jours. Exilé en 1816, il s'établit au Luxembourg et ne rentra en France qu'après la  Révolution de Juillet.

 

© Les convotionels régicides